Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

» GEMMOTHERAPIE
Ven 15 Juil - 7:00 par Régis

» Nul n'a jamais rebâti le monde sans se rebâtir
Jeu 7 Juil - 10:50 par Régis

» Le dernier livre de Anne Givaudan : Voyager entre les mondes
Dim 12 Juin - 22:26 par fabrice

» Pyramides dites "maya" et étoiles
Dim 8 Mai - 10:47 par PI

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Lucifer, le porteur de lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Lucifer, le porteur de lumière   Mar 9 Aoû - 12:30

Dans certains de ses séminaires, Daniel Meurois-Givaudan nous a déjà parlé de Lucifer et de ce à quoi il correspond. Disons en gros qu'il s'agit au départ d'un archange qui a eu pour mission de créer ce qu'on appelle la Maya. Sans cela, nous n'aurions jamais pu expérimenter la densité ni la dualité.

Ayant saisi cela, je me suis dit que les croyances existant dans notre monde à propos de Lucifer semblaient de toute évidence erronées. Je crois que le problème vient des légendes mythologiques qui ont mises pas mal des maux de l'humanité sur le dos de Lucifer. Par exemple, on raconte que Vénus "fille de Jupiter" épousa Atlas "roi des Atlantes" pour donner naissance à Prométhée. Dans la tradition chrétienne Prométhée est celui que l'on appelle Lucifer "le porteur de lumière". Refusant de se mettre au service des humains, Lucifer se rebella."

Si je tiens compte ici de ce que dit Daniel Meurois, alors, dire que Lucifer a refusé de servir les humains est un non-sens car sans cet Être, on ne serait pas là sur Terre. Tous ceux qui vivent dans l'univers tri-dimensionnel ne seraient pas là non plus ! On serait tous encore dans les limbes du plan divin à savourer cet Amour éternel dont nous sommes issus et que nous nommons DIEU.

Si j'admet l'idée qu'au départ, Lucifer est un archange, alors j'imagine que pour cette mission incroyable, il lui a fallu s'entourer d'un grand nombre de disciples qui étaient prêts aussi à se "rebeller"... mais d'abord, que veut dire "se rebeller" à ce niveau ? Sans doute les légendes voulaient-t-elles signifier par là l'action de différencier la conscience par rapport à la Conscience Divine ?

Autrement dit, il fallait trouver le meilleur "ingénieur céleste" dans le monde du Un pour mettre au point la création du monde du Deux. Le monde du Deux permettait alors d'expérimenter tous les contraires des qualités divines. Nombreux, semble-t-il, ont suivi Lucifer sur cette voie afin de permettre à toutes les âmes volontaires de faire l'expérience des plus grandes leçons que la Vie peut apporter, ceci afin de nous amener à conscientiser cet amour dans lequel nous baignions à l'origine sans en être vraiment conscients.

Il fallait - en tant qu'âmes - nous confronter à toutes ces laideurs pour devenir conscients de la valeur du Beau.

Il fallait nous confronter à toute cette violence pour devenir conscients de la valeur de la tendresse.

Il fallait nous confronter à toutes ces guerres pour devenir conscients de la valeur de la paix.

Alors certes, on peut sans doute reprocher à Lucifer toutes ces souffrances, mais n'ont-elles pas servies l'être humain ?

Je crois savoir que beaucoup d'hommes durant tous ces millénaires ont été d'abord de grands tyrans et ensuite de grands saints. Mais ils ne seraient jamais devenus saints s'ils n'avaient pas été auparavant des tyrans ! C'est paradoxal, je le reconnais, mais c'est ainsi que ça marche, sinon la vie n'aurait aucun intérêt.

Cela amène forcément une vision différente des choses de ce monde, une vision qui vous fais penser : "tout est juste". Tel homme est un véritable criminel ? mais qui sait quel merveilleux homme il deviendra dans une autre vie ?

Avec une telle vision, on ne peut pas s'empêcher de se poser ce genre de question, voyez-vous ? Ca aide grandement à désarmer tout jugement et toute condamnation. Il y a suffisamment de gens dans ce monde qui sont encore dans le jugement et qui s'occuperont du criminel en question... mais est-ce votre rôle - à vous précisément qui lisez ces lignes - ???

Ou bien sentez-vous que votre rôle dans ce monde est d'offrir une vision qui réconcilie tous les contraires ?

Si vous souhaitez répondre pour vous situer à ce niveau...

Fraternellement

Régis





*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eautranquille
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 860
Age : 42
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mar 9 Aoû - 19:03

je suis tout a fait d'accord avec toi concernant ton approche des représentants de l'ombre, il est claire qu'après expérience, ils sont aux services de la lumière, le tout est est question d'approche que l'on peut avoir au niveau des problèmes soit on se prends pour une victime soit on voit et on vie de manière différente cad en voyant que nous sommes bien responsable de ce qui nous arrivent le hic est ceci ne peut être éprouvé que par l'expérience....on a beau le lire cela ne suffit pas...ce qui est sous-jacent a tout cela également est la morale et la culpabilité judéo-chrétienne qui est encore bien ancré en nous et qui nous fait voir les choses en blanc ou noir .... personnellement mes frères de l'ombre ont été des grands enseignants dans cette vie, cela va peut être en choquer certains mais cela est vraie tout est une question de regard. celui qui n'ose affronter ses" ténèbres "est comme une flamme de bougie vacillante, prête a s'éteindre ...celui qui affronte ses ténèbres et se remplie de lumière au fur et a mesure de ses "victoires" devient comme un phare. Concernant lucifer j'ai toujours eu le sentiment qu'en fait de compte c'est un faiseur de trouble nécessaire et utile a la lumière, utile a notre apprentissage....j'en ai eu toujours l'intime conviction....:-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joakim
Nouveau Membre Actif
Nouveau Membre Actif


Masculin
Nombre de messages : 397
Age : 40
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 11/12/2010

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mar 9 Aoû - 20:30

Citation :
la morale et la culpabilité judéo-chrétienne qui est encore bien ancré en nous et qui nous fait voir les choses en blanc ou noir ....

oui et on pourrait même dire que le mal, c'est cela ; avec un tel blindage psychologique, on est battu d'avance.Si Dieu ne tolère que les qualités et que dans le même temps nos défauts sont bien ancrés, on est "refait" à tout les coups avec cette formule, et les élites ne se sont pas gêné pour l'appliquer...avec notre accord et notre naïveté, car même là ils labourent nos défauts.Et s'il faut cela pour comprendre, eh bien alors la pièce se joue ainsi. Ce sont des "sacrifiés" quelques part, puisque leur rôle est de mettre la lumière en évidence par l'ombre. Ou la "difficulté perfectionnante", comme Christia Sylf avait trouvé les termes, sans eux on se ramollirait, et il n'y aurait personne pour nous faire remarquer le surplace. Evidemment il n'était pas nécessaire de souffrir autant, le mieux aurait été d'être toujours dynamique, souple, ouvert, et à l'écoute de la source, fut-elle déroutante. Cette humanité ne l'a pas fait et a préféré les voies profondes de la matière, et voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://christiasylf.xooit.org/index.php
jachal
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1159
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mar 9 Aoû - 20:40

Il y a maintenant...de nombreuses années, j'ai reçu un message d'un être de l'espace concernant Lucifer. Ce message je l'avais enregistré sur un support audio (les vieilles cassettes) et je l'avais recopié ensuite sur ma vieille machine à écrire. Je l'ai gardé jusqu'à ce jour pour moi et pour quelques personnes de mon entourage proche et il n'a jamais été diffusé. Je me dis aujourd'hui que ce document a trop dormi, qu'il n'était pas prévu que je le mette au secret et donc, alors qu'aujourd'hui nous sommes prêts à aborder les choses avec plus de maturité, je vous le livre tel que je l'ai reçu sans rien omettre ni ajouter mais nom sans une certain émotion en revivant les moments exceptionnels de cette rencontre, lors de l'une des 3 rencontres que j'ai eu avec cet être.

Lucifer, à l'origine, cela veut dire "l'ange de lumière", le "porteur de Lumière" , l'être éclairé qui marchait dans le ciel et qui s'est enfoncé dans la matière, entraînant avec lui tous ceux qui le suivaient, non pas qui suivaient cet archange mais qui suivaient sa façon de penser.
Parce qu’un archange, qu’est-ce que c’est finalement ? Dans archange il y a « archetype » et « idée divine ». Lucifer c’est l’archange de l’homme, c’est l’archange de l’humanité déchue, déchue elle-même de ses droits et qui remonte un jour jusque dans la Lumière. Alors, de Lucifer, on en a fait l’esprit du mal, on en a fait l’ange des ténèbres, sans se douter que l’on disait vrai, puisque ce qui est ténèbres, c’est justement de là que doit rejaillir la Lumière.

Les ténèbres, c’est un écran que rien n’éclaire encore, que rien n’illumine, qui ne reflète plus l’Univers, qui ne reflète plus d’âmes, et par extension on a donné le nom de Lucifer à l’un des notres, envoyé en mission sur Terre, et qui s’est laissé piéger, qui s’est laissé coller sur le dos et sur les épaules tout ce que les terriens ont voulu y mettre.

Lucifer, c’est un bouc-émissaire, tout comme Satan -Saeten- que l’on a confondu, que l’on a enfermé, dont on a fait le représentant des forces obscures, mouvantes en l’âme humaine, des forces de l’inconscient, de l’animalité, encore mal surmontées, les forces obscures de la Terre.

Mais il n’y a pas que Lucifer, il n’y a pas que Saeten. Quand je dis Lucifer, je ne parle plus de l’archange, je parle de ce frère que l’on a affublé de ce nom. Il y en a plein d’autres qui sont descendus pour aider, qui se sont laissés prendre, et que la conscience collective a enfermé dans des notions bien arrêtées de démons, de semeurs de mal.

Il n’y a pas que les puissances évoluées qui puissent être vraiment démoniaques au sens où l’entendent les terriens. Il y a des êtres dont on a éteint, dont on a étouffé la lumière, qui ne savent plus où ils en sont, et qui font leur cheminement auprès des terriens, parfois incarnés, parfois dans l’astral. Ils sont obligés de suivre comme ils peuvent, de parcourir ce cycle jusqu’à sa fin. Ils seront récupérés à la fin du cycle, ils seront rééduqués, si on peut dire, ils seront soignés, réveillés.

Vous savez comme il est facile de prendre quelqu’un qui viendrait sur Terre pour apporter la Lumière si on décèle en lui une quelconque faiblesse : on va vite s’en emparer, on va vite saisir la faille pour bien y pénétrer, pour l’enfermer dans son propre contraire, dans ses propres contradictions, que l’on va grossir, que l’on va durcir à l’extrême. Que peut-on faire d’un être de Lumière qui nous gêne, sinon retourner sa Lumière contre lui pour qu’elle devienne si serrée qu’elle redevient pour un temps ténèbres, et qu’elle enferme l’être aussi hermétiquement qu’il est possible.

Il existait dans les temps anciens de la Terre des humains très ferrés dans ce genre de manipulation des énergies. On les appelait des magiciens, des mages, des prêtres. Quelle bonne façon de se débarrasser de quelqu’un que de l’enfermer ainsi dans sa Lumière.
C’est ainsi que sont nés, non seulement dans l’imagination populaire, mais dans l’ambiance immédiate de la terre, des êtres obscurs, apparemment, mais qui ne sont jamais que des êtres de Lumière qui font partie de nous. Saeten, Lucifer et tant d’autres encore.

Saeten, lucifer, ont été enfermés dans des espace-temps, et ceci pour deux raisons : parce qu’ils avaient en eux une faille, qu’ils se sont laissés prendre, et que des êtres qui ne voulaient pas de la Lumière ont profité de cette faille pour les rendre inactifs. Ils les ont précipités dans l’idée toute faite qu’ils étaient des démons, des diables, et Saeten est devenu Satan, et Lucifer est devenu le prince des démons. Curieuse chose quand même, que des hommes, archanges déchus, ne s’en souvenant plus eux-mêmes au niveau du conscient, aient appelé de leurs noms les êtres dont ils ne voulaient pas voir la Lumière. En quelque sorte ils se projetaient sur eux.

Vous savez, dans les religions anciennes, en Israël par exemple, le bouc-émissaire dont il est bien commode de se débarrasser sur lui de ses erreurs, de ses péchés, ce bouc-émissaire, ce bouc porteur de cornes, représentant celui dont la lumière s’est éteinte si fort, n’est jamais qu’une projection de l’homme, de ce porteur de Lumière qui est descendu si bas qu’il va lui falloir maintenant se mettre à remonter, remonter bien vite.

C’est facile de projeter sur d’autres ce que l’on est soi-même, mais seulement on se trompe lorsque l’on pense que çà va nous éviter tout le travail de remontée, de nettoyage, de réveil. Ce n’est pas parce que le bouc était parti dans la campagne ou le désert, pourchassé par les pierres, les huées, les quolibets, que les israélites étaient lavés de leurs péchés. La preuve, ils continuaient comme avant à faire leurs bêtises, à dresser leurs idoles, à s’entretuer, à se bagarrer les uns les autres.

Si encore le fait d’avoir créé des êtres, d’avoir fait de Saeten un Satan bien endiablé, bien enténébré, d’avoir fait d’un être de Lumière un Lucifer déchu, si seulement cela avait permis que l’âme humaine soit lavée de ses souillures, de ses lourdeurs, de ses bêtises, çà aurait au moins servi à quelque chose.

Non, Lucifer, c’est deux choses : c’est vous, l’homme descendu aussi bas qu’il a pu le long de sa Lumière, et qui va remonter, et c’est aussi ce frère qui s’est laissé piéger, et cet autre là-bas, qui s’est laissé avoir tout bêtement parce qu’en lui subsistait encore une faiblesse, une faille, et cet autre là-bas, également. Mais ce ne sont pas les démons dont parle la fable, sûrement pas. Ils sont des nôtres comme Lucifer, le bel archange, l’archétype de la race humaine. Ce fils prodigue est des nôtres également.

L’archange, c’est l’archétype de l’idée divine de l’homme, de la conception première de l’homme, c’est la matrice spirituelle en quelque sorte, le noyau atomique de la Lumière, l’Ange. Les différents archanges ont des fonctions différentes selon leur nature, selon qu’ils appartiennent à l’archétype de nos humanités ou qu’ils appartiennent à l’archétype de nos humanités ou qu’ils appartiennent aux archétypes d’autres espèces, aux archétypes d’autres humanités.

Les archanges auxquels la sagesse populaire n’a pas donné le nom d’archange existent bel et bien également. Il y a les archanges des races minérales, végétales, animales. Si je te parle des dévas, des grands dévas qui dirigent les évolutions de la nature, ce sont également des archanges, ce sont les archétypes, les anges d’une espèce : l’ange de la pierre, l’ange de l’arbre, l’ange de l’animal, l’ange de la terre. Les noms donnés aux archétypes correspondent à leurs rapports avec le Tout, avec l’Univers, avec la Conscience, avec l’Amour, avec la Lumière.

Au sujet de Lucifer, cela s’est passé aux temps de l’Atlantide, cela s’est passé bien des fois, mais Lucifer ce fut aux temps de l’Atlantide, celui qui se fuit, celui qui, en fait, porte le chapeau de toute une série d’ absurdités.


Transcription du message audio de Alhaïr incorporant à ce moment-là l’entité Ashtar Shéran (Alhaïr qui se décompose en Al-haïr : nom que s'est donnée celle qui, pour accomplir sa mission, a dû apprendre à haïr la Lumière)

*****************
Le droit le plus important, c'est le droit de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mer 10 Aoû - 7:50

Jachal a écrit:
Lucifer, c’est un bouc-émissaire, tout comme Satan

Il me semble pourtant que le Maître Jésus avait expliqué aux pharisiens que Satan n'est pas un être mais plutôt une force.

Extrait de "Les enseignements premiers du Christ" (Daniel Meurois), page 151 :

Le vrai visage de Satan

Il y eut un jour où, en rentrant d'une pêche sur le lac, le Maître fut pris à parti par quelques Pharisiens agglutinés sur le parvis de la synagogue de Capharnaüm. C'était là que, l'avant-veille, Il avait pratiqué l'un de ces exorcismes dont il est fait mention dans les Evangiles.

L'un des Pharisiens, un peu goguenard et provocateur, s'adressa à Lui pour connaître sa perception de Satan puisque, disait-il, on racontait qu'Il le contactait facilement.

Contrairement à ce que s'imaginait l'homme, c'était tout à fait le genre de circonstance et de propos qui ne déplaisaient pas à Jeshua. Sans attendre, nous Le vîmes s'asseoir sur les quelques marches menant au bâtiment, invitant les Pharisiens à faire de même. Bien qu'un peu réticents, ceux-ci finirent par s'exécuter tout en arborant un sourire volontiers hautain.

Je me tenais non loin de là avec quelques pêcheurs lorsque je résolus de m'approcher afin de mieux entendre ce qui se disait. La conversation promettait d'être riche car le Maître avait saisi la balle au vol en retournant la question à celui qui la lui avait lancée.

_ "Satan ? rétorqua le Pharisien interloqué, mais tout le monde sait qui il est. Ne ruse pas avec nous, Rabbi..."

- "Le crois-tu sincèrement ? Si tu m'interroges de cette manière, c'est peut-être parce que tu l'ignores toi-même... ou encore parce que tu es persuadé avoir la réponse définitive..."

Sur cette réflexion, le Maître entama progressivement un véritable enseignement consacré à ce qu'est l'Ombre, c'est-à-dire à l'Adversaire*
(*Etymologiquement, Satan - ou encore Shatan - signifie bien adversaire.)
Il précisa tout d'abord que ce n'était qu'une approche et non une définition, reprenant ainsi l'un des thèmes qui lui étaient chers, à savoir la non fixité de tout ce qui est, dans ce monde comme dans les autres. Pour Lui, seuls les ignorants se hasardaient à des formules définitives puisque la Vie elle-même s'inventait et se démultipliait sans cesse dans la Conscience du Sans-Nom, au centre de l'Univers.

Lorsque cela fut dit, Il enchaîna aussitôt en déclarant d'emblée que Satan n'était pas un être donc pas une conscience ni une volonté individualisées mais plutôt une force participant au fonctionnement de notre type d'univers, un peu comme une sorte de vent. Selon Lui, Satan était le fils naturel et inévitable du Principe de Liberté, la résultante du mouvement de rébellion qui en dérivait obligatoirement. C'était nous, les hommes, qui en faisions l'ennemi de l'Eternel alors qu'en réalité, il n'était rien d'autre que Son instrument.

Aux yeux du Maître, dans notre monde, la Conscience de l'Amour se mesurait et se désirait face à l'expérimentation du manque d'Amour. La force d'Union ne pouvait donc s'apprécier que dans la tourmente de celle de la Dispersion.

En résumé, Il tentait de nous faire comprendre que la Puissance rassembleuse et aimante de l'Un ne se percevait pas pleinement sans ce Principe de Séparativité qu'est Satan.

Poursuivant dans cette direction sous les oreilles troublées de son auditoire, le Christ affirma ensuite que d'une certaine façon, en générant la Création, le Sans-Nom avait du même coup fait aussitôt jaillir de Son sein la Puissance de Séparativité ou de Dissolution... mais que ce n'était là qu'une illusion à des fins d'Eveil. Pourquoi ? Parce que l'ensemble des univers n'étaient pas extérieurs à Sa Conscience et à Son corps qui sont en perpétuelle expansion.

- "Prétends-tu que Satan fasse, en quelque sorte, partie de l'Eternel ?" rugit l'un des Pharisiens.

- "Je dis qu'il est tel un vent que l'Eternel a engendré pour notre avancement et auxquel Il permet de circuler à travers les mondes... Mais je dis aussi qu'il est un vent que toute forme de vie consciente d'elle-même a la possibilité de nourrir ou non. Je dis que si cette Puissance que nous nommons Satan a tant de pouvoir, c'est parce que nous lui prêtons main forte à chaque fois que, par l'usage de notre liberté, nous oeuvrons dans le sens de la dissolution et non du rassemblement.

Je dis enfin que c'est vous tous, hommes et femmes de ce monde, qui devenez à la fois ses enfants et ses parents en vous nourrissant de lui et en alimentant son action à chaque pas que vous faites vers la désunion... D'une étincelle de rébellion, vous avez fait un grand feu, puis de ce grand feu un immense brasier.

Je vous l'annonce, vous êtes l'énergie et le moteur de ce vent par lequel Satan prend forme... jusqu'à vous façonner vous-même !

Issu du seul Principe de Liberté, l'Adversaire est maintenant devenu le fruit de vos carences en Amour, constamment entretenu par la sève de vos petitesses. Il est comme un gigantesque réservoir de venin que vous remplissez à chacune de vos bassesses puis dans lequel vous plongez votre coupe à chaque fois que, par vos orgueils, vos colères et aussi vos peurs en esprit et en actes, vous vous séparez du Tout.

Ainsi, je vous l'affirme, Satan est un peu de vous tant que vous résistez au sentiment d'union totale avec mon Père dans l'Infini... votre Père."

Ces paroles provoquèrent un véritable tollé parmi l'auditoire qui s'était agglutiné sur le parvis de la synagogue. J'ai en mémoire que l'atmosphère s'échauffa tellement du côté des Pharisiens que ces derniers en vinrent à se disputer entre eux et que Jeshua en profita pour marcher tranquillement en direction de la grève. Lorsqu'un peu plus tard dans la journée nous parvînmes à le rejoindre, Il mangeait quelques olives en compagnie de Jean. Il lui expliquait que, si certains voyaient se manifester devant eux des présences aux allures diaboliques offrant à peu près toujours les mêmes caractéristiques, cela ne signifiait pas autant que Satan soit un être individualisé. Ces formes et ces manifestations monstrueuses, disait-Il, provenaient d'un archétype issu de l'égrégore de non-Amour et donc de Séparativité créé par notre propre humanité. Elles étaient, précisait-Il encore, parfois hâbitées par des consciences bloquées momentanément dans des mondes où l'Ombre donnait l'illusion d'être la seule valeur génératrice de vie, des mondes où certains êtres, malades de leur carence en Lumière, s'égaraient comme dans un labyrinthe.

"Lorsque mon temps sera venu, l'entendis-je déclarer tandis qu'Il se levait pour reprendre le chemin de Capharnaüm, lorsque mon temps sera venu, j'irais les visiter afin de les guérir de leur cécité et leur tendre la clé de cette prison mentale qui leur fait emprunter des masques hideux.*

* (Il faut sans doute voir ici une allusion prophétique à la fameuse "visite aux Enfers", que le Christ accomplit, dit-on, aussitôt après sa crucifixion.)

Lorsque le soir tomba, Il nous apprit encore que ce qu'on nommait Belzébuth n'était autre qu'un regroupement d'êtres semblables à nous mais issus d'un autre monde et dont le besoin de pouvoir les avait fait s'opposer aux Elohims de son Père.

Quant au nom de Lucifer, il signifie étymologiquement "porteur de Lumière". Initialement, l'être à qui fut attribué ce nom n'avait rien de sombre. Il oeuvrait dans la sphère de conscience de la planète Vénus. S'opposant aux visées d'êtres venus des Etoiles, certains ont cherché à l'assimiler à l'Ombre. Dans l'esprit populaire ils y sont parvenus, créant ainsi un égrégore effectivement funeste.

*******


*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jachal
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1159
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mer 10 Aoû - 8:41

Je connais aussi ce passage du livre de Daniel Meurois et je dois dire que dans ma conception des choses, Satan est plus un principe de rejet de la Lumière qu'un personnage.

Dans le cas de cette personne que j'avais rencontrée, et qui ressemblait étrangement à la fille qui est en photo sur "histoire vraie de vénusiens" dans ce forum, Satan était bel et bien un personnage. Un personnage parmi de nombreux autres, venu pour aider la terre et qui s'était fait piéger par les énergies de la terre, et aussi une part d'égo qui le poussait à faire les choses "pour le mieux" selon une conception toute personnelle qui, finalement, s'est avérée préjudiciable à l'humanité... qui se devait d'apprendre par elle-même.

Par contre cette personne nommait le principe du mal comment étant "le diable" soit le principe du rejet de la lumière sans lequel il ne pourrait pas y avoir d'avancement de la conscience.

Alors, je crois qu'en fait Satan et le diable c'est, pour la plupart des gens, la même chose. Pour le plus grand nombre Satan n'est plus un personnage mais principe non incarné, celui "les choses" qui sont opposées à la lumière, tandis que le principe de la non lumière, le diable, est devenu parfois un personnage.

Si j'ai voulu publier cet article c'est parce que je crois qu'il trouvait sa place dans la discussion et qu'il n'était pas sans intêret. Pour autant, je n'exclue pas la possibilité qu'il y induise quelques différences d'expression avec les références qui sont les notres aujourd'hui et qui nous servent souvent de paroles d'évangile.

*****************
Le droit le plus important, c'est le droit de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joakim
Nouveau Membre Actif
Nouveau Membre Actif


Masculin
Nombre de messages : 397
Age : 40
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 11/12/2010

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mer 10 Aoû - 11:00

au contraire ce partage est très beau et important, merci de l'avoir fait, jachal. Je trouve le point de vue en pertinence, et à l'origine, le diable vient du grec "diabolos", "celui qui divise". La matière est le monde de la division, et le diable peut en être une expression à un moment ou à un autre. Et cette division est nécessaire, puisque c'est celle qui nous permet de nous détacher du "sein de dieu", pour devenir et faire grandir notre lumière divine à notre tour. Le problème c'est que jusqu'ici nous avons mal vécu cette division, cette séparation, que l'on peut vivre comme une sorte de trahison de la part du Père, ou, si on nous a divisé, c'est qu'on ne vaut rien.Alors que c'est le début de l'aventure de l'âme humaine dans la matière.Mais on y vient...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://christiasylf.xooit.org/index.php
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   Mer 10 Aoû - 19:29

et pour ajouter à cette discussion intéressante...

J'ai trouvé ceci sur un site (Source)

- Les Grands Blonds Vénusiens nous ressemblent physiquement et ils ont des petits cousins au centre de la Terre.

Oui, on sait par les Meurois-Givaudan que les Vénusiens ont pris sous leur protection la Terre depuis quelques millions d'années. Ils sont à l'origine de ce qu'on appelle Shambhalla qui se situe au niveau de la Terre creuse.

- Lucifer et sa gang sont des Grands Blonds qui ont mal tournés (déchus).


Ma foi, on peut le voir ainsi, mais ça dépend surtout de ce qu'on entend par "déchus". On sait maintenant que Lucifer est un être qui appartenait à la sphère de Vénus (confirmé par Daniel Meurois). Pour venir sur Terre, le groupe luciférien a dû d'abord accepter le contrat proposé par l'Esprit de la Matière dense, c'est-à-dire accepter l'imperfection de ce monde dans laquel nous vivons tous aujourd'hui, et nous aussi il a fallu accepter de passer ce contrat avec la densité de la Terre. Par densité, j'entends surtout toutes ces limitations que nous sommes forcés d'accepter en venant dans ce monde.

Donc je pense que le mot "déchu" au niveau de ces êtres correspond surtout au fait qu'ils ont dû accepter de baisser leur vibration, et ils l'ont fait... avec les risques que cela entraîne évidemment, le risque d'être plus facilement corrompu par exemple.

- Lucifer est le maître de ce monde et vit dans le monde souterrain de la Terre creuse.
Les Grands blonds rebelles sont prisonniers à l'intérieur de notre planète Terre. Le plus loin qu'ils peuvent aller serait la Lune.
La Lune serait considérée comme territoire neutre et les installations qui s'y trouvent sont presque toutes sur la face cachée de la Lune. Elles servent, entre autre, de lieu de rencontres entre Grands Blonds Vénusiens et Grands Blonds rebelles.
Les Grands Blonds rebelles sont obligés d'apprendre à devenir des êtres de services malgré eux, s'ils veulent accéder aux plans cosmiques des Mondes Habités (genre ONU intergalactique).


Ma foi, je dirais que quelque part, y a sûrement du vrai, ça se tient... mais je pense que tout ceci dépasse sûrement de loin notre entendement. Certaines vérités cachent souvent beaucoup d'autres vérités !


*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucifer, le porteur de lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucifer, le porteur de lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucifer, le porteur de lumière
» porteur de lumière.....
» Lucifer
» Le porteur de lumière
» Lucifer et la F.M. - un point de vue de la F.M.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Unis vers l'Univers :: Unis vers l'Univers-
Sauter vers: