Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

» GEMMOTHERAPIE
Ven 15 Juil - 7:00 par Régis

» Nul n'a jamais rebâti le monde sans se rebâtir
Jeu 7 Juil - 10:50 par Régis

» Le dernier livre de Anne Givaudan : Voyager entre les mondes
Dim 12 Juin - 22:26 par fabrice

» Pyramides dites "maya" et étoiles
Dim 8 Mai - 10:47 par PI

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Ven 18 Avr - 10:43

Le centième singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité.


Ken Keyes Jr est l’auteur de « The Hundredth Monkey », « Le centième singe » , l’histoire vraie d’une fable extraordinaire qui aujourd’hui résonne avec notre destin en tant qu’Humanité.


Une espèce de singe japonais, le macaque japonais ( macaca fuscata ), a été observée à l’état sauvage sur une période de 30 ans.

En 1952, sur l’ile de Koshima, des scientifiques nourissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes aimaient le goût des patates douces, mais trouvaient leur saleté déplaisante.

Une femelle agée de 18 mois, appelée Imo, pensait qu’elle pouvait solutionner le problème en lavant les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna ce truc à sa mère. Leurs compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l’enseignèrent aussi à leurs mères.

Cette innovation culturelle fut graduellement adoptée par différents singes devant les yeux des scientifiques. Entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seuls les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres singes adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sales.

À l’autonne de 1958, un certain nombre de singes de Koshima lavaient leurs patates douces - leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l’île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu’un peu plus tard ce-matin là, un centième singe appris à laver les patates.
Alors quelque chose d’étonnant se produisit !

Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver leurs patates douces avant de les manger. Un peu comme si l’énergie additionnelle de ce centième singe créa une sorte « de percée scientifique » !

Mais ce n’est pas tout : la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l’habitude de laver les patates douces se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de singes habitant d’autres îles ainsi qu’à la troupe de singes de Takasakiyama sur le continent qui commençèrent aussi à laver leurs patates douces. C’est ainsi que le macaque japonais fut surnommé le « laveur de patates ».

Conscience et masse critique

Cette histoire est remarquable car elle souligne deux points capitaux qu’il nous serait utile de retenir pour notre avenir à court et moyen terme.

Tout d’abord, pour qu’un tel changement soit possible, il ne suffit pas qu’un petit groupe adopte une attitude différente. Il ne s’agit pas ici de la domination exercée par une minorité utilisant la force et la cohercition mais au contraire de l’accession d’un groupe a un niveau de conscience plus élevée. C’est ici la première clé.

Et voici la seconde. Bien que le nombre exact peut varier, ce « Phenomène du Centième Singe » signifie que lorsque seulement un nombre restreint de personnes apprend une nouvelle façon de faire, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience de toute la communauté. En effet, à un moment donné, si seulement une personne de plus se met à adopter cette nouvelle prise de conscience, son champ d’action s’étend de telle sorte que cette prise de conscience est adoptée par presque tout le monde ! C’est le miracle des deux clés réunies.

Notre avenir

Il est naturel de penser que pour changer le monde, il faut qu’au moins la moitié de la population plus une personne y consente. Après tout, nous sommes en démocratie. Mais, et le centième singe est là pour nous le rappeler, les choses ne fonctionnent pas tout à fait ainsi. En vérité, il n’est pas nécessaire que la moitié des gens soit prête. Ce qui est important, c’est que la nécessité d’un changement fasse l’objet d’une prise de conscience d’un nombre suffisant de personnes.

Aujourd’hui, nous sommes engagés dans une course contre la montre. Certains d’entre nous sont prêts à tout au nom de Dieu, du profit, du pouvoir ou pour conserver leur mode de vie aussi inadapté que gaspilleur, même si cela conduit à la fin du monde. A l’opposé, d’autres cherchent avec sincérité des solutions valables aux problèmes humains, sociaux, économiques et politiques de notre planète. Ces derniers incarnent une conscience supérieure de ce qu’est la Vie. A mesure qu’un nombre de plus en plus grand d’entre nous intégrera cette conscience, nous nous rapprocherons de la masse critique. Voilà l’essentiel. C’est une condition que l’humanité peut maîtriser. Pour cela, nous devons nous rassembler et choisir d’évoluer consciemment, dans la cocréation, vers un nouveau monde. Lorsque cette masse critique sera atteinte, les choses changeront de façon soudaine et irréversible et l’Humanité dans son ensemble basculera dans un nouveau paradigme.

Nous avons largement les moyens, depuis quelques décennies, de mettre fin à toute vie humaine sur Terre. Or la coexistence d’une technologie avancée avec une conscience limitée est un mélange dangereux. Sans une prise de conscience planétaire, tôt ou tard la première croisera la deuxième et ce sera probablement le début de la fin.

Notre avenir est entre nos mains à tous, bien plus que nous ne le pensions. Dans un monde où les trois quarts des habitants sont encore confrontés à des problèmes de survie quotidienne et où presque le quart restant s’accroche à ses acquis et ses intérêts propres, il aurait été illusoire de penser rallier la majorité à une prise de conscience plus vaste en conquérant les âmes une à une. Mais avec « le phénomène du centième singe », cela n’est plus impossible.

Au niveau individuel, c’est la prise de conscience qui est la clé. Au niveau collectif, c’est notre nombre. Entre les deux, la masse critique est la solution. Le reste se fera naturellement. Mais nous n’avons pas tout notre temps. La Terre souffre, les humains souffrent et d’autres sont prêts à utiliser notre technologie mortelle pour asseoir définitivement leur domination.
(source : http://www.oulala.net/Portail/imprimersans.php3?id_article=1628)
Revenir en haut Aller en bas
alain68
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 542
Age : 58
Localisation : alsace
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Sam 19 Avr - 17:47

oui, en fait ce phénoméne qoit se rapprocher de ce que Sri Aurobindo appelle "le mental des cellules".
C'est à dire que chaque cellule (du corps) "fonctionne" selon un schéma défini par l'hérédité (entre autre) ou le karma.
En gros , au moment de la naissance , les cellules sont littéralement "flashées" par ce qu'apporte l'âme dans sa vie a venir (en bon comme en mauvais...)
ensuite, au fil de la vie, chaque individu "traine" se baggage , et doit en quelque sorte le modifier ou ...s'en extraire.

Ce qui deviens interessant , effectivement , c'est que lorsqu'un nombre X d'individu atteint un certain seuil de conscience , il en fait bénéficier automatiquement la génération suivante.
Pour faire simple , si un athléte est capable de soulever 200 kg , ou de sauter 3 ml (il atteint un certain niveau), vous devriez être capable de le faire ? dur à croire, non?

Pas exactement, disons que cet athléte, dans son domaine, "nettoie" un certain chemin (au niveau du physique) et que donc, plus tard , au cours d'une autre existence, vous pouvez bénéficer de cette "avancée"..

je ferais remarquer simplement ceci : dans l'exemple des singes , la femelle vivait dans une tibut, ou un groupe.
Ensuite le groupe a évolué , puis tout cela, finallement ,s'est propagé à l'extérieur.

Alors la bonne question pourrait être : "mais au niveau humain , y a t'il un groupe particulier qui serait capable d'atteindre cette état de conscience spécifique , qui ferait que cela soit ensuite "partagé" a l'ensemble du groupe (humain) , puis ensuite à l'extérieur ?

A noter aussi l'importance de la "race" : la femelle appartenait a un groupe spécifique de singe , l'histoire ne dit pas si les autres espéces de singe ont ,elles aussi, acquis ce coté "ménager" (laver les patates !). mdr

Ce que je veux simplement expliquer ici , je ne veux pas faire l'apologie d'un quelconque racisme , mais il est tout a fait possible qu'il y ait un cloisonnement (d'origine karmique par exemple) qui empêcherait une extension "universelle" , au niveau de la race humaine tout entiére.

En clair : un individu de race blanche travaille pour l'évolution de sa propre branche "humaine" , un noir pour son propre goupe , etc...

mais au final , un seul groupe dominant peut , bien évidemment , influencer les autres (voir ce que les blancs ont fait avec les noirs -esclavage etc...)
Mais d'un autre coté , le groupe dominant "entraine" avec lui tous les autres (voir l'impact de la société américaine(blanche) (et son mode de vie) vis à vis de la planéte tout entiére...

Ce que j'essaye (péniblement !) de vous expliquer (!) , c'est que des prises de consciences individuelles et parsemées (un peu partout en France ,par exemple) ne sera probablement pas suffisant...

Il faudra autre chose pour que l'impact de ces prises de consciences soit effectif (et durablement) dans la race humaine.

Mais, a mon avis , c'est déjà en route ... :Lune: :soleil02:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anny
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 63
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Sam 26 Avr - 21:31

Très intéressant cette histoire de singes imitateurs. Imitation qui se répand. Bel exemple naturel connu des éthologues.
A l'inverse, pourrait on dire, il y a des barrières culturelles chez les animaux aussi; Ainsi un merle élevé dans un jardin public a une culture de son chant différente d'un merle élevé dans une haie sauvage de campagne. Tous chantent en merle, mais chaque ethnie a son type propre de chant et l'imitation se fait selon la géographie."Si les capacités en matière de chant sont en grande partie innées, elles font également partie d'un apprentissage, dans des proportions variables. Les jeunes oiseaux s'imprègnent des productions des adultes alentour. Il existe ainsi des variations en fonction des prédispositions héréditaires et de la qualité des acquisitions" (Guilhem Lesaffre "maitres chanteurs")
Citons d'autres sagesses : "Il faut penser globalement et agir localement " René Dubos, cité par Nicolas Hulot dans le Syndrome du Titanic.
Je n'ai pas vos savoirs mais je pense que l'observation de ce qui se passe sur la terre peut aussi étayer vos dires. "les oiseaux font leur nid en cercle parce qu'ils ont la meme religion que nous" dit un sioux cité par ce meme Hulot , qui l'a lu dans "pieds nus sur la terre sacrée"
Je citerais aussi Pascal Picq, paléoanthropologue, qui peut résumer ainsi vos pensées spirituelles : "La biologie moderne a démontré l'unité du vivant : mêmes bases moléculaires de l'humanité, même code génétique et mêmes mécanismes de régulation. Cela conduit par ex à imaginer l'hypothèse d'un unique ancêtre commun pour tous les organismes vivants connus, le célèbre Luca (Las universal common ancestor).Il est impossible de retrouver ce "luca" mais il a existé et la conséquence en est que toutes les lignées évolutives ont divergé depuis".

Il semblerait que, venant d'autres univers et sciences, les penseurs se regroupent sous diverses bannières, pas forcément spirituelles, pour faire avancer l'humanité. Pascal Pick est agnostique ("Lucy et l'obscurantisme"), et pourtant il avance de belles choses :il parle d'évolution positive si nous le voulons bien :"la lignée humaine s'est faite d'elle-même, sans s'en remettre à une entité hors de la nature ou à un dessein immanent qui écarteraient ces deux notions fondamentales : la liberté et la responsabilité. " Nous sommes responsables des générations futures et nous devons préserver la biodiversité comme la diversité des cultures, des langues, des croyances. Pour résumer, ce genre de chercheur, prônant la laïcité totale, est en accord avec ce principe que plus nous serons nombreux à vouloir améliorer le monde, mieux ce sera.
Ainsi, des scientifiques rejoignent des spiritualistes, des Theodore Monod, des Jean Dorst, des Sri aurobindo s'unissent dans l'avancée d'un monde qui évolue. (qu'on le veuille ou non, on en revient toujours à la théorie de l'évolution non déformée et non récupérée, par la suite, pure à l'origine, de Charles Darwin : si nous évoluons spirituellement, nous évoluons aussi dans nos gênes ....)
Venant d'autres horizons que la plupart d'entre vous, j'en arrive aux même conclusions ... N'ayant pas les mêmes lectures, me nourrissant de savoir terrestre et matériel, les pieds ancrés sur la terre qui nous nourrit et que je travaille, je vous rejoins quelque part. Mon langage n'a pas le même phrasé , il se situe plus terrestrement, et pourtant l'enseignement que nous suivons est le même: l'unité du vivant, telle que la décrivent aussi les scientifiques. Et cela s'accompagne d'évolution, d'imitations, d'apprentissages, d'exemples à suivre ou ne pas suivre....
Le sujet est donc vaste. Et notre responsabilité sur ce forum est grandement engagée puisqu'il s'agit de donner le bon exemple. Pour que la thérorie soit suivie d'effets....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anniedeveze.fr
Louise
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 667
Age : 63
Localisation : Montérégie, Québec
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Dim 27 Avr - 21:07

alain68 a écrit:

je ferais remarquer simplement ceci : dans l'exemple des singes , la femelle vivait dans une tibut, ou un groupe.
Ensuite le groupe a évolué , puis tout cela, finallement ,s'est propagé à l'extérieur.

Alors la bonne question pourrait être : "mais au niveau humain , y a t'il un groupe particulier qui serait capable d'atteindre cette état de conscience spécifique , qui ferait que cela soit ensuite "partagé" a l'ensemble du groupe (humain) , puis ensuite à l'extérieur ?

A noter aussi l'importance de la "race" : la femelle appartenait a un groupe spécifique de singe , l'histoire ne dit pas si les autres espéces de singe ont ,elles aussi, acquis ce coté "ménager" (laver les patates !). mdr

Pour faire suite à cet article écrit par Aigle Royal posté par Abraxas et à ta question Alain, j’ai justement pensé au dernier message de Rachel concernant sa nouvelle expérience en Europe avec Éric, le Sage Hopi dont voici ses commentaires :

« Pour ma part, j’ai appris plein de choses comme par exemple que :

-Hopi, ce n’est pas un peuple mais une religion qui se pratique à travers l’harmonisation de clans. Chaque clan préserve ses rituels en lien avec une responsabilité qu’il porte pour la communauté et quand ils font des célébrations, chacun fait sa part des choses, sans se préoccuper des autres groupes et finalement tout s’harmonise. C’est aussi ainsi que chaque clan a son Kiva (lieu de méditations et rencontre pour les hommes Hopi) Il y a un clan qui par exemple est responsable des chants, un autre de la musique, du feu, des danses et tout ça fini par s’harmoniser. La majorité de leurs célébrations est pour la pluie, et pour la terre mais aussi en mémoire de leur histoire. En tant que Blue Bird, Eric est possesseur de la connaissance des responsabilités de chaque clan. Il est la mémoire pour eux. Il ne connaît pas les détails mais il est porteur de la mémoire du partage des responsabilités. »

http://www.fleurdevie.ca/html/petites_nouvelles.htm

Elle mentionne par la suite que c’est justement une société matriarcale. Alors, selon moi, cette « religion » qui réunit tous les clans du peuple amérindien, pourrait peut-être être le « déclencheur » de cette loi du 100e singe… Mais au lieu d’être des « laveuses de patates », elles pourraient être des « laveuses de conscience »… :reflexion:

Tu rajoutes par la suite :

« mais au final , un seul groupe dominant peut , bien évidemment , influencer les autres »

Personnellement, je pense aux tribus indigènes de par le monde que Drunvalo a rencontré et selon ses commentaires, il semblerait qu’ils racontent tous la même chose… (l’objet de son prochain livre).

En guise de conclusion, je dirais « ne lâchons pas la patate » comme nous disons souvent ici au Québec… :bigclin:

Louise :ange1:

*****************
Souviens-toi, seul l’AMOUR EST, tout le reste est apparence et illusion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Lun 28 Avr - 4:07

« ne lâchons pas la patate ».... elle est trop bonne celle-là Louise
Citation :

"notre responsabilité sur ce forum est grandement engagée puisqu'il s'agit de donner le bon exemple. Pour que la théorie soit suivie d'effets...."
Je pense Anny que notre responsabilité est surtout engagée par rapport à nous-mêmes.... c'est parce que la théorie est suivie d'effets individuellement qu'elle peut le devenir collectivement. L'inverse se fait par voie de conséquence quand les singes commencent à y voir leur intérêt, mais un forum épuré n'est pas forcément un forum porteur de nouvelles consciences. Le mélange des deux est intéressant !
Moi aussi je constate une évolution dans différentes sphères de notre société... ce n'est pas l'apanage de la spi et heureusement.
Citation :

"quand les singes commencent à y voir leur intérêt"
Wii je pense que tout nouveau comportement adopté se fait par intérêt.... ce qui est différent de tout nouveau comportement intuitif qui relève de l'illumination apportée par le rôle déterminant des patates.
Revenir en haut Aller en bas
Anny
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 49
Age : 63
Date d'inscription : 30/11/2006

MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Lun 28 Avr - 11:06

Bien sur qu'il faut agir sur nous -mêmes en nous respectant et en respectant les autres. Je n'ai pas parlé d'un forum épuré, mais d'un forum qui accepterait la "bio-diversité", sachant que elle seule assure l'avenir écologique de notre planète, par une relation d'équilibres inter-actifs, et tout a sa raison d'etre pour faire survivre l'ensemble. Donc, il est bien que toutes pensées venues de "l'extérieur" ouvrent le forum, afin que son univers soit élargi, pour un immense espace d'ouvertures des consciences, variées, (autant que les espèces biologiques ci-dessus mentionnées.)
Tout ce que vous dites est intéressant. Je pense que nul groupe ne doit avoir la priorité sur un autre, cela engendrerait encore le culte de l'élitisme et le sectarisme. Je pense personnellement que c'est un mouvement d'ensemble, (comme pour les Indiens Hopis cités, par exemple), mus par diverses cultures et idées, échelons d'évolution, qui fera bouger les choses. (Mais il n'est pas dit que l'homme survivra aux grands changements planétaires, même si notre espèce doit disparaitre dans des millions d'années, (toutes les espèces finissent par disparaitre !), nous pouvons aussi subir de plein fouet le choc en retour de nos pollutions. Cela est un autre sujet... (Le futuroscope de Poitiers présente en animations les futurs animaux qui régneront sur la terre et l'homme n'en fait pas partie. Ceci à titre d'info, sans plus...)
Pour une autre petite histoire, prise sur le réel animal, la théorie de l'évolution s'est bâtie à partir de simples pinsons des Iles Galapagos, qui ont appris dans leur aire géographique à utiliser des outils, tenus dans leurs becs. On en parle même comme les "pinsons de Darwin". C'est à partir de cette spécificité que l'évolution d'un groupe fut démontrée.
Je ne pense pas que le comportement intuitif dont tu parles (l'illumination de la trouvaille par les patates !) soit si différent que ça : il y a toujours un intérêt à la survie dans tous les comportements, même les plus "spirituels". L'instinct de survie est certainement l'un des plus forts, d'où suit l'instinct sexuel.... (Mais s'unir à l'absolu en relève aussi, même si c'est plus "subtil ". Quoique, la subtilité ne soit pas toujours si présente que ça, pour qui a un brin de psychologie!).
Pour résumer ces petites réflexions : "Chez une espèce, les individus qui naissent porteurs de traits conférant une meilleure adaptation à l'environnement ont plus de chance de survivre pour transmettre à la génération suivante leurs caractèristiques héréditaires que ceux qui en sont dépourvus" (L'éthologie, Histoire naturelle du comportement)
Elargissons la notion de gènes transmissibles à celle de pensées et de comportements (travaux effectués par des savants sur l'évolution des pensées en adéquation avec les gènes...), et on verra que la spiritualité est aussi un "facteur génétique" d'évolution, aussi simplement que la nature le veut... Et qu'elle a aussi ses intérêts de survie. Je ne sais pas si je me fais comprendre ?
D'où l'intérêt de préserver la bio-diversité-spirituelle-culturelle pour ne pas engendrer de groupes fermés sur eux-mêmes, mais ouverts à toutes autres disciplines... d'évolution....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.anniedeveze.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   Lun 28 Avr - 16:58

Citation :
Je ne sais pas si je me fais comprendre ?

Très bien !

J'ai vu en salle "la onzième heure", documentaire très intéressant sur l'état actuel de la planète. Pour tous les intervenants il était clair que la Vie ne cesserait pas car elle suivrait son cours à son rythme ; par contre l'être humain lui.. !

Quand je dis "que notre responsabilité est surtout engagée par rapport à nous-mêmes" je veux dire par là qu'au niveau de ce forum, ou au niveau planétaire, voire universel.. nous sommes dépendants de décisions d'ensemble et que bien que ce soit une bonne chose que de faire des pétitions, manifestations pour montrer un désaccord, il n'en reste pas moins que le seul véritable changement nous pouvons le faire en nous-même (et je ne parle pas d'instinct de survie, mais simplement d'action efficace cohérente avec nos expressions). C'est trop facile d'être toujours en train de regarder le comportement de l'autre. Trop facile. Qu'on s'intéresse à la spiritualité ou non, la prise de conscience de la responsabilité individuelle de chacun de nos actes, de chacune de nos paroles amène obligatoirement à une prise de conscience de la valeur de l'individu et de la richesse de l'ensemble.

Citation :
"il y a toujours un intérêt à la survie dans tous les comportements, même les plus "spirituels"

Pour moi le problème se pose autrement : la survie se fait par l'esprit. Mais la chance d'avoir une planète pouvant nous permettre d'évoluer dans les corps que nous connaissons actuellement, si nous la perdons.... dans combien de millions d'années la retrouverons-nous ?

Intérêt à la survie ? non ! simplement intérêt à préserver la beauté de notre univers. L'instinct de survie on s'en lasse, comme de l'instinct sexuel.. mais de la beauté, ça je ne m'en lasse jamais, et la beauté, je la vois partout où moi seule j'ai le pouvoir de la voir.... ça personne ne peut me le retirer.... et c'est pour ça que je pense que cela commence déjà par nous-mêmes.

Après, si en plus on y rajoute des histoires d'énergies, de mouvements de conscience, de mondes différents, et bien c'est un bonus et moi je prends !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 100me singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment voyez vous l'évolution de notre planéte?
» Comment faire pour jouer avec vous ?
» Comment l'Avertissement est un cadeau pour l'humanité./voyante anonyme
» que Mes disciples sur terre comprennent comment la prière peut, et va, sauver l’humanité
» comment dire en latin : "la vie est un grand jeu"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Unis vers l'Univers :: Unis vers l'Univers-
Sauter vers: