Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

» GEMMOTHERAPIE
Ven 15 Juil - 7:00 par Régis

» Nul n'a jamais rebâti le monde sans se rebâtir
Jeu 7 Juil - 10:50 par Régis

» Le dernier livre de Anne Givaudan : Voyager entre les mondes
Dim 12 Juin - 22:26 par fabrice

» Pyramides dites "maya" et étoiles
Dim 8 Mai - 10:47 par PI

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Le sexe : sexualité sacrée et comportement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Guillaum
Invité



MessageSujet: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Sam 2 Juin - 16:11

J’ai envie de vous parler de sexualité. Cela peut peut-être éclairer un peu. Peut-être même faire exploser certaines barrières qui peuvent conduire à des prises de conscience.
Car il y a parfois des choses qu’on ne voit pas et qui sont pourtant si proches, si étouffées ; qu’on se fait même illusion à soi.
Sujet intéressant, qu'on doit savoir cerner pour s'épanouir pleinement dans la vie en utilisant son pouvoir créateur et divin, en faisant corps avec soi-même, sa propre divinité durant l’acte. Aujourd’hui il faut laisser tomber le voile de notre propre ignorance, de nos propres mémoires, de nos tabous.
Pendant trop de temps ces choses là ont été cachées, dissimulées par l’Eglise, afin d’empêcher toute évolution de conscience chez les gens afin que l’accès au pouvoir, et à la connaissance soient à jamais inacessibles. Il est bien plus facile ainsi de conserver l’autorité quand nous empêchons à autrui ce que nous- mêmes nous savons.

Combien de prêtes ou d’autorités religieuses ont condamnées moralement les femmes pour le seul fait de s’être fait plaisir ou de porter un enfant ?
Combien d’entre eux se sont permis de pointer du doigt l’acte sexuel en le caractérisant d’abjecte ?
Pourtant, et comble d’étrangeté, combien de parties de jambes en l’air ont eu lieu dans les espaces où l’on se confesse dans les édifices religieux ?
Combien exactement de bébés ont été retrouvés sous ces mêmes édifices enterrés que l’on a souhaité caché ? Bref, la liste est longue. Il n’est pas question de condamner l’Eglise. M’enfin il faut savoir.

Quand nous refusons la sexualité ou qu’on la dénigre, nous nous refusons nous-mêmes et nous refusons clairement l’accès à notre soi, à notre divinité.
Le sexe n’est pas une fin évidemment, elle est simplement un moyen.

De nos jours, la sexualité n'est pas très fameuse. Le porno est un excellent terrain d'exercices pour les forces de l'Ombre; et cela va de pair avec une sexualité déviée par des attirances abjectes ou par des comportements distorsionnés.Voire des obsessions.
Les sages appellent aujourd'hui les femmes à renouer totalement le lien avec leur divinité, à retrouver le pouvoir. Car vous savez bien qu'aujourd'hui nous vivons dans une société qui est hélas principalement régis par le comportement phallocratique des hommes. Ce sont les femmes -c’est à l’énergie féminine aujourd’hui de se déverser et d’éclairer le cœur des hommes.

A vous les femmes d’aujourd’hui vous devez être capable de dire non à votre mari qui souhaite avec vous avoir une relation sexuelle. Vous devez être capable de dire ouvertement non. Et qu’importe si cela blesse l’égo surdimmensionné de votre partenaire masculin qui sent qu’il perd une partie de sa masculinité en se voyant refuser le plaisir sexuel. Un acte réalisé mais qui n’est pas souhaité, même par son partenaire peut être vu comme un viol au sens propre du terme. Vous ne souhaitez pas, mais pourtant vous le faites. Ce n’est pas correct et ce n’est pas ainsi que nous pouvons espérer vivre de belles choses au lit. Oui c'est un viol et pourquoi ? Simplement parce que la femme qui a une relation et qui ne souhaite pas l'avoir; elle ne se relie pas à la haute partie d'elle-même, elle s'en éloigne et pourtant elle le fait. En cela c'est paradoxal et impossible de mener à terme une sexualité équilibrée.
Pourquoi souvent les femmes n’osent t-elles pas dire à leur partenaire qu’elles ne souhaitent pas de relations sexuelles ? Les mémoires bien évidemment, par exemple. Donc elles sont en soumission totale. Il faut savoir que dans les temps, les femmes qui refusaient le sexe pouvaient être considérées comme des prostituées, des mangeuses d’hommes ; bref des salopes au regard des hommes. De nos jours elles ont maintenant parfois peur de dire pour les raisons précédentes. Ce sont ces interdits qui font qu'actuellement parfois elles ne disent pas. Ce n'est que la manifestation de peurs plus anciennes après tout.
C’est ainsi la raison pour laquelle aujourd’hui quand une femme refuse même une relation tout court avec une personne, celle-ci peut avoir tendance, soit à la faire passer pour une moins que rien à droite, à gauche ; soit à faire passer le message à tout le monde que celle-ci est une coincée qui ne sait rien faire. Ces mémoires sont encore très présentes pour beaucoup de personnes. C’est pourquoi les femmes doivent travailler sur elles pour se faire respecter et dire NON. Si un homme ne dit jamais non, ça ne veut pas dire que la femme ne peut pas imposer une négation pour autant. Pourquoi un viol ? Car la femme ne veut pas le faire et ne se relie pas à sa divinité, donc en s'éloignant elle ne s'exprime pas dans la beauté de la Vie. Elle s'en éloigne et ne fait du cul que pour le plaisir de son partenaire. En cela il n'y a aucune conscience malheureusement là-dedans. Si l'on souhaite la Lumière, alors n'allons pas vers les sentiers qui nous éloignent de celle-ci.
Aux hommes, j'aimerais dire d'arrêter de penser que vos partenaires doivent exécuter ce que vous souhaitez sexuellement. Si par exemple elles n'aiment pas sucer (fellation) alors vous ne devez pas en être affectés au point de rejeter la personne avec laquelle vous êtes. On doit pouvoir accepter que l'autre ne souhaite pas les mêmes choses que nous. Pourquoi ? Le plaisir se fait à 2 ; il faut donc que les deux souhaitent le même équilibre pour le partage. Cela dit, je crois que sur ce forum on en est pas là.

Faire l'amour en conscience et en toute confiance, c'est faire don de soi à l'autre et lui accorder son amour. C'est ainsi que toute l'énergie accumulée ira se loger dans le centre sacré, c'est à dire le siège de la sexualité au niveau du deuxième chakra. C'est aussi comme cela qu'on peut s'attendre à monter les 12 portes, donc les 12 niveaux de conscience pour accèder à cette fusion avec Dieu pendant l'acte. Les personnes doivent laisser leur mental de côté et ne s'accorder qu'à se mettre au diapason avec leur partenaire. Ceci est possible. Cela dit, on ne peut pas espérer je crois vivre cela avec une personne qui n’est pas spirituellement consciente pour la simple et bonne raison que si l’énergie importante tend à s’élever, elle ne doit pas rencontrer de blocage ou de fermeture, ou un manque d’ouverture dans les centres supérieurs. Il faudrait je crois méditer un instant, en connexion avec son ou sa partenaire avant l’acte, comme pour établir un lien psychique. Puis ensuite débuter la pratique. C’est comme cela que je vois personnellement la pratique d’une sexualité sacrée.

Si vous faites vraiment l’amour parce que vous voulez VIVRE l’amour, alors c’est ok. Voyez, aujourd’hui beaucoup de mecs qui veulent terminer de se vider plus vite, partent dans des fantasmes délirants de domination, de mépris total à la fin du rapport ; comme pour dire, maintenant « c’est bon, c’est fini je ne vais pas rester deux heures ». C’est d’abord un manque de respect total de penser à quelqu’un d’autre que la personne avec laquelle on est en train d’expérimenter le sexe. Mais c’est encore plus malsain que de se laisser finalement aller à sa nature animale reptilienne dans sa plus grande expression.


L’esprit étant androgyne ; l’homosexualité ne constitue pas un problème ou une déviance sexuelle. Elle est une expérience de l’âme au même titre que l’expérience que les hétérosexuelles vivent, qui recherchent au travers de l’autre, une polarité complèmentaire pour évoluer. D’ailleurs de nombreux initiés égyptiens ont été homosexuelles. Du reste et comme le dit Régis, c’est cela dit l’expérience menée avec sa propre flamme jumelle , qui conduit véritablement à l’unification, donc au UN, issu du même cocon cosmique.

Pour comprendre l’homosexualité sans métaphysique, il suffit d’étudier déjà la psychologie. Le seul vice est celui de ne pas aimer ; et de se laisser aller aux basses pulsions sexuelles très primitives. Mais, on ne peut pas avilir l’amour, et d’ailleurs à ce propos de l’homosexualité, j’aimerais vous faire penser à « Alliance » de Anne Givaudan dans le dernier chapitre ; dans lequel les êtres lui disent clairement qu’on ne peut abaisser, avilir l’amour lorsqu’il est amour pur dans le respect. Une sexualité homosexuelle, ou bissexuelle est à considérer et à respecter entièrement au même titre qu’une sexualité de modèle hétérosexuel. D’ailleurs, de nombreux hommes qui n’acceptent pas sont souvent des personnes qui n’ont aucune reliance, voire du rejet contre leur polarité féminine. Inversement pour les femmes qui peuvent aussi rejeter leur partie masculine. Il y a donc un travail à faire à ce niveau là.

Les personnes qui ne sont pas en relation et qui ont une forte énergie sexuelle peuvent bien évidemment se masturber ! Fini est le temps où la masturbation rendait sourd et imbécile. C’est d’ailleurs très recommandé ! Cela réduit même les risques de cancers de la prostate. Par contre, quand l’éjaculation a lieu, il y a une perte d’énergie qui peut être assez importante. On devrait pouvoir être capable d’aller jusqu’au bout sans vraiment y aller, sans éjaculer. Car oui, l’orgasme peut avoir lieu sans cela. En cela l’éjaculation masculine n’est pas non plus une fin. Elle est peut-être bien ici un moyen au-delà je dirai, duquel nous pouvons accèder.


Je précise que nous avons des centres d'énergies : au niveau de l'anus ; (zone que les hétéros n'affectionnent pourtant pas en relation) , évidemment la zone entre les organes génitaux et l'anus; et le col vaginal chez les femmes. Il n'y a aucun obstacle à la sodomie. A noter également au passage que le nez, les lèvres, et la bouche, ainsi que le cou sont des parties représentatives de ce que nous avons sous la ceinture. Car bien sûr tout ce qui est en haut est tout comme ce qui est bas. A vous de vous amuser à associer quoi avec quoi. Tout ce qui nous a été donné sur le plan physique par Dieu a été souhaité ; et nous sommes PARFAITS quant à notre constitution. On peut bien sûr , être beaux, moches, hideux mais enfin notre constitution a été crée dans un but évolutif pour nous-mêmes de façon parfaite. Ben oui, l'intelligence cosmique sait tout de même ce qu'elle fait. Donc tout ce qui nous constitue peut, mais surtout DOIT être accepté dans toute sa splendeur et le respect. Car c’est ainsi que nous NOUS respectons, mais que l’on respecte également la Lumière, de notre être, puis la Création.


En conclusion, je vous dirai que quelque soit le sexe de la personne avec lequel / laquelle vous souhaitez vivre une histoire et aller plus loin ; il convient pour des êtres tels que vous de le vivre pleinement dans le respect de vous-même et de la Vie.
L’important est simplement l’Amour. Point. Car lui seul permet l’accès à soi et au plus important d’entre nous. C’est constitutif d’une relation saine. C’est le plus capital.
Et c’est au-delà des mots évidemment. Comprenez cela : c’est ce qui nous rapproche de notre divinité et non qui nous en éloigne , qui nous permet d’avancer. Ce qui nous en éloigne n’est alors pas correct évidemment. C’est tout à cette reliance à laquelle nous devons songer. Ainsi on se relie et on fait état des choses, qui sont bonnes pour nous, ou qui ne le sont pas et avec lesquelles on ne souhaite pas aller.
Car c’est bel et bien en ayant une approche et une pratique sacrée du sexe, que nous pouvons espérer vivre de hauts états de conscience et ainsi faire corps, vivre au sein même de notre divinité personnelle. Quand nous ne sommes pas dans cet état de conscience là dans le rapport, le problème est que nous nous en éloignons.
Alors, question : que cherchons-nous donc ?

Je vous remercie, j’espère que vous aurez apprécié. Je vous embrasse bien fort.
Amusez vous bien.

:coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Sam 2 Juin - 17:34

Merci Guillaume pour se défrichage sur la séxualité, il est plus que nécessaire de sortir de l'enfermement culturel dans lequels de trops nombreuses générations d'hommes et de femmes ont était parqué...

L'idéal pour explorer ce divin chemin de lumière est de trouver la personne avec laquelle on sera en résonnance...

Car dans l'univers de l'accomplissement de soi même au travers de l'autre, la rencontre cosmique se produit aussi dans la chair, dans l'atome la lumière s'emplifit au sein de la rencontre d'elle même...

Ce qui nous permet d'entrevoir quelques instant les futurs noces spirituelles...qui nous feront baigner dans l'éternité joyeuse d'être à nouveau dans la conscience en expansion au niveau de l'ordre Universel...

fraternellement,
Devaka
Revenir en haut Aller en bas
Guillaum
Invité



MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Sam 2 Juin - 18:59

Je te remercie Devaka. Bien à toi.

Tendrement...
Revenir en haut Aller en bas
alain68
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 542
Age : 58
Localisation : alsace
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Sam 2 Juin - 22:40

Citation :
Car c’est bel et bien en ayant une approche et une pratique sacrée du sexe, que nous pouvons espérer vivre de hauts états de conscience et ainsi faire corps, vivre au sein même de notre divinité personnelle.

C'est certainement une approche possible...mais ce n'est surement pas la plus facile.
Il y d'autres façons d'aborder des états de consciences dits "supérieurs" sans passer précisément par le sexe !
et c'est encore heureux !!!

A noter que sri Aurobindo a été marié 3 ans et qu'ensuite...plus rien.
Sexe et haute spiritualité font rarement bon ménage chez le commum des mortels ...le must dans ce domaine étant précisément une abstention naturelle qui établit chez le saddak une nature saine et stable pour son évolution , et une descente d'énergie supraconsciente dans sa nature facilitant la transformation des énergies dites "inférieures".

Fondamentalement , je ne suis pas du tout d'accord avec ce que tu dis.
Mais bon à chacun ses opinions.
Mais peut être a tu des capacités dans ce domaine précis qui te permette de tenir de tels propos. En outre ,l'approche que tu décris est une approche individuelle (ou en couple...) , alors que d'autres options sont possibles.(plus collectives dirais je)
Ce qui m'inquiéte un peu, c'est d'amener d'autres personnes sur cette pente.Ca risque fort d'être un mirroir aux alouettes...et vous y laissez vos plumes.

Citation :
et nous sommes PARFAITS quant à notre constitution
ha bon? si nous sommes parfait dans notre constitution (physique) nous n'avons plus besoin d'évoluer alors?
ce dont je doute fortement.
au contraire , notre constitution est loin d'être parfaite , même (et surtout!) sur le plan physique.
au contraire , une nouvelle étape se dessine , et il faut espérer que le "modéle" actuel sera dépassé par quelque chose de beaucoup plus "confortable" pour notre évolution
d'ailleurs , l'apparition des "nouveaux enfants" va dans ce sens...

l'homo sapien actuel est un être de transition , sans plus...et dans le nouvel homo qui apparaitra viendra également une nouvelle conscience...
même si ce n'est pas pour tout de suite !

Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PhJ
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 111
Age : 46
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Dim 3 Juin - 0:10

.

j'ai bien aimé ton texte Guillaume (mais il m'aura fallu du nettoyage et 36 ans au lieu de 18 pour arriver aujourd'hui à penser à peu près la même chose.. :-) )

alain68 a écrit:

Sexe et haute spiritualité font rarement bon ménage chez le commum des mortels ...le must dans ce domaine étant précisément une abstention naturelle qui établit chez le saddak une nature saine et stable pour son évolution , et une descente d'énergie supraconsciente dans sa nature facilitant la transformation des énergies dites "inférieures".

penses-tu vraiment qu'il y ait un "must" dans le domaine ?
L'abstinence ne me paraît certainement pas plus naturelle qu'autre chose, et je ne suis pas convaincu qu'elle conduise systématiquement à une nature "saine et stable"; je ne sais plus exactement comment c'est formulé, mais dans "Par l'Esprit du Soleil" on peut lire que parfois, une abstinence forcée crée une tension qui peut ressortir sous forme de pulsions incontrôlables dans une existence ultérieure. Donc pour quelqu'un qui vit cela sereinement, je ne doute pas que ce soit profitable, mais la présenter comme un must, c'est un peu dogmatique, non ?

Citation :
ha bon? si nous sommes parfait dans notre constitution (physique) nous n'avons plus besoin d'évoluer alors?

euh, la façon dont j'ai lu ça, c'est plutôt dans le sens ou rien dans notre corps n'est à rejeter, ni à traiter avec dédain. Je ne pense pas que Guillaume ait voulu dire que le corps humain n'a plus à évoluer; on peut lire dans des livres comme "Alliance" que pour pas mal de peuples des étoiles, par exemple, le cerveau n'est plus divisé en deux hémisphères, et que le coeur est au centre de la poitrine..c'est clair qu'il y a encore de la marge, là... :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1352
Age : 30
Localisation : Montpellier
Humeur : Un soupson de lalaland, du rire
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Dim 3 Juin - 21:37

Alain tu as des problèmes des sexuels ? L'on dirait que tu considére le geste, je dirais davantage l'acte divin en communion cosmique comme étant abjecte !!!

Il y a certes différent moyen d'approcher la grande conscience mais pourquoi un saint qui n'en voudrait plus devrait pour toi être une preuve de saleté ?
Personnellement je suis en désaccord avec cette attitude et cette façons de penser, chacun a sa liberté totale !! Avant de juger ainsi essaye avec ta femme une parfaite communion ensuite tu pourras dire ce que tu souhaites !!

Celà t'énivre d'une énergie agaçante (quelque chose de se genre) quand tu en parles, donc j'en conclue que tu n'as pas passez de cap dessus !!

Il n'y a pas d'inférieur ou de supérieur au sens du terme ! Il y a seulement une unité cormique ! Supérieur signifie que le reste est à dénigré !! Non nous n'avons rien à nous reniez !

D'ailleurs je le cris haut et fort !!! Guillaume t'a pratique est sensiblement la mienne, ton approche également.

De nos jours, nous constatons un retournement de situation, des hommes assailli par les femmes, car oui les tabous d'autrefois s'éveille et enfin on en parle !! Il en ait des femmes qui provoquent leurs amis (comme moi hihi) mais dont ce dernier n'a pas forcément l'envie sur le coup (fatigue par exemple). L'extériorisation sexuelle apporte un équilibre à la fois mentale et corporelle dans la joie de l'amour avec son partenaire qu'elle qu'il soit !!

Les détails que tu sites Guillaume je ne puis en confirmer je n'ai pas de zizi à chatoyer, mais tu as raisons de lâcher prise sur ton corps, pourquoi le divin serait une punition même coporelle ? Dieu n'est qu'un vaste sentier de jouissance infinie !!

Je m'en souvient de la semaine dernière, lorsque nous sommes sur un certain palier de notre évolution nous ressentons l'extase de dieu, celà réduits l'effet corporelle certes sur un certain stade, mais celà dépand de la manière dont nous nous appréhendons les choses et dont l'energie remonte le long de la colonne vertébrale !

L'union est la beauté du corps, elle est plus manifeste, plus présente, plus agréable lorsque les corps ne sont pas fatigués, ou énervés voire triste. Dans ces derniers cas par exemple une méditation est essentiel car vous n'arriverais à rien d'exceptionnel. Vous serez davantage déçus, voir frusté pour les femmes, car si l'un ne prend pas de plaisir, l'autre n'en a pas moins davantage de plus chaleureux.

Voici mon roman, mon commentaire !!

Merci Guillaume, j'avais un peu difficulté, car dans mon roman j'approché une étape délicate du viol, écrite de manière trés froide, et tu m'as permise d'y trouvé une suite sexuelle, une ouverture sur laquelle je voulais en venir. Disons que j'ai dénigré l'acte jusqu'a un état trés sale ! Puis je réajusterais l'union cosmique à sa juste valeur pour mon 21ème chapitre !!

big hug Je vous embrasse fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://essania.actifforum.com
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Lun 4 Juin - 7:08

Voici ce que me disait Myriam à ce propos.......

"... Probable réminiscence inconsciente des temps forts lointains où les êtres humains vivaient par couples d' "âmes jumelles", les hommes et les femmes, surtout à partir du moment où "leurs glandes commencent à les chatouiller", chechent, parfois mollement, souvent avidement, à vivre par paires mâle-femelle, et pas uniquement pour perpétuer l'espèce !

Dans la relation du couple, vous recherchez trop souvent, même ou à plus forte raison lorsque vous vous en défendez, avant tout la dimension sexuelle. En elle-même, cette dernière n'a rien de répréhensible : elle constitue un des aspects de la vie ; sans elle la survie de l'espèce en viendrait à dépendre de techniques de laboratoire. Ce qui est plus dommage réside dans le fait qu'une surestimation, une exaltation ou une éxagération de la sexualité s'accompagnent généralement d'un manque d'amour. Tant que les gens privilégient les plans inférieurs - en particulier le physique - dans une union, ils y stagnent et ne peuvent guère espérer la qualité de leur relation et de leurs échanges. L'acte sexuel seul n'est que la grossière caricature de la fusion des âmes. Une liaison devrait s'engager en partant des plans les plus élevés (causal, intuitif..) et descendre progressivement vers les plus denses, pour achever l'osmose sur le plan physique avec l'acte d'amour. Ensuite, la création d'une véritable symbiose entre les deux partenaires devient possible par une harmonisation vibratoire des différents plans de l'existence commue, cette dernière se réalisant lors d'un parcours mélodique de ceux-ci (plans intuitif, causal, mental, émotionnel et physique).

Sur la portée musicale que sont ces plans de vie, un homme et une femme qui s'aiment vraiment peuvent transformer leur existence en symphonie.

L'amour le plus total qui puisse exister entre deux êtres de polarités complémentaires l'est bien entendu entre deux âmes jumelles. Mais sur Terre, même dans ce cas, sa qualité peut friser la médiocrité si au moins l'un des deux, entre l'homme et la femme, s'obstine à préserver un "jardin secret" ou hésite à aborder certains sujets ou à parler de certaines situations. Cacher quelque chose à l'autre ou garder une zone obscure, que ce soit ou non par l'entremise d'un jardin secret, c'est refuser de lui ouvrir toutes ses portes, refuser de lui ouvrir son coeur, manquer de confiance en lui, l'aimer avec des "mais"...

Le lien entre l'homme et la femme ne doit pas être perçu, contrairement à ce que prône le féminisme, comme une "égalité". Celle-ci ne peut exister qu'en tant que concept abstrait, comme en mathématique. La balance (avec ses deux plateaux) ne symbolise pas l'égalité, mais l'EQUILIBRE, la COMPLEMENTARITE, et l'ANALOGIE. Ce que l'on place dans l'un des plateaux n'est jamais rigoureusement identique ou égal à ce que l'on place dans l'autre. Les deux contenus, s'ils sont analogues par un ou plusieurs aspects (la masse par exemple) peuvent se révéler tès différents par ailleurs. Le contenu de l'un vient équilibrer, par le complément qu'il représente (et apporte) ce que contient déjà l'autre. D'autre part, souhaiter "la mise à niveau" des deux plateaux, pour que l'un ne dépase surtout jamais l'autre, c'est introduire une fixité, et enlever un "degré de liberté" à la balance (et donc à ce qu'elle contient). La balance "vivante" n'est pas celle dont les plateaux restent immobiles, immuables, au même niveau, mais celle qui oscille autour de sa position d'équilibre, celle qui "balance", justement.

La vie se révèle un perpétuel échange : on donne un jour, on reçoit le lendemain ; on parle un jour, on écoute le lendemain ; on comprend un jour, on est compris le lendemain, etc...

L'homme et la femme sont DIFFERENTS, mais se complètent admirablement. Leur relation devrait être conçue et vécue dans l'harmonie, non dans la rivalité. L'un ne devrait pas chercher à dépasser ou à remplacer l'autre, que ce soit vis-à-vis du couple comme envers les proches - les enfants particulièrement. Quand dans un couple l'un cherche à manifester ou à prouver une quelconque supériorité à l'autre au lieu de le respecter et d'accepter sa différence, le langage "militaire" en vient souvent à remplacer celui de l'amour ! Les pourparlers, les compromis, la défensive, le repli sur ses positions, les offensives, etc... se substituent alors à l'écoute, la compréhension, la bonne volonté... Relationnellement ou socialement, la notion d'égalité introduit automatiquement celle de rivalité. Seuls les individus qui veulent rivaliser avec les autres "se battent" pour parvenir à leur niveau, pour les égaler (puis, si possible, pour les dépasser, afin de rester seul "en tête" ou "au sommet").

EGALITE = RIVALITE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rêv
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 217
Age : 97
Localisation : nord bourgogne sud ile de france
Date d'inscription : 12/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Lun 4 Juin - 11:57

A chaque age ses aspirations .
Dans le bouddhisme certain grands maitre étaient mariés , de toutes façons prendre appuie ou exemple sur un éveillé c'est moteur et bien louable, mais cela ne doit introduire d'insatisfactions prolongées .
Un peu comme pour notre consommation si notre nature est vraiment ancrée dans un ordre, ne pas s'ecouter pourrait mener au desiqulibre . Que ce soit dans un sens ou dans un autre mieux vaut s abstraire des chapelles des jugements , nous sommes tous différents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Lun 4 Juin - 15:30

Anaëlle dit
Citation :
Alain tu as des problèmes sexuels ? L'on dirait que tu considére le geste, je dirais davantage l'acte divin en communion cosmique comme étant abjecte !!!

Pourquoi fais-tu dire à Alain ce qu'il n'a pas dit ?

Anaëlle dit encore
Citation :
Avant de juger ainsi essaye avec ta femme une parfaite communion ensuite tu pourras dire ce que tu souhaites !!

Là, c'est tellement irrespectueux de ta part (surtout publiquement) que ça mériterait la radiation de ce forum.

Tu devrais apprendre à respecter tes âinés avant de vouloir leur donner des leçons. Et tu sais très bien de quoi je parle.
Qui joue avec le feu risque de se brûler ! Et tu sais aussi que je ne fais pas dans la mièvrerie.
Te voila avertie désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain68
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 542
Age : 58
Localisation : alsace
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Lun 4 Juin - 20:32

haha....ellle est bien bonne !!!

Régis , soit indulgent avec Anaelle , elle est pleine de vie , de vitalité débordante, c'est de son age...
Comme elle , il en faudrait 100 , 1000....!!!
soit indulgent , comme le pére peut l'être avec un enfant un peu...irrespectueux !! Very Happy

Mais je vais quand même répondre , non pas parce que je me sens attaqué - j'ai passé le cap de tout cela - mais simplement pour donner un point de vue...

Citation :
Alain tu as des problèmes des sexuels ?
Haha ! je rigole : mais, ma chére Anaelle ....évidemment que j'ai des problémes sexuels !!!
mais d'ou tu sors ? qui n'en a pas? ou pas eu , à un moment de sa vie , de son parcours ?
A un moment de mon existence , j'étais une épave , une véritable loque humaine...je suis descendu dans des profondeurs que tu ne peux même pas imaginer...crois tu donc que le monde soit peuplé de poupées barbies ? mdr

Pour qui crois tu que le Christ soit venu , il y a deux mille ans ? pour les riches, les biens portants ?
ou pour les autres , les anonymes , les pauvres , les oubliés , les pauvres êtres de la "société"...

Le propre de l'homme (et de la femme !!) , vois tu , est de savoir "remonter" la pente, si rude soit elle... et c'est précisément ce qui fait aussi la" gloire" de l'amour christique , aller là où la lumiére est sombre , ou c'est sale , répugnant...pour nettoyer , purifier , encore et encore, inlassablement...pour que le roc devienne diamant , pour que la Lumiére, Sa Lumiére , soit partout dans ce monde...et ailleurs.

Des problémes ? sexuels ? haha ! Dieu merci, tout cela est derrière moi...et sais tu grâce à qui ?

A ma femme , que j'ai rencontré il y a mantenant 20 ans , et qui , d'une certaine maniére , m'a ramenée dans le "droit" chemin...je ne dirais pas qu'elle m'a tout appris, mais elle m'a appris l'essentiel : l'Amour , la Compassion , vis à vis des autres...de mes enfants...et de moi même.

Evidemment , tout n'est pas rose , une relation , cela se construit jour aprés jour , année aprés année...il y a des moments d'orages , de difficultés de toutes sortes , matérielles, financiéres ,les égos qui se heurtent, et sexuelle aussi bien sûr...mais quand on a connu l'enfer, croit moi , Annaelle , on sait d'ou on viens , et quand on veux en sortir , alors il faut le vouloir sacrément.

Et puis, en construisant sa vie - sa vie de couple - il y a des hauts et des bas...
Et , je n'ai pas peur de le dire , même aprés tant d'années de vie commune , ma femme et moi , on se découvre encore.
Et lorsqu'elle est souffrante, ou malade , et bien on prend sur sois, on attends... patiemment.Parfois logntemps.

Alors , on a le plaisir se "re-découvrir" , comme a nos débuts.On est presque timide , parfois , mais il y a quelque chose , alors, entre nous qui nous aide puissamment : l'Amour , la Confiance de l'un en l'autre.
Et ça , c'est un merveilleux cadeau de la Vie .Une force fantastique qui nous fait renaitre - et nous aimer à chaque fois.
Bien sur, ce n'est pas le 7e ciel à chaque fois.Quelque fois , même , ce n'est pas terrible.
Mais on s'aime , on se pardonne , et...on se dit que se sera mieux la fois suivante, voila tout !
Ma femme et moi, nous sommes Un : quand j'ai un probléme , je lui en parle. Quand elle en a un , elle me le dit aussi.
On s'épaule, on s'aide mutuellement.C'est ainsi , nous avançons comme cela, un peu comme un "vieux " couple qui ronronne , mais qui finalement
avance dans la vie, et brise tous les obstacles.

Vendredi soir, il s'est passé quelque chose dans ma vie , une anecdote que je vais vous raconter , car finalement , c'est un de ces hasards étonnants de la Providence
Je vais a une conférence , j'arrive en retard , 10mn , et finalement je me place au fond de la salle, archie pleine.
Théme de la soirée: le décodage des maladies génétiques

Aprés 1 heure , le conférencier nous demande se se tourner vers notre voisin , de le regarder droit dans les yeux, et de lui parler ,de faire connaissance.
Je suis surpris, un peu géné quand même -je connais personne ! mais finalement je me tourne vers mon voisin , qui est une... voisine , une dame un peu forte, d'une soixantaine d'années...
Je reçois le choc de ses yeux , un regard doux mais fort à la fois.
On fait connaissance .
Elle me raconte un peu son parcours : maladie, cancer , mais elle s'en sors...mais pas son mari , mort il y a deux ans.
Elle me déclare alors : "Ce qui est dur, c'est d'être seule , maintenant qu'il est parti..." Elle a dit cela d'un air tranquille , je sens une volonté peu commune, et pourtant...comme une tristesse profonde aussi, affectueuse...
Moi, je suis comme cloué sur place.Et j'éprouve alors une immense compassion pour cette femme, cette personne inconnue il y a encore a peine 5 mn...
Je suis un peu géné , je ne sais trop quoi dire ,on se prends la main , comme pour ce donner du courage...

Et le lendemain matin , lorsque je vais faire mes courses au super marché , en sortant, je repense à cette femme , a son chagrin vis a vis de son consjoint disparu.
Et je sais , c'est bête , mais une grosse bulle d'émotion me monte du coeur, et des larmes me coulent sur les joues...
Lorsque je raconte cela à ma femme - on se dit tout ou presque - elle m'a simplement ouvert les bras...

Il m'a fallut 48 ans pour en arriver là , mais je ne les regrette pas.
Et je suis sûr que demain sera meilleur qu'aujourd'hui.
:coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mar 5 Juin - 4:24

Merci pour ce témoignage, cher Alain. En effet, quelle belle expérience !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yadelajoie
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 57
Age : 38
Localisation : grenoble
Date d'inscription : 22/12/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mar 5 Juin - 7:51

Guillaume,

Ta maturité sur ce genre de question m'impressione, à ton âge, j'étais loin de penser comme toi, je dirais même que j'étais en plein dans la phase "bête"!! Je l'ai compris plus tard bien heureusement!

Je partage ce que tu as dit, et j'ajoutes aussi, mais tu l'as évoqué, que le sexe ne doit pas être une obligation, ou programmé : si un soir, un partenaire n'a pas envie d'avoir de relation sexuelle ( ça peut être aussi nous les hommes!), mieux vaut reporter à un autre jour...De plus, il n'y a pas de "fréquence" à respecter absolument : il n'est pas besoin de faire l'amour tous les soirs pour être bien dans sa vie de couple. Il faut simplement laisser venir les choses, le plus naturellement possible ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1352
Age : 30
Localisation : Montpellier
Humeur : Un soupson de lalaland, du rire
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mar 5 Juin - 8:58

Eh bien mon cher Régis, des personnes ont été viré pour bien moins que celà, bien que leur intentions eu été bonne.

Oui je provoque, peut être de manière irrationnel, infantine certes alors je m'en excuse mon cher ami de cette conduite eronée...

:o

Eh bien je saurais me faire très discrète à part la toile d'essania.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://essania.actifforum.com
fleur*
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 47
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mar 5 Juin - 9:31

chère alain je sui très toucher de ta rèaction.....on peut rien dire cela vous regarde :coeur: et ton histoire avec cette personne est super ..le regard est très important chez une personnes cela veut dire plein de choses c ce que je regarde en premier et le toucher voilà.............. :CoeurFleur: tu voit guilaume ce que tu dit je lai vècu et c pour sa que je sui sèparer ..j ai etait vraiment humilier au niveau de la relation sexuel et je rechercher l harmonie en couples si c vraiment sa..... :reflexion: je vous embrasses tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gisèle
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 79
Localisation : Montérégie-Québec
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mar 5 Juin - 17:44

Cher Alain,
Merci de tes confidences d'un ton simple comme si tu nous parlais, des faits de la vie courrante et qui résonnent profondément en toi. Tu nous montres ta sensibilité , merci de te dévoiler ainsi, ça me fait du bien.

S'ouvrir ainsi, tisse des liens du coeur, plus que de longs exposés sur notre vision des choses, parce que dans ce dernier cas, c'est le mental qui parle.

Merci d'être ce que tu Es.
Gisèle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mar 5 Juin - 20:15

Bonjour;


Annaelle il est toujours possible de poser des mots rapidement,de se tromper, de faire un ou plusieurs faux pas, de se retrouver au bout de l'impasse ou bien de marcher a côté de ses pompes...

Oui tous un jour ou l'autre nous dérapons du chemin et de son centre...

mais la volonté d'amour qui grandit en nous même, nous rappelle sans cesse que la sérénité c'est aussi l'acceptation de la multiplicité d'expression des vies et qu'a un niveau élevé de compréhension le mal ou le bien n'existe pas, puisque cela fait partie intégrante de l'expèrience de Dieu au travers de nous tous...

effectivement nous devons d'être attentif à nos propos vis à vis de nos frères et soeurs humains ou stellaires...

va en paix,
fraternellement,
Devaka
Revenir en haut Aller en bas
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mer 6 Juin - 15:27

Bon... donc, dans toute cette histoire de sexualité, on y met beaucoup d'énergie pour obtenir avant tout l'orgasme...

Quand on mettra autant d'énergie pour obtenir l'orgasme du coeur, alors on vivra une véritable jouissance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stellaire
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)


Nombre de messages : 150
Age : 67
Humeur : "Choisis d'être qui tu veux...qui que tu veuilles être , moi je t'Aime car je sais qui Tu es"...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Mer 6 Juin - 21:38

...Lorsque Alain dit: "sexe et haute spiritualité font rarement bon ménage"...comme c'est dommage ! ! car lje suis en accord avec Devaka qui dit :"la rencontre cosmique se produit aussi dans la chair" essayez seulement ...de vous donner EN TOTALITE au Divin ...qui est en l'etre Aimé....à travers lui, donnez vous et ABANDONNEZ vous au Divin...je vous souhaite de connaître cette extase qui fait de l'acte d'Amour un Acte magique et sublime....notre corps est parfait quand à ses possibilités, mais combien savent ce dont il est capable.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Jeu 7 Juin - 6:23

Voici un extrait du chapitre 16 "Couple et sexualité" du livre ALLIANCE de Anne Givaudan.

"Cette fois, nous allons aborder ensemble un point qui semble d'une grande importance sur la planète Terre, me dit Sumalta avec des yeux pétillants de malice."

Elle fait une pause de quelques minutes avant de poursuivre.

"Le couple, la sexualité, l'amour entre deux êtres fait paraît-il, et selon vos propres termes, couler beaucoup d'encre sur Terre. Il paraît même que les passions, là-bas, entraînent des guerres ou des traités de paix, n'est-ce pas incroyables ?"

Je sais que l'interrogation de Sumalta n'en est pas une et qu'elle sait parfaitement ce qu'il en est. Je me contente donc de sourire en acquiesçant d'un signe de tête.

"Chez nous, continue Djarwa, ainsi que sur la plupart des planètes confédérées, la sexualité ne comporte aucun interdit, aucun tabou. Cela ne signifie nullement que nous faisons n'importe quoi, mais que tout est possible."

Ces derniers mots ne manquent pas de me surprendre, car je connais la délicatesse, la tendresse, l'amour que sont capables de déployer de tels êtres, mais sur leur sexualité j'ai en fait peu de souvenirs ou d'éléments...
La jeune femme du couple qui nous accueille prend à son tour la parole. Sa voix, claire comme l'eau d'une source, coule en moi, fraîche, apaisante, cristalline :

"En nos êtres, en nos âmes, en nos consciences, est inscrit, depuis si longtemps que ma mémoire n'en a pas gardé le souvenir, les grandes lois qui dirigent nos corps, des plus subtils aux plus denses. Nous savons tout ce qui fait chanter nos âmes et nos corps, nous connaissons les mots et les caresses qui permettent à chaque cellule de s'ouvrir, de s'expanser et d'aimer. Durant nos nuits et nos jours, nous faisons d'étranges voyages à deux hors de nos corps, et tout en nous, sait alors que l'autre est la partie qui reste à découvrir de nous, à aimer, à comprendre pour atteindre une complétude encore jamais égalée. Pour cela il n'y a ni dogmes, ni interdits. Nos âmes et nos coeurs sont nos seuls maîtres et l'Amour seul en est la Loi !"

La jeune femme fait alors une pause, pendant laquelle elle semble réfléchir à la suite de ce qu'elle veut me dire, puis, elle reprend avec une grande limpidité :

"L'Amour ici est différent, sur bien des points de ce que connaissent les habitants de la Terre... Il ne change pas au fil de nos émotions. Par exemple, il ne nous est pas possible d'aimer passionnément, puis de haïr quelques temps plus tard et ce, avec autant de force la même personne. Nous ne l'aimons pas parce qu'elle appartient à notre clan ou à notre famille de chair, et lorsque par une reconnaissance mutuelle, nous décidons de passer notre vie avec un être de sexe opposé, ce n'est jamais par besoin ou par nécessité.
Ce qui nous attire, nous pousse l'un vers l'autre n'est jamais un élément extérieur à nous. Cela ne peut venir ni de notre éducation, ni d'une obligation familiale, ni d'un manque intérieur que nous cherchons désespérément à combler, comme nous le constatons lorsque nous vous étudions. Nos choix ne sont dictés ni par des révoltes, ni par des contraintes ; il n'y a aucune volonté de fonder un foyer pour faire comme tout le monde, ou selon telle ou telle tradition... non ! cela n'existe pas ici."

La voix de notre hôtesse se fait un peu plus nostalgique, et je crois percevoir une pointe de tristesse en elle.

"Je ne suis pas triste, mais un peu surprise lorsque j'étudie les comportements en couple des êtres de la planète Terre. Je suis étonnée du nombre de personnes qui se lient sans trop savoir pourquoi, qui s'accouplent par convention ou pour faire comme les autres et par celles, très nombreuses, qui ne sont guidées que par des pulsions momentanées."

Djarwa d'une voix profonde continue :

"Nous savons bien sûr que dans tout cela il n'y a pas de hasard, et que l'âme, aussi désordonnée soit-elle, choisit un itinéraire qui lui ressemble et qui convient à sa route ; mais nous ne pouvons pourtant éviter de penser à ce que serait l'Amour des couples, si vous acceptiez un instant d'ouvrir votre coeur, et non de masquer vos manques et vos incapacités sous une apparence d'Amour.
Combien de fois regardons-nous, sur les écrans de nos salles d'enseignement ou de nos vaisseaux, des scènes de vie sur Terre, où l'autre est simplement là pour combler les besoins et les carences de son partenaire ! Ici, nous considérons cela comme une proposition d'emprisonnement qui, tôt ou tard, mène à une impasse.
Mais voyons plutôt ce qui se passe ici, car derrière l'impasse il y a toujours une issue !"

Notre hôte qui jusqu'à présent ne disait mot, semble prêt à s'exprimer. Il est assis face à moi en lotus, ses longs membres repliés sous lui.

"Lorsque j'ai rencontré la compagne qui est avec moi aujourd'hui, il s'est passé quelque chose de très particulier. Nous étions assis tous deux dans l'une de nos salles de cours, écoutant l'enseignant qui nous proposait quelque pratique psychique, lorsque tout à coup, chacune de mes cellules s'est mise à vibrer. Le mot est difficile à traduire en langage quel qu'il soit, car il s'agit là d'une sensation très fine, mais celui qui l'éprouve sait exactement ce que cela veut dire.
J'avais depuis un certain temps, une affinité avec cette jeune femme et nous partagions souvent les messages de notre âme et de notre coeur ; mais cette fois, je savais qu'il s'agissait de quelque chose de très important. Le cours se déroula, et je sortis car je ne pouvais fixer mon attention suffisamment, ce qui est rare en ce qui me concerne. J'attendis avec patience que ma compagne ait fini son cours et très vite je lui fis part du message contenu dans mon coeur.

Dans son regard, je compris aussitôt que mon amour était partagé, et à cet instant précis je sentis mon coeur s'agrandir, s'élargir, s'expanser dans toutes les directions ! Cet amour nous enveloppait mais il cessait de nous appartenir : il était tellement vaste qu'il englobait tout, il était le Tout sans en exclure la moindre parcelle...
Je ne peux parler pour mon amie, mais je sais qu'ici c'est de cette façon que nous connaissons une facette de l'Amour... Dans un premier temps, cela se fait d'une manière plus personnelle, un peu comme si chacune de nos cellules chantait puis, si cet amour est complet, il s'étend à toute forme de création et de créature !

Ne croyez pas que ceci puisse durer longtemps, non, c'est un chant qui vole avec rapidité vers le Grand Tout, pour revenir aussitôt et nourrir son destinataire en retour. C'est une Initiation Majeure et c'est Elle que nous vivons toutes les fois où notre coeur s'expanse à l'infini."

L'être s'arrête, tandis que notre hôtesse, aux longs cheveux clairs, ajoute :

"Lorsque nous choisissons l'un et l'autre de vivre ensemble, nous sommes conscients du respect et de la liberté que nous nous engageons à préserver l'un chez l'autre et l'un pour l'autre. Mais là encore, le mot Liberté n'a pas toujours le sens que les habitants de la Terre lui donnent parfois. Ici, liberté ne signifie pas agir sans l'autre, ou aux dépens des autres. Notre sens de la liberté touche plus à l'intégrité, au respect profond de ce qu'est notre partenaire et à l'Amour de la Vie. Il n'y a aucun interdit parce que cela ne nous servirait pas. Nous pouvons, ensemble ou séparément, expérimenter ce qui nous semble important pour la croissance de notre amour. Cela n'a rien d'égoïste et nous ne transgressons aucune des Grandes Lois de la Vie. Nous savons par exemple, que la sexualité sans amour laisse un être vidé de ses forces et de son âme... Nous avons étudié certains comportements humains, où l'avidité sexuelle laisse croire que la sexualité débridée est indispensable à l'évolution de l'homme.

Au risque de choquer, nous pouvons dire que c'est un passage nécessaire dans l'évolution de la planète Terre, car les interdits, les lois restrictives qui ont fait du corps physique un mal nécessaire à l'unique reproduction, ont appelé cet état actuel où les barrières explosent enfin !

L'homme a oublié que le corps est le temple de son âme. Il a simplement oublié que chacun des éléments de son corps est à l'image du cosmos et que l'infiniment petit est contenu dans l'infiniment grand. Tout ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas... Dans la Matière souffle l'Esprit, et l'Esprit lui-même contient une parcelle du dense. L'homme et la femme ne sont pas des opposés mais des compléments. Par l'union de leurs corps, de leurs âmes, de leurs esprits, ils créent la Vie. L'union de leur Amour est Création, et à l'image de Dieu ils créent, quel que soit le plan sur lequel cela se fait.

La division, la séparation n'ont que trop duré sur la planète Terre, et les humains récoltent maintenant les résultats d'interdits qui ont été semés depuis des temps et des temps... Mais viendra un jour où l'Homme retrouvera la splendeur de l'Union sur tous les plans de son être ! A ce moment-là, ses créations seront de l'Amour densifié, que ce soit sur un plan physique, psychique, intellectuel ou autre, et dès ce moment, une partie des noeuds qui entravent l'avance de l'humanité prendra fin. Ce temps peut être aujourd'hui même, si vous le voulez... Mais le voulez-vous vraiment ?"

Je suis confuse et ne sais que dire ; d'ailleurs je n'ai rien à dire, tant tout cela est évident, et Sumalta me pose avec douceur et affection la main sur l'épaule, ce qui a pour effet de me détendre aussitôt.

"D'où viennent ces blocages, ces divisions, ces interdits, sont les seules questions qui me viennent à l'esprit ?"

"De deux sources essentielles, me répond Sumalta dans un sourire rassurant : l'une est extérieure à l'homme et vient de très loin, d'il y a très longtemps, de l'époque où des êtres ont commencé à convoiter la planète et ses habitants. Mais pour qu'ils puissent faire régner la dualité sur Terre jusque dans l'Amour qui est Unité, il fallait que les coeurs des humains soient d'accord, ou du moins qu'en eux l'unité soit incomplète. Ces êtres de planètes lointaines savaient qu'ils trouveraient des partenaires terrestres pour appliquer et faire appliquer leurs lois de division. Ils jouèrent sur l'orgueil, la vanité, le pouvoir... Et les humains s'asservirent entre eux. Les femmes, moins fortes physiquement, furent soumises aux hommes, le sexe fut un objet tabou et donc convoité, la sexualité fut considérée comme oeuvre du démon et ceux qui détenaient un pouvoir religieux inculquèrent que seule, la chasteté conduisait à l'illumination ou à la sainteté.
Le Démon n'était pourtant pas là où on le croyait. D'interdit en interdit, les humains crurent vraiment que tout ce qui touchait au physique éloignait du ciel... La séparation ainsi faite permettait alors à toutes les lois de division de régner. Une partie de l'Homme s'endormit peu à peu, permettant à un mental froid et duel de gérer la Création.
C'était sans compter sur le pouvoir de l'Amour, qui au-delà des interdits et des lois humaines, essayait de réveiller le coeur assoupi des humains.
Aujourd'hui, la Terre est prête à prendre un grand essor et ses habitants aussi. L'Humain est essentiellement bon, et si souvent il a cru perdre sa route, il y a toujours en lui l'étincelle de l'Amour qui veille, et qui le réveille à chaque étape du chemin qui est sien.
Ce que nous avons appris en regardant vivre les Hommes de la Terre, c'est que l'Amour reste présent en vous, au-delà de tout ce qui peut arriver. Aussi sombres que soient vos vies, l'espoir, comme une petite goutte de lumière, est toujours là. Nous savons que dès que vous en aurez conscience, vous pourrez la faire grandir cette lumière, car c'est elle qui en vous transformera l'impossible en possible."


(Ce chapitre contient bien entendu beaucoup d'autres choses intéressantes mais ce serait bien trop long de le reproduire ici dans son intégralité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stellaire
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)


Nombre de messages : 150
Age : 67
Humeur : "Choisis d'être qui tu veux...qui que tu veuilles être , moi je t'Aime car je sais qui Tu es"...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Jeu 7 Juin - 17:06

MERCI Régis.....merveilleux texte....comme il est rare d'entendre parler ainsi de l'Amour.....c'est bien de ces étranges et merveilleux voyages hors du corps dont je parle lorsque je parle d'extase.......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Jeu 7 Juin - 21:13

A propos, bienvenue sur Essania, cher Stellaire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
stellaire
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)


Nombre de messages : 150
Age : 67
Humeur : "Choisis d'être qui tu veux...qui que tu veuilles être , moi je t'Aime car je sais qui Tu es"...
Date d'inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Jeu 7 Juin - 21:26

merci de votre accueil....merci pour le partage et l'echange.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alain68
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 542
Age : 58
Localisation : alsace
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Sam 9 Juin - 8:21

...Lorsque Alain dit: "sexe et haute spiritualité font rarement bon ménage"...comme c'est dommage !

ça ne me dérange pas d'être cité , mais , svp , citez la totalité de ce que je dit...
car cette phrase est suivie de : ...pour le commum des mortels.

Ce qui en change le sens (enfin, celui que je voulais lui donner ) !

Je ne suis pas contre le sexe , loin de la !
Je ne suis pas non plus contre la fusion chair-ame , par ce biais la !
Simplement, je tiens à préciser, ou à souligner , que c'est une voie parmis d'autres...et certainement pas la plus facile !

Je pense que bon nombre d'inscris sur ce forum ont , d'une façon générale , envie de "progresser" , spirituellement parlant (bien que l'on puisse aussi progresser dans d'autres domaines , sans forcément y attacher le mot "spirituel "...).
C'est légitime , mais reste également à mettre en pratique ,et c'est la que ça se corse...

L'Amour , humain , ou du moins notre façon de le concevoir , de le vivre , de le mettre en pratique , est il une "marche" qui peut nous aider à "grimper vers Dieu"?
Certainement.

Maintenant, y méler le sexe , sans fausse pudeur , peut il lui aussi nous aider a monter un palier - énergétique - encore une fois, tourner vers le Divin , ou tout du moins la partie Divine en nous même.
Certainement.

Reste à savoir si nous avons une maitrise suffisante pour contrôler, juguler et finalement transcender - c'est la le but -ces énergies pour atteindre "les plus hauts sommets".
En clair , l'amour "sexuel" peut il nous permetre d'établir une jonction-durable- avec l'Amour Divin" ?
On peut le croire, on peut l'espérer , on peut le souhaiter...mais combien d'entre nous seraient réellement capable d'y arriver ?

C'est là, disons , que j'y met un bémol...
Mais bon, à chacun de vivre ses expériences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaum
Invité



MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Jeu 21 Juin - 7:23

Dsl pour mon absence, j'ai eu pleins d'ennuis informatiques.
Merci pour vos messages, c sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaum
Invité



MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   Jeu 21 Juin - 7:23

Haute spiritualité et sexe peuvent très bien faire bon ménage, à condition d'en faire bon usage !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sexe : sexualité sacrée et comportement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sexe : sexualité sacrée et comportement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le bon comportement lors des repas
» Solennité du Sacré-Coeur de Jésus et commentaire du jour "Réjouissez-vous avec moi,..."
» Chapelet pour préparer la fête du Sacré Coeur de Jésus
» Un Moment Sacré ! Le Seigneur, nous parle de differentes manières :
» Acte de consécration au Sacré-Cœur de Jésus, par Sainte Marguerite-Marie Alacoque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Unis vers l'Univers :: Unis vers l'Univers-
Sauter vers: