Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

» GEMMOTHERAPIE
Ven 15 Juil - 7:00 par Régis

» Nul n'a jamais rebâti le monde sans se rebâtir
Jeu 7 Juil - 10:50 par Régis

» Le dernier livre de Anne Givaudan : Voyager entre les mondes
Dim 12 Juin - 22:26 par fabrice

» Pyramides dites "maya" et étoiles
Dim 8 Mai - 10:47 par PI

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Des révélations intéressantes de Bob Dean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Des révélations intéressantes de Bob Dean   Jeu 10 Nov - 16:58

Cette vidéo date de 2008 mais elle n'a été traduite que dernièrement. A voir, il y révèle des choses intéressantes : la découverte d'un immense bâteau sur le Mont ararat (L'Arche de Noé ?) et bien d'autres choses...


*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Des révélations intéressantes de Bob Dean   Ven 11 Nov - 14:49

Voici quelques extraits intéressants de ce que raconte Bob Dean dans cette vidéo ci-dessus...

L'immense bateau découvert sur le mont Ararat
"l’histoire que je tenais à partager avec vous, c’est que… Au NRO, depuis un certain nombre d’années - mes information datent d’il y a peut-être quatre ou cinq ans - ils avaient une série de satellites appelés Système Keyhole (Trou de Serrure). Vous en avez entendu parler ?

KC : Oui, en effet.

BD : Keyhole. C’était vraiment super-secret et vraisemblablement le meilleur système satellite au monde. Eh bien, ils l’ont probablement encore amélioré. On dit qu’ils pouvaient depuis l’espace lire une inscription sur un timbre poste.

Or, il y a un certain nombre de questions que l’on est en droit de se poser sur ce que l’on appelle l’Anomalie Ararat. En avez-vous entendu parler ?

Bill Ryan : Le Mont Ararat. L’Arche de Noé.

KC : Ah. Oui.

BD : Et donc, les types du NRO se sont servis de leur système Keyhole pour se focaliser sur l’Anomalie Ararat qui, comme vous le savez, est un véritable puzzle. Quand ça s’est su et que les images ont finalement été téléchargées, qu’ils les ont numérisées, agrandies, nettoyées et qu’ils les ont mises sur le mur d’images ou diffusées au NRO, il a commencé à y avoir des commentaires du genre – et je ne fais que citer : Doux Jésus ! C’est un sacré bateau ! Grand Dieu ! C’est un énorme bateau !

OK. On pourrait se dire : comment se fait-il que quelque chose comme ça soit classifié à ce niveau, bien au-delà du top secret ? Pourquoi la découverte d’un bateau sur le Mont Ararat atteint-elle un degré de secret plus élevé que… vous savez, que tout ce qu’on peut connaître ?

Enfin bon, l’histoire est sortie. La raison pour laquelle ils l’ont classifiée c’est qu’après avoir découvert que c’est un sacré bateau, un bateau sacrément énorme, ils y ont introduit des commandos de la marine. (En anglais SEALs, Terme qui signifie phoques et qui est l’acronyme de Sea Air Land, - mer, air, terre - soit les éléments dans lesquels ces commandos opèrent de façon clandestine – NDT)

KC : D’accord.

BD : Apparemment, ils en ont parachuté une douzaine. Ils les ont introduits sur la scène et les gars ont passé plusieurs jours sur le sacré bateau. Puis, ils ont été récupérés par hélico.

En repartant, les gars ont emporté avec eux quelques « artéfacts totalement inhabituels », qui n'ont jamais été décrits ni répertoriés. Mais ce sont ces artéfacts inhabituels qui ont conduit à ce que toute l’histoire soit classifiée à un tel niveau de secret…

C’est là un fragment d’information qui a pu être dévoilé via le réseau des vieux complices.

KC : Selon vous, ce serait donc l’Arche de Noé ?

BD : Personne ne le sait. C’était à l’origine l’Anomalie Ararat mais ils ont alors découvert qu’il s’agissait apparemment d’un bateau gigantesque, et…

KC : Mais d’un bateau construit par des hommes ?

BD : Il semblerait. Pour autant qu’on puisse le savoir, il est essentiellement en bois mais apparemment, c’est l’œuvre d’un génie assemblée de façon très complexe et c’est vraiment…

KC : Et il aurait survécu tout ce temps.

BD : Eh bien, il paraît que oui. La question est : combien d’années ? Vous savez… de quand date le déluge ? Les dernières rumeurs parlent d’il y a 12.000 ans, soit 10.500 av. J.C.

KC : Quand, selon eux ? Je suis sûre que vous avez votre théorie sur la question.

BD : Eh bien, il y a des implications religieuses, voyez-vous. Vous savez, chacune des anciennes cultures de la planète fait état d’une tradition similaire sur le déluge et je suis sûr qu’il y a eu de nombreux Noé, pour ainsi dire, un peu partout.

Mais, l’idée que ceci tout particulièrement soit théologiquement si sensible qu’un imbécile du NRO ait pu décider de classifier… et puis ils ont parachuté des commandos et ces commandos ont rapporté un certain nombre d’artéfacts. Et nous en sommes là.

Que diable ont-ils bien pu trouver dans cette phénoménale épave qui les chamboule à ce point ? La question se pose mais je n’en connais pas la réponse. Avec de la chance, si le réseau des vieux complices continue d’exister pendant quelques années encore, nous pourrions le découvrir.

Je trouve ça intéressant et je partage avec le public parce que cela donne un certain éclairage sur cette bande de crétins qui s’amusent à tout classifier ! [Rires de Kerry]

KC : Vas-y, Bill. Pose ta question sur le Mont Ararat et nous enchaînerons.

BR : Je crois que c’est Charles Berlitz qui a écrit un livre intitulé The Lost Ship of Noah (Le Bateau Perdu de Noé) dans lequel il a publié une série de photos – qui sont sur Internet – de quelque chose qui ressemble à un bateau sur le Mont Ararat. Et, d’après ce que je me suis laissé dire, il y aurait deux versions de ce bateau. L’une est située relativement bas sur les flancs de l’Ararat, c’est une chose énorme qui aurait encore l’aspect d’une charpente de bateau.

(Voir sur http://www.weirdca.com/picts/52.jpg )

Et puis, régulièrement on insiste sur la présence d’un autre objet situé beaucoup plus haut, carrément dans les neiges du sommet.

(voir sur http://thelongestlistofthelongeststuffatthelongestdomainnameatlonglast.com/images5/ark.JPG

Je me demande si vous pourriez nous dire laquelle de ces deux images, si tant est qu’il y en ait une, a été captée par un des satellites Keyhole et analysée ? Et aussi, quand les commandos de marine ont été déployés, ont-ils procédé à une datation du bois au carbone 14 ?

BD : Oh, ça j’en suis sûr, mais je n’ai aucune information là-dessus.

A mon sens, Bill, les commandos ont été déployés sur l’épave la plus proche du sommet, celle qui se trouve dans les neiges. C’est l’indication que j’ai eue, que c’était celle que… Ils ont été parachutés, ils sont descendus, ils ont atterri, ils ont pénétré dans l’épave et, apparemment, ils y ont passé quelques jours.

Mais, ce qu’ils ont rapporté en termes d’artéfacts atypiques m’intrigue. Pourquoi le classifier à un tel niveau de secret ?

Quelle bande de crétins… avec le temps, j’en ai connu quelques-uns et j’ai travaillé avec certains d’entre eux. Je pense qu’il s’agit vraiment d’une bande de satanés crétins ! Vous savez, il n’existe aucune foutue raison pour classifier autant.

KC : En quelle année ces commandos ont-ils été envoyés là-bas ?

BD : Cela fait environ cinq ans, je dirais.

KC : Vraiment ?

BD : Oui.

KC : C’est bizarre.

BD : Eh bien, c’est dans les années 90 que le système Keyhole était à son apogée. Je suis sûr que les programmes de leurs satellites ont encore été améliorés depuis. Nous avons des programmes civils qui sont si performants que le Ministère de la Défense, le plus souvent, tend à les préférer et à leur acheter directement des photos qui sont d’une qualité exceptionnelle.

Cela conduit alors à soupçonner qu’en fait … la qualité de certains satellites du DOD (Department Of Defense) pourrait être bien supérieure.

KC : C’est vrai.

BD : Ils ont classifié le Lac Vostok, vous savez. Ils l’ont retiré au JPL (Jet Propulsion Laboratory) qui était chargé de le surveiller avec des satellites et autres systèmes… Connaissez-vous le Lac Vostok en Antarctique ?

KC : Non.

BD : Mon Dieu, c’est là une histoire à prendre avec énormément de précautions !

Sous les profondeurs des glaces de l’Antarctique, il y a un lac d’eau douce de plus de 160 kilomètres de long et de 80 kilomètres de large. De l’eau douce. La température de ce lac est d’environ 18° Celsius, ce qui est une température agréable pour la natation.

Toutefois, à l’extrémité du Lac Vostok se trouve ce que l’on connaît sous le nom de mascon ou réplétion – une concentration de masse de métal, très similaire aux mascons découverts sur la Lune – un objet métallique gigantesque de forme circulaire sous la glace au bout du lac.

Hautement classifié. Il était sous la coupe de JPL et la NSA le lui a retiré. C’est l’un des sujets les plus sensibles qui existe au monde à l’heure actuelle… quant à l’anomalie de l’extrémité du lac – le mascon – la concentration de masse qu’il est si facile de repérer par satellite ? C’est encore un autre sujet top secret, vous savez.

KC : Mm hm.

BD : Mais les gens ordinaires comme vous et moi ne sont pas censés savoir de telles choses.

KC : Bien sûr.

BD : Pourquoi ? Eh bien, vous ne sauriez pas quoi faire d’informations comme celles-là, voyez-vous. Les implications sont tout simplement phénoménales.

KC : Dites-moi une chose : les Chinois sont-ils au courant ?

BD : Oh oui, j’en suis sûr. Comme vous le savez peut-être, les Chinois sont maintenant extrêmement présents dans l’espace. On n’en parle jamais dans les journaux mais, aux dernières nouvelles, les Chinois ont un satellite en orbite autour de la Lune qui prend des tas de photos.

En fait, j’espère que les Chinois vont publier un grand nombre de ces clichés parce qu’ici, les gens de la NASA en ont pris énormément... tout comme l’armée lors de l’Opération Clémentine." .../...

Les Extraterrestres
"Mais, le grand secret qui semble durer depuis si longtemps est : pourquoi continue-t-on à classifier les gigantesques installations qui se trouvent sur la Lune et, qui plus est, ne sont pas à nous ?

KC : A qui sont-elles ?

BD : Connaissez-vous le terme Anunnaki ?

KC : Tout à fait.

BD : Très bien. Il est donc nécessaire de comprendre le travail de Zecharia Sitchin pour avoir vraiment une idée de notre position aujourd’hui eu égard à ce groupe d’entités. Et je ne parle pas d’un seul groupe, il y en a plusieurs. D’après les dernières informations qui m’ont été communiquées, il y aurait quatre groupes différents avec lesquels nous aurions des rapports. Les Anunnaki en sont un mais il y en a d’autres.

KC : OK. Je veux dire que ceci est très intéressant. Pourriez-vous décrire les Anunnaki que vous… Tout d’abord, les avez-vous rencontrés personnellement ?

BD : Moi ?

KC : Oui.

BD : Oui, j’en ai rencontré quelques-uns. Vous dire si c’était bien des Anunnaki, je ne sais pas.

KC : OK, eh bien…

BD : Ceux que j’ai rencontrés face à face étaient typiquement humains.

KC : Typiquement humains.

BD : Je veux dire qu’ils portent le costume-cravate, la robe, des jeans, des T-shirts…

KC : D’accord.

BD : … ils se promènent parmi nous et vous ne feriez jamais la moindre différence.

KC : Ils ne mesuraient pas près de 3 mètres, voire plus ?

BD : En tout cas pas ceux que j’ai rencontrés à bord des vaisseaux. Ils sont comme nous.

KC : Hmm.

BD : Si vous voulez mon avis, nous avons à faire à quatre groupes différents.

KC : D’accord.

BD : Si vous vous adressez à Jim Sparks, il vous dira probablement qu’il y en a huit, une douzaine ou plus. Je ne sais pas. Je ne peux que vous parler de ce que j’ai appris à travers ma propre expérience.

J’ai été en contact avec quatre groupes distincts et ce sont tous des humanoïdes. L’un est complètement humain. Et les Anunnaki ne frisent pas tous les 3 mètres ! Ils sont assez humains pour que nous nous considérions comme étant de la même famille.

Ainsi, la jolie petite histoire du Chapitre 6 de la Genèse est tout à fait vraie. Ils ont véritablement bricolé les gènes et les chromosomes d’une espèce existant sur cette planète… Dieu seul sait quand ! Sitchin parle de 200.000 ans.

L’information dont je dispose indique que l’une des manipulations principales aurait eu lieu il y a 60.000 ans, et que les Homo sapiens sapiens ont été altérés et génétiquement manipulés davantage encore. Alors, lentement on avance.

KC : Bien. Il y aurait donc quatre races ? Comment les appelleriez-vous ?

BD : Ce sont des humains.

KC : OK.

BD : D’aucuns les appellent les Nordiques. Et puis, il y en a qui sont très pâles, très grands et très charpentés…

KC : Hmm.

BD : … certaines personnes les nomment les grands blancs.

KC : D’accord

BD : Et puis, vous avez les petits gars.

KC : Les Gris ? Et les Anunnaki. Ce sont les quatre familles que vous connaissez.

BD : Et tous les Gris ne sont pas une espèce évoluée. Certains semblent être… Quel est le terme utilisé ? Une forme de vie artificielle.

KC : Des androïdes ?

BD : C’est ça, des androïdes humanoïdes, mais fabriqués. Ce sont des produits de laboratoire. On s’est souvent demandé pourquoi, en cas de crash, d’autres Gris ne reviennent pas essayer de sauver les survivants…

L’histoire qui, pendant des années, a circulé parmi les militaires fut que ces petits êtres auraient été tout bonnement passés aux pertes et profits ! En vérité, il en aurait été simplement fabriqué de nouveaux.

Bien sûr, il y a des gens qui disent : Ils n’ont pas d'âme. Eh bien, j’ai rencontré des êtres humains à propos desquels il y aurait tout lieu d’affirmer la même chose [Rires de Kelly]. Mais…

KC : Ainsi donc…

BD : D’après ce que j’ai appris, il existe deux sortes de Gris. Il y a les petits bonshommes qui ressemblent à des produits de laboratoire et puis il y a ceux qui font plus d’un mètre quatre-vingt et dont les yeux sont plus ronds. D’ailleurs, ils ne sont pas vraiment gris. Ils ont plutôt un teint crayeux, blanc cassé.

KC : Mm hm.

BD : A leur façon, ils semblent appartenir à une race évoluée. Je crois que ce sont ceux qui ont rencontré Betty et Barney Hill, il y a bien des années.

KC : Avez-vous entendu Dan Burisch parler des Orions ? Ils sont dans des vaisseaux avec les militaires à observer la planète à l’heure actuelle.

BD : J’ai entendu des bribes de cette histoire. Je ne suis pas vraiment au courant de l’histoire de Dan Burisch mais je sais qu’il a révélé des quantités de choses.

KC : C’est exact. Cela concerne des informations toutes nouvelles qu’il vient juste de présenter.

BD : Je vois…

KC : Ils observent la Terre pour voir ce qui s’y passe et savoir s’il se produit des catastrophes d’une sorte ou d’une autre…

BD : Nous avons...

KC : … et s’ils vont devoir intervenir.

BD : Nous avons des tas de photos et je vais en montrer un grand nombre à l’occasion du congrès. J’ai des diapos et des photographies d’objets absolument gigantesques. Je parle d’objets de taille phénoménale dans l’espace ! Nombre d’entre eux sont des satellites en orbite autour de la planète alors que d’autres sont en orbite autour de la Lune ou autour de Mars.

J’ai deux ou trois photos que je m’apprête à montrer et qui m’ont été données par un cosmonaute soviétique concernant ce qui s’est produit avec Phobos.

Les Russes… vous savez, je parle de leur célèbre fusée Phobos, celle qu’ils ont envoyée là-haut il y a quelques années et qui a été déviée de son orbite par un « objet anormal » qui venait de la surface. Mais, des photos… un certain nombre de photos exceptionnelles ont été prises avant que la fusée ne soit endommagée puis anéantie.

KC : OK… Vous avez dit un « objet anormal », je ne sais pas, qui venait de la surface. Vous voulez dire la surface de la Lune ?

BD : De Mars.

KC : Ou de la Terre ?

BD : Oui.

KC : OK.

BD : Non, le Programme Phobos concernait Mars parce qu’ils avaient espéré faire atterrir une capsule sur son satellite.

KC : Je vois.

BD : Il y en a deux en orbite autour de Mars qui sont des anomalies. Encore une fois, ce mot fantastique : anomalie. Les astronomes les considèrent comme telles parce que, tout d’abord, des satellites naturels ne tournent pas dans cette direction.

Par ailleurs, ils sont trop petits pour être des satellites naturels et aussi trop proches de la surface de Mars pour avoir survécu car s’ils étaient naturels, il y a bien longtemps qu’ils auraient été détruits, aspirés par la force de gravitation et qu’ils se seraient écrasés. Le fait qu’ils soient toujours là intrigue tout le monde.

Alors les Russes ont dit : Nous allons atterrir sur Phobos. Il a un diamètre d’à peine vingt kilomètres. Il me semble que Deimos (la plus petite des deux lunes de Mars et probablement l’une des plus petites connues dans l’ensemble du système solaire, à l’heure actuelle - NDT) n’a qu’entre dix et onze kilomètres. Ils s’apprêtaient à prendre des photos de la surface. Eh bien, vous savez, les entités là-haut en ont décidé autrement : non, vous ne le ferez pas, et elles ont infléchi la trajectoire de Phobos – le satellite envoyés par les Soviétiques – en le faisant sortir de son orbite et apparemment il s’est écrasé.

KC : C’est ce qu’ils font depuis des années aux engins du JPL qui tentent de tourner autour de Mars.

BD : Il y a une forme d'intelligence sur Mars qui s’emploie à limiter notre accès à sa réalité. Et, elle fait un sacré bon boulot.

KC : Notre témoin, Henry Deacon… je ne sais pas si vous le connaissez…

BD : Je le connais, en effet, mais pas très bien.

KC : OK. Il dit que les Anunnaki sont bel et bien sur Mars… qu’ils y ont même des bases.

BD : C’est vrai. Je suis tout à fait d’accord.

KC : Ce sont donc eux qui abattent ces objets ? Vous savez, les différents engins du JPL et tout le reste.

BD : Probablement… Vous voyez, Zecharia Sitchin a dit… et je connais le cher homme, je le respecte énormément. Ah… il dit qu’ils ne sont jamais partis. En apparence, ils ont cessé leurs activités auprès de nous sur cette planète mais, secrètement, ils ont continué à la fois sur la Terre, sur la Lune et sur Mars.

Selon mes sources et les informations limitées que j’ai pu obtenir, il nous est permis de focaliser sur l’intelligence essentielle derrière tout ça que sont les Anunnaki, ce même groupe qui nous a génétiquement manipulés il y a si longtemps…

KC : OK. Mais dans cette histoire, il y a Enki et Enlil, deux frères ennemis dont l’un travaille pour le côté positif de l’humanité et l’autre…

BD : Il s’agit en effet d’une famille dysfonctionnelle. Ils sont même partis en guerre l’un contre l’autre et l’homme était au milieu, comme toujours. Vous savez, nous somme un produit de leur génie génétique. Ils nous ont conçus pour être une race d’esclaves qui travaillerait pour eux.

KC : Mais, ne sont-ils pas toujours en guerre ?

BD : Il semblerait que oui… et certains de nos observateurs extrasensoriels (remote viewers)… Et j’en connais quelques uns… J’ai pratiqué un peu moi-même, eh bien croyez-moi, ça marche. On m’a accusé d’être coupable de privilégier mes convictions pour ainsi dire, parce que lorsque je veux observer quelque chose, je focalise mon intérêt sur des éléments spécifiques.

A l’origine, c’était les militaires qui formaient leurs effectifs à ne pas avoir d’idées préconçues sur la cible de l’opération, après quoi ils faisaient un rapport, comparaient leurs notes et ce genre de choses.

KC : D’accord.

BD : Mais, quand je veux regarder quelque chose, je sais exactement ce que je veux voir. L’un des plus grands « observateurs » en l’occurrence est bien entendu Ingo Swann.

KC : Ça ne fait aucun doute.

BD : C’est un type extraordinaire ! Quel intellect !

KC : Oui, il est incroyable. Nous aimerions tellement l’interviewer ! Vous le connaissez ?

BD : Nous avons correspondu. J’ai écrit un bel article sur lui il y a des années et il m’a répondu pour me remercier et me dire qu’il avait beaucoup apprécié.

C’est un esprit comme il y en a peu. Non seulement est-il peut-être le meilleur observateur extra-sensoriel que nous ayons jamais eu en dehors de Pat Price qui… Ingo a vu des trucs sur la Lune que… Vous devriez lire son livre.

KC : Je l’ai lu.

BD : Penetration. C’est de la dynamite.

KC : Et il est difficile à trouver, paraît-il.

BD : Oui. Il faudrait le réimprimer, il se vendrait comme des petits pains.

KC : Absolument.

BD : J’en ai parlé deux ou trois fois sur « Coast to Coast » (Station de radio extrêmement populaire aux Etats-Unis – et sur Internet - qui diffuse tard le soir et traite de toutes sortes de sujets allant du paranormal, à l’exopolitique en passant par la spiritualité, etc., – NDT) avec Art Bell (ex-présentateur et fondateur de l’émission, maintenant remplacé par George Noory – NDT) et vous savez, il semble que le sujet soit devenu tellement brûlant que vous ne pouvez plus trouver un exemplaire du livre… et si vous y arrivez, ça ne vous coûtera pas moins de deux ou trois cents dollars.

KC : Eh bien, j’en ai un. Enfin, je ne sais pas si je l’ai toujours, mais j’en ai eu un.

BD : Faites-y attention, ça vaut de l’or.

KC : Uh huh.

BD : Mais Ingo lui-même vaut de l’or.

KC : OK. Essayons de retourner à la question car je voudrais avoir une réponse. Sont-ils toujours en guerre ?

BD : Ils continuent à avoir des opinions divergentes à notre propos. Or, qu’Enlil et…

KC : Enki.

BD : … Ea… Enki… Il y a deux noms. Qu’ils soient encore vivants ou non… Sachant qu’ils étaient… qu’ils sont des génies en termes de génétique, ils peuvent manipuler… Vous savez, ils peuvent manipuler génétiquement leurs propres chromosomes, leur ADN, jusqu’à devenir pratiquement immortels.

Enfin, je ne serais pas surpris le moins du monde si Enki et Enlil étaient toujours en vie. Peut-être se baladent-ils avec une cane comme moi [Rires de Kerry] en grognant et en gémissant. Vous savez, ils ont des arrières-arrières-petits-enfants qui font leur travail et… Je ne sais pas et qui peut savoir ?

Mais, apparemment, les factions sont toujours divisées et si d’un côté, on veut se servir de nous comme ça a toujours été le cas, de l’autre on veut nous donner l’opportunité d’être une espèce libre qui a la maîtrise de son destin, de tracer notre avenir et de… vous savez, de décider de nos propres vies. Et, à l’évidence, cette différence d’opinion est toujours en vigueur.

KC : Alors, revenons maintenant au problème de l’état sécuritaire et de son impact sur notre pays ici et maintenant… Je m’adresse à l’ex-militaire que vous êtes. Je peux à peine dire « ex » car d’une certaine manière, on vous consulte probablement encore ici et là. Vous savez que nous sommes sur le point de partir en guerre contre l’Iran…

BD : Non, ce n’est pas le cas.

KC : Quel est votre point de vue sur la question ? Il n’y aura pas de guerre ?

BD : Non.

KC : OK.

BD : C’est mon opinion, je vous la donne pour ce qu’elle vaut, vous savez.

KC : Bien sûr.

BD : On pourrait jouer à pile ou face… Je ne crois pas que nous allions vers une guerre nucléaire parce que les « gardiens » ne le permettront pas. La planète est bien trop précieuse. C’est un réservoir de vie bien trop riche et pas seulement de vies humaines mais aussi de celles d’autres créatures. Cette planète est une véritable corne d’abondance de formes de vies plus magnifiques les unes que les autres. Et non seulement ça, mais la... comment ça s’appelle ? La faune et la… quel est l’autre terme ?

KC : La flore ?

BD : La flore ! La flore est pratiquement infinie… Non, la planète a bien trop de valeur.

KC : OK.

BD : Ils ont investi énormément dans la planète Terre et ils ne sont pas près à autoriser une guerre nucléaire parce qu’ils ont le pouvoir de s’assurer que cela n’arrivera pas.

Et je voudrais vous dire quelque chose. Vous connaissez cette vieille rumeur sur la « Directive Première » (Le soi-disant principe de non-intervention des membres de la Fédération Galactique – NDT)

KC : Mm hm.

BD : Ce sont des foutaises ! Ça n’existe pas. [Rires de Kerry]

KC : D’accord.

BD : Ils sont intervenus ici tant et plus, brisant la supposée Directive Première au cours des siècles des milliers de fois. Si l’on s’en remet à nos sources historiques, ils n’ont cessé d’intervenir depuis la Grèce antique. Ils étaient probablement présents dans cette foutue guerre de Troie. Ils prenaient position, vous savez. Homère a même suggéré, dans ses écrits, que les dieux eux-mêmes sont descendus et ont pris part au jeu. Parce que, pour eux, c’est un jeu.

KC : C’est ça. Si vous connaissez la Bhagavad Gita… je veux dire, elle est pleine de …

BD : Vous y êtes… elle en est remplie. Les Védas en sont remplis, vous voyez.

KC : Tout à fait.

BD : Richard Thompson est un génie. Il a écrit un ouvrage sur la question. Alien Identities (Identités Extraterrestres), ça s’appelle.

KC : OK. Je vais le chercher.

BD : Vous devriez le lire si vous en avez l’occasion. Richard Thompson.

KC : J’adorerais ça.

BD : Il a participé à…

KC : OK. Je vais m’y mettre…

BD : Il a travaillé avec Michael Cremo (Philosophe historien américain, auteur de Forbidden Archeology - L’Archéologie interdite - spécialiste des sciences alternatives - NDT) sur…

KC : Vraiment ?

BD : Oui, ils ont co-écrit ce livre intitulé The Hidden History of the Human Race (L’histoire cachée de la race humaine).

KC : Ah, très bien.

BD : Cremo et Thompson ont écrit ça ensemble et Richard a écrit un ouvrage intitulé Alien Identities qui est rempli de faits védiques qui vous intéresseraient beaucoup.

KC : Oui.

BD : L’histoire est cependant très claire : ils sont intervenus au cours des siècles encore et toujours, partout où ils pouvaient en tirer bénéfice.

KC : D’accord, mais…

BD : Ils se sont immiscés dans nos guerres. Ils ont profité de toute cette pagaille." .../...

NIBIRU
KC : Très bien, mais qu’en est-il de la planète X ?

BD : Oh, c’est une réalité.

KC : Ah oui ?

BD : Oui.

KC : Dans ce cas, que vont-ils faire à ce sujet ?

BD : Eh bien, il semble que ça les inquiète… Vous connaissez l’histoire. A en croire Sitchin et les Sumériens, c’est une réalité. On dirait que nos astronomes sont arrivés à la même conclusion.

Pendant près d’un siècle, les astronomes se sont intéressés à ce qu’ils appellent un intrus qui semblent aller et venir de temps à autre. Ils peuvent en mesurer les effets par les perturbations qu’il cause sur d’autres planètes.

Ils connaissent son existence depuis longtemps mais ils n’en ont jamais fait état publiquement. Or, au début des années 80, le JPL… les types de…

KC : Jet Propulsion Laboratory.

BD :… Jet Propulsion… Nous avions coutume de l’appeler Jack Parson Laboratory et je pense que c’est bien le nom original. (Jack Parson, chercheur, fut l’un des fondateurs de JPL. Ce fut un occultiste dans la mouvance d’Aleister Crowley qui pratiqua des rituels avec Ron Hubbard, le fondateur de la Scientologie. Sa mort demeure un mystère. – NDT)

KC : Oui.

BD : Parce que c’est Jack Parson qui en est le fondateur. Quoi qu’il en soit, ils ont lancé deux ou trois Pioneers – des satellites – en 1982, juste pour essayer de déterminer la part de vérité qu’il y avait dans tout ça. Les Pioneers sont apparemment revenus avec des éléments non seulement positifs mais Positifs avec un P majuscule. Les Pioneers ont donc conclu… les éléments du satellite Pioneer ont donc permis d’arriver à une conclusion.

Alors là… Les astronomes en furent profondément troublés. Eh bien ! Tout ceci était-il réel ? Et, que firent-ils ? Ils envoyèrent ce qu’ils appellent un satellite astronomique à infrarouge. Je crois que le nom était IRAS. C’était en 83. Ils envoyèrent donc IRAS prendre des clichés infrarouges tout autour de l’écliptique, au-dessus et au-dessous.

Et, il semblerait que IRAS ait reçu deux réactions positives phénoménales indiquant que la douzième planète, la dixième planète, quel que soit le nom que vous souhaitiez lui donner… est bel et bien réelle. Et c’est là qu’ils ont tout verrouillé !

KC : Elle est donc vraiment là et sur le chemin du retour, c’est ça ?

BD : A en croire Sitchin et les Sumériens, on dirait bien. Et si, comme moi, vous êtes un passionné d’histoire – ce fut l’une de mes études principales à l’université - vous savez que son dernier passage date de 1600 av. J.C. Les Sumériens, Sitchin et tous les spécialistes disent que la planète X a une orbite de 3600 ans.

KC : Mm hm.

BD : Comme beaucoup d’entre nous, vous savez, je compte sur mes doigts y compris ceux des pieds et j’en arrive à la conclusion… que 1600 av. JC., et elle a une orbite de 3600 ans. Nous y voilà, ça paraît tout à fait imminent.

KC : Alors pourquoi gardent-ils ça secret ?

BD : Parce que…

KC : Puisque vous êtes un expert en secrets…

BD : Ecoutez [Soupirs]… Tous les passages de Nibiru n’ont pas été dévastateurs. Tout dépend si la Terre et Nibiru se trouvent du même côté du Soleil en même temps. Et si tel était le cas, ce serait soudain l’enfer sur Terre.

Il semblerait que ce soit son dernier passage qui ait déclenché l’explosion de Santorin. Thera, ce volcan de la Mer Egée, en Méditerranée, a piqué sa crise et a mis fin à la grande civilisation minoenne (en référence au roi Minos, se dit de la période archaïque de l'histoire de la Crète qui s'étend de 3000 à 1100 avant J.C. – NDT), entre autres choses.

Cette explosion a affecté jusqu’à l’Egypte. Il existe des traces écrites de tout ça. Il y a même des historiens et des théologiens qui disent que l’explosion de Santorin correspond exactement à ce que l’on peut lire au sujet des fléaux et autres plaies qui ont frappé l’Egypte et ont permis à Moïse de faire sortir les Israélites.

Mais, si vous y réfléchissez 1600 av. J.C. … c’est un passé relativement récent. Ça devrait se produire maintenant et, à l’évidence, les gars de la recherche dans les observatoires d’astronomie le savent. Et ça, une fois de plus, c’est ultra-confidentiel.

Je vais vous donner un tout petit exemple: il y a un certain nombre d’années, il y avait deux types absolument brillants qui travaillaient à l’Observatoire Naval à Washington. Tom van Flandern était l’un d’eux et j’espère que vous l’avez interviewé.

KC : Non, mais continuez s’il vous plaît. Nous serions ravis de le faire.

BD : Il ne travaille plus à l’Observatoire Naval. L’autre était l’Astronome en Chef de l’Observatoire, un homme remarquable du nom de Robert Harrington.

KC : D’accord.

BD : Et il y a longtemps, Harrington donna une interview à Zecharia Sitchin, ce devait être en 1991 ou dans ces eaux là. A cette occasion, voici ce qu’il déclara:

Docteur Sitchin, ceci nous intéresse car c’est en relation directe avec le travail que vous avez fait sur les Sumériens et sur l’ancienne planète Nibiru. Nous l'avons trouvée, dit-il. Elle est réelle. Nous l’avons photographiée. Et, ajouta-t-il, nos reconstitutions indiquent que c’est une assez bonne planète.

Elle fait à peu près deux fois et demi la taille de la Terre. Il semblerait qu’elle se dirige vers le centre de notre système solaire. Nous avons tiré toutes les conclusions possibles à son sujet, il ne lui manque plus qu’un nom.

Alors Zecharia parla : Elle a déjà une identité, dit-il. Elle s’appelle tout simplement Nibiru, c’est le nom que les Sumériens lui ont donné… La Planète Traversière.

KC : Mm hm.

BD : Madame Sitchin et moi, nous étions d’accord. Elle me manque. Elle est décédée il y a environ un an. Elle était convaincue que quelqu’un avait assassiné Robert Harrington parce que celui-ci avait eu le courage de dire la vérité et de donner cette interview à Zecharia.

Je ne sais pas si vous l’avez vue ou non, elle est enregistrée.

KC : Non, je ne l’ai pas vue mais nous avons interviewé Luca Scantamburlo à ce sujet et lui aussi a évoqué Robert Harrington.

BD : Eh bien, Harrington a donné cette interview à Zecharia. C’est une vidéo intitulée Are we alone? (Sommes-nous seuls ?) Et je pense que vous pourrez la trouver dans la sélection de documents à la conférence, la semaine prochaine.

KC : OK.

BD : J’en ai une copie et j’en ai envoyée une autre à Neil Freer, un homme que vous devriez interviewer.

KC : Nous sommes en contact avec Neil. C’est quelqu’un de très intéressant, un homme très doué.

BD : Il est remarquable. Il a fait des révélations récemment et admis qu’il avait eu des relations intimes avec une entité extraterrestre depuis son enfance.

KC : Il parle constamment des Anunnaki. Je connais cet épisode.

BD : Il a écrit un ouvrage intitulé Breaking the God Spell. (Rompre la fascination qu’exerce Dieu). Et puis, il soutient le travail de Zecharia depuis des années.

BR : Si vous me le permettez, Bob, j’aimerais vous poser une question concernant la provenance de cette information en ce sens que le travail de Zecharia Sitchin est très bien documenté et que grand nombre de personnes qui regarderont cette vidéo sont déjà très familières avec ses livres et avec tous les commentaires intelligents sur la question.

Êtes-vous en train de dire que vous avez des informations supplémentaires en raison de vos contacts avec le Réseau des Vieux Complices ? Ou bien, s’agit-il d’une présentation élaborée de… ?

BD : Quantités de mes conclusions me sont propres, vous savez, et de bien des manières, elles sont parfaitement en accord avec le travail de Sitchin qui est… Vous savez, Neil m’a dit… Il dit que Zecharia devrait vraiment avoir le Prix Nobel. Mais je ne sais pas sur quels éléments précis il faudrait le lui accorder et dans quel domaine… C’est pourtant un tel érudit dans tout ce qu’il a fait et avec ses…

The Earth Chronicles (Chroniques Terriennes), sont ce qu’il considère comme l’essence de son œuvre. Je crois qu’il doit y en avoir sept ou huit à l’heure actuelle.

BR : J’ai deux questions pour vous. La première est une question mineure et elle concerne la mécanique céleste. C’est quelque chose que je n’ai jamais compris. J’en ai entendu parler par… C’est une question qui se pose aussi pour pas mal de gens… si Nibiru vient des confins du système solaire, ce sera un bloc de glace, ce qui n’est pas exactement le genre d’endroit idéal pour un être humain.

Le chercheur Andy Lloyd, dont vous avez probablement entendu parler, a émis la théorie que ce que l’on voit sur les photos et à quoi vous vous référez comme à un objet orange est en réalité une naine brune et qu’il existe la possibilité que Nibiru soit l’un de ses satellites.

Il y a beaucoup de discussions sur la manière d’appliquer ce que Sitchin semble avoir dit sur la façon dont la vie peut se développer sur un rocher glacé qu’on trouve en orbite autour de Pluton. Je me demandais si vous saviez quelque chose ou si vous aviez des informations à nous donner à ce propos.

BD : Non, Nibiru n’est pas un rocher glacé. Mais, il est vrai que lors de ses interminables allers et retours il s’éloigne tellement du soleil qu’à un moment donné, celui-ci n’apparaît probablement pas plus gros qu’un minuscule point de lumière. On devrait logiquement penser qu’il n’est que glace .

Eh bien non, il… Apparemment, comme beaucoup d’autres planètes du système solaire, il génère sa propre chaleur. Il possède, en son sein, un système générant de la chaleur qui est très semblable au nôtre.

Nous avons, au cœur de cette planète un système… que l’on a décrit comme une réaction thermonucléaire tout à fait semblable à ce qui se passe dans notre soleil. Bien sûr, la vie dans sa grande majorité, toute son abondance et sa beauté viennent du fait que nous tournons autour de ce magnifique soleil.

Mais, je ne crois pas que Nibiru soit un rocher glacé. Non, je pense, qu’avant tout, il génère de la chaleur en suffisance, et je pense aussi que les Anunnaki ont probablement et indiscutablement créé pour eux-mêmes grâce à la technologie très avancée qui est la leur, une sorte de sphère de Dyson (C’est une sphère de matière, artificielle et creuse, autour d’une étoile, conçue pour capturer presque toute l’énergie émise par l’étoile pour une utilisation industrielle - NDT cf. Wikipedia). Avez-vous déjà entendu parler de ça ?

BR : Mm hm.

BD : Vous savez que le brillant astronome britannique, Freeman Dyson, a dit il y a quelques années qu’une technologie incroyablement avancée aurait la capacité de construire une barrière tout autour de sa planète pour retenir non seulement sa chaleur mais aussi son atmosphère. Je soupçonne donc que c’est ce que les Anunnaki ont fait avec Nibiru. Et ils y ont probablement travaillé… Seigneur… il y a des centaines ou des milliers, peut-être même un million d’années.

Ainsi Nibiru… je pense ici à sa couleur, cette espèce de rouge doré terni de la coque dorée qu’ils ont créée. Ils se sont fabriqué une sphère de Dyson autour de leur planète. Et je subodore que n’importe quelle technologie avancée en arrivera là au bout du compte, tout simplement parce que c’est une chose rationnelle à faire, une chose pratique.

BR : Si leurs prouesses technologiques sont de cet ordre, pourquoi alors ne pas vivre sur Mars plutôt que de foncer d’un bout à l’autre du système solaire ?

BD : De fait, ils n’étaient pas les occupants d’origine de la planète Mars.

BR : OK.

BD : Ils utilisaient Mars comme une planète-relais qu’ils avaient réactivée. Je suis d’accord avec Zecharia sur ce point, ils avaient réactivé tout leur système-relais dont Mars. Ils faisaient généralement escale sur Mars quand ils venaient ici.

Alors, pour moi, jamais ils n’ont été les habitants d’origine de Mars.

BR : ... Ce que vous dites me plaît.

BD : Cependant, il reste encore quelques Martiens des origines. En suivant certaines pistes qui m’ont été indiquées, j’ai découvert des éléments qui tendent à démontrer que nous hébergeons un tas de Martiens ici, sur notre planète. Je parle de l’espèce originelle.

BR : Savez-vous quelque chose sur cette espèce martienne originelle ? Ou bien avez-vous jamais…

BD : Autre que… La seule chose… J’ai parlé avec deux observateurs extrasensoriels qui se seraient trouvés face à face avec eux et ils disent que ces êtres ressemblent beaucoup à des Amérindiens.

BR : Mm hm. OK.

BD : J’ai probablement rencontré un Martien [Rires]. J’ai croisé tellement de personnes étranges dans ma vie…

BR : Sûrement, je veux dire que j’ai une compréhension suffisante de ces choses pour accepter un tel commentaire. Il est sûr que…

Cela, croyez-le ou non, était censé n’être qu’une question mineure ! J’en ai une plus importante, c’est quelque chose dont je crois que vous voudrez parler. Ou alors c’est que j’ai mal compris tout à l’heure lors d’une conversation que Kerry vous a rapportée.

Certains chercheurs sérieux comme Linda Moulton Howe, Jim Mars et un certain nombre d’autres, suspectent véritablement une invasion extraterrestre factice, une sorte de 11 Septembre superlatif dans nos cieux.

BD : Parlez-vous d’une espèce d’opération « sous faux pavillon » ?

BR : C’est ça, et…

BD : Si nous devions en arriver là… Si n’importe lequel de nos imbéciles de dirigeants pense qu’il peut nous sortir du chapeau un lapin comme celui-là, il tombera dans un ridicule tel qu’il ne s’en remettra pas. Car, voyez-vous, je ne pense pas que ça pourrait marcher. Je ne crois pas que l’on puisse faire ça quand le véritable pouvoir, « là-haut », ne permettrait pas que de telles choses arrivent.

BR : Je ne parle pas vraiment d’une « invasion », mais d’une grande exhibition dans le ciel pour créer la peur et vous faire croire… pour contrôler… c’est d’ailleurs ce que Wernher von Braun aurait confié à Carol Rosen il y a bien des années.

BD : Oui, Wernher a confié avant de mourir, semble-t-il, qu’il… C’était l’un des programmes qu’envisageait le gouvernement de l’époque. Vous savez, ils avaient tous ces petits complots en permanence. Cette guerre-ci, cette guerre-là, un écroulement du marché boursier… ceci, cela, vous savez… tous ces petits trucs de prestidigitation du genre: pendant que je vous montre cette main, je vous fais les poches de l’autre.

Ils ont probablement eu ça à l’esprit à l’époque mais je ne crois pas qu’ils y pensent sérieusement à présent car je suis persuadé que les prétendus « pouvoirs en place » - terme humoristique s’il en est – entretiennent une relation tellement étroite, une telle connivence avec le pouvoir réel [il pointe le doigt vers le ciel] que ça ne pourrait jamais fonctionner. « Ils » ne l’autoriseraient pas.

Pas plus qu’« ils » [il montre le ciel] n’autoriseraient une guerre thermonucléaire.

BR : En effet.

BD : Il y a ici trop de biens immobiliers de grande valeur ! Je ne me réfère pas seulement à la précieuse mine d’or que représente la génétique humaine. Quel réservoir approprié nous sommes avec nos gènes et… Mon Dieu ! L’espèce toute entière plus toute la faune et toute la flore… C’est une planète de grande valeur. Et ils l’adorent. Elle leur appartient !

Elle n’a jamais été nôtre. Nous l’habitons, c’est tout. Ils nous exploitent comme on exploite une ferme. Seigneur ! [Soupirs] [Rires de Kerry].

Charles Fort avait raison dans une certaine mesure. Nous sommes leur propriété et nous allons le demeurer tant que nous n’aurons pas atteint le point où nous pourrons littéralement nous lever et
dire : Très bien, nous allons prendre les choses en main. Et le prouver à l’univers.

Nous avons affaire à un univers plein de vie ! Et cette vie est presque toujours tellement plus avancée que la nôtre ! Au nombre de mes analogies préférées, j’aime dire qu’Ils nous considèrent comme nous considérons les chasseurs de têtes de Nouvelle Guinée.

Vous avez vu les documentaires sur History Channel et tout ce qui s’ensuit. Ils sont à poil. Ils courent partout avec ces trucs ridicules sur leur pénis et, vous savez, des os en travers de leur… enfin, bon. Ce sont des sauvages primitifs, pathétiques et tristes. Il n’y a pas de raison d’en avoir peur. Il ne faut pas abuser d’eux mais les protéger et en prendre soin.

La différence entre certains d’entre eux [il pointe le doigt vers le ciel] et nous est la même que celle qui existe entre nous et ces pauvres gars en Nouvelle Guinée et dans leur forêt vierge.

J’ai certes plaisanté à ce sujet mais j’ai appris par la suite que ma comparaison n’était même pas adéquate. Et encore plus tard, j’ai appris que j’étais très éloigné de la comparaison qui s’impose : les sentiments que montre un grand nombre d’entre eux [il pointe le doigt vers le ciel] pour l’espèce humaine à ceux que nous avons pour les chimpanzés.

Et puis, Bill, si vous autorisez votre mental à faire ces voyages, et je sais que vous le faites, il y a des créatures et des formes de vie là-haut qui sont littéralement divines. Nombre d’observateurs extrasensoriels les ayant rencontrées – et j’en ai vues quelques unes moi aussi – les considèrent comme transcendantales.

Elles se manifestent comme des formes de vie énergétique, des formes lumineuses. Elles sont de la même espèce que celles qui sont apparues du temps de Jésus. Probablement du même genre que ce qui s’est révélé au pauvre… c’était quoi son nom ? Joseph Smith. Je connais l’histoire de la foi des Mormons. Le pauvre Joe a vécu un évènement. Un jour, dans sa chambre, sont apparus deux êtres faits de pure lumière, magnifiques, brillants, élancés, étincelants et resplendissants. C’était des êtres transcendantaux.

La différence entre eux et nous est celle qui existe entre nous et le singe rhésus. [Rires de Bill]. Là, je pense que je m’approche, peut-être pas, mais je crois que ne suis pas loin d’une analogie plus réaliste." .../...

(vous pouvez lire la totalité de la retranscription de cette interview de Bob Dean (ou écouter la vidéo) sur http://projectavalon.net/lang/fr/bob_dean_nibiru_interview_transcript_fr.html )










*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Des révélations intéressantes de Bob Dean
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des révélations intéressantes de Bob Dean
» HGEC - Revues intéressantes
» Les étymologies intéressantes
» Formation PES sur l'éducation musicale, intéressante pour l'oral je pense
» Informations tres intéressantes de Mélanie de La Salette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Vie Extra & Intra-Terrestre :: UFOLOGIE-
Sauter vers: