Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Au sujet de Billy Meier
Mer 8 Nov - 9:10 par gérardo

» Vidéo et photo ovnis par Edouard Albert Meier
Mer 8 Nov - 9:09 par gérardo

» Billy Meier Secret Photo Album
Mer 8 Nov - 9:08 par gérardo

» Prophéties des pléiades (Bill Meier) votre avis ?
Mer 8 Nov - 8:55 par gérardo

» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 Enigmatique race des Chrestians

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Enigmatique race des Chrestians   Ven 27 Avr - 8:24

LES CHRESTIANS
Des êtres tombés du ciel et venus de nulle part

Qui étaient les Chrestians qui vécurent près de six siècles en Europe, et d'où venait réellement ce peuple qui tomba du ciel pour s'installer en France à l'époque médiévale ?


Peu d'événements étaient susceptibles d'étonner l'homme de l'époque médiévale car il survivait alors à grand-peine. Lorsqu'il avait résisté aux hivers rigoureux, aux guerres féodales et aux fléaux, il acceptait sans trop se formaliser les incursions de l'irréel ou du fantastique dans le réel. D'ailleurs, la frontière était floue entre l'imaginaire et le vécu et les phénomènes étranges pouvaient communément être acceptés comme des signes d'une autre réalité. L'Eglise elle-même saisissait les esprits en évoquant la présence immanente du malin et en décrivant les forces obscures de démons immatériels. La mort faisait partie du quotidien et chacun se savait continuellement menacé.

Seul cet aspect de la pensée médiévale peut expliquer que, en l'an 800, sous le règne des Carolingiens, les habitants de la vieille ville de Lyon n'aient pas été choqués de l'apparition de surprenants objets descendants du ciel. Les Lyonnais franchirent les portes fortifiées de la ville et gagnèrent avec force cris les champs où venaient de se poser les " vaisseaux ". Ils furent rapidement encerclés, puis un grand silence se fit lorsque le premier pilote sortit de l'engin. Comme les citadins ne comprenaient rien à son langage inconnu, il fut décidé sans autre forme de procès de s'emparer de ces êtres.

Les " pilotes venus du ciel " furent immédiatement cloués sur des planches et confiés au courant de la Saône et du Rhône. Ainsi pensait-on châtier ces étranges visiteurs qui " venaient sur Terre pour abîmer les récoltes par le fracas de leurs terribles engins volants ".

Ce châtiment était supposé dissuader d'autres visiteurs célestes qui, voyant du ciel leurs compagnons emportés par les flots, se seraient tenus à distance de la Terre. Pourtant, des chroniqueurs médiévaux rapportent que, quelque temps plus tard, apparurent en grand nombre,dans nos régions et sous nos climats, des êtres aux caractéristiques physiques pour le moins étonnantes. Bien que d'abord persécuté, ils furent peu à peu tolérés jusqu'à vivre à côté des humains. Relégué au rang des bannis, ils s'organisèrent de façon autonome en marge de la société. Les représentants de cette race maudite furent baptisés " Chrestians ", " Gézitains ", " Gahets ", " Agots ", ou encore " Cagots ".

Les nombreux historiens à s'être penchés sur l'histoire de cet étrange peuple dispersé, retrouve, aux quatre points cardinaux de l'Europe, la même description de ces êtres que celle qui fut faite en France. Les Chrestians ont des caractéristiques physiques étranges : ils sont chauves, ils n'ont pas de pavillons d'oreilles visibles ( à leur place, on distingue deux trous, comme chez les sauriens ), ils ont les pieds et les mains palmés et ils dégagent une chaleur corporelle absolument anormale. Ce sont des particularités, maintes fois relevées, qui firent qu'on les relégua longtemps en tribus, aux portes des cités où ils érigeaient des sortes de faubourgs autonomes. Comme on considérait alors qu'ils avaient un aspect repoussant, obligation leur était faite d'être amplement vêtus, encapuchonnés et chaussées. Ceci étant, même soigneusement vêtus, les Chrestians avaient pour autres obligations de porter, cousue sur leurs vêtements, bien visible sur la poitrine, une patte d'oie séchée et peinte en rouge. Cette signalétique rappelée à la population que ces êtres avaient des pieds et les mains palmés !

On pourrait voir dans ces descriptions le fruit d'un ramassis de légendes et de fausses informations colportées par la rumeur si, au XVIe siècle, Ambroise Paré ( 1509 - 1590 ), le père de la chirurgie moderne, affecté au service du roi Henri II, ne s'était scientifiquement penché sur cette étrange race, maudite depuis déjà trois siècles.

À l'époque, les Chrestians, qui vivaient isolés, n'avaient perdu aucune de leurs caractéristiques physiques et physiologiques consignées sous les Carolingiens. Ambroise Paré passa plusieurs semaines à les étudier en s'efforçant de ne pas se laisser influencer, il s'attacha à accumuler de véritables constatations médicales et à les consigner soigneusement par écrit. Il rapporte notamment leur capacité prodigieuse à pratiquer la " momification par magnétisme ". Cet exercice, rapporté ici dans le vieux français d'origine, est supposé révéler la puissance du magnétisme personnel: " l'un d'iceux tenant en sa main une pomme fraîche, icelle après apparaisoit aussi aride et ridée que si elle eut restée l'espace de huit jours au soleil ". Ambroise Paré explique cette réaction par la chaleur anormalement élevée dégagée par leur corps. On a dit que lors d'une saignée, est sorti de ses veines un liquide presque bouillonnant et d'une teinte entre le bleu et le vert. Ces caractéristiques firent qu'un arsenal juridique spécifique fut mis sur pied afin de les mettre au ban de la société et d'éviter qu'ils ne se mêlent aux humains.

Vivant en groupes dans les faubourgs des cités, ils avaient leurs propres cimetières où ils étaient systématiquement inhumés sans prêtre ni office religieux. Ils ne pouvaient exercer qu'un seul métier, celui de tonnelier car au Moyen Âge le bois était réputé ne pas véhiculer les maladies. Ces êtres étranges ne vivaient cependant pas dans la misère car ils avaient un grand sens des affaires. D'anciennes archives notariales nous ont laissé des inventaires de biens établis après le décès de Chrestians. On peut découvrir la description d'un niveau de vie très évoluée. Ces textes montrent, en outre, que ces hôtes étranges possédaient une capacité juridique relativement évoluée pour l'époque.C'est probablement pour éviter le développement d'une économie parallèle indépendante qu'un arsenal juridique draconien fut alors mis en place. Ainsi, bien qu'interdits des cités, les Chrestians pouvaient posséder des maisons intra muros à condition de ne pas les habiter eux-mêmes. Ceux qui étaient tentés de louer leurs propriétés à un humain devait obligatoirement passer par l'intermédiaire d'un gérant non Chrestians. Bref, un racket bien organisé a rapidement rendu tout à fait tolérable la présence de ces populations marginalisées.

Ceci étant, la tolérance n'aurait pas pu aller jusqu'à l'intégration : il leur était interdit de se marier, et plus encore de s'accoupler avec des humains. D'ailleurs, l'idée faisait sourire à l'époque car on semblait ne rien connaître de leur mode de reproduction. La rumeur populaire les disait bisexués au point que jamais on ne parlait d'eux en utilisant un genre ! C'est lors d'un procès que la discrimination était encore plus forte : il fallait les serments ou les témoignages de 7 Chrestians pour pouvoir rivaliser avec celui d'un humain ! Les choses continuèrent ainsi pendant tout le Moyen Âge mais, peu à peu, les Chrestians se sont fondus dans la population et, c'est peut-être le signe de leur intégration, au XVIIIe siècle, seul le folklore parle d'êtres aux caractéristiques aussi étranges. L'histoire devait accélérer la disparition du peuple banni.

La révolution de 1789 donna naissance au " Droits de l'Homme ". Les Chrestians devait immanquablement en profiter. Néanmoins, compte-tenu de l'étrangeté de leurs caractéristiques, une vaste étude médicale fut organisée afin de savoir si, oui ou non, ils pouvaient être considérés comme des hommes jouissant de la plénitude de ces droits nouvellement acquis. Les conclusions de l'examen révélèrent que les spécimens examinés n'étaient affectés qu'approximativement des symptômes décrits par Ambroise Paré et les chroniqueurs du Moyen Âge. Dès lors, les Chrestians purent se fondre et se couler dans l'anonymat de la ville, achever la totale dilution de leurs caractéristiques et occuper jusqu'aux plus hautes fonctions au sein de l'état sans que leurs origines puissent même lors être rappelées.

Pourtant, après les glorieuses victoires de l'Empire, auxquelles bon nombre d'entre eux avait efficacement participé, un reste de mépris existait encore à leur égard dans les campagnes.Quelques Chrestians y revinrent malgré tout, chargés de gloire. On possède même le témoignage de l'un d'eux, se plaisant à venir bruyamment, avec du retard, aux offices du dimanche, couvert de toutes ses médailles bravement gagnées. Vingt années plus tôt, n'ayant pu imaginer mettre les pieds dans l'église d'une ville ou d'un village, il bravait enfin ses anciens tortionnaires, analphabètes pour la plupart, afin de voir si l'un d'eux aurait eu, selon ses propres termes, " l'envie de venir lui friser les moustaches ".

Rares sont les scientifiques modernes qui se penchèrent sur ce phénomène historique. Les thèses ou écrits rédigés sur les Chrestians se comptent sur les doigts d'une main. À la faculté d'histoire, on consacre aujourd'hui un cours à l'énigme des Chrestians mais leur origine reste toujours inexpliquée. Certains auteurs du XIXe siècle ont avancé l'hypothèse que selon quoi ces étranges individus auraient pu être des lépreux. Cette thèse ne tient pas car la façon dont ils étaient traités ne ressemble pas au traitement particulier et aux signes distinctifs imposés aux lépreux au Moyen Age. En outre, des cimetière de Chrestians des XIIe et XIIIe siècles, récemment fouillés, laissent entrevoir des squelettes parfaitement sains, dépourvus des terribles lésions osseuses que l'on peut observer sur les restes des lépreux. D'autres chercheurs avancèrent l'hypothèse selon laquelle les Chrestians seraient les descendants de Sarrasins restés sous nos climats après les invasions. Or les chroniques du Moyen Âge assurent que les rares Chrestians non chauves portant les cheveux longs les avaient invariablement " blond comme blé au soleil ". On a aussi parlé d'éventuels descendants de Vikings mais ces derniers étaient déjà, depuis longtemps, intégrés à la société européenne.

Le milieu purement scientifique, en dehors d'Ambroise Paré, ne s'est jamais préoccupé de savoir qui était vraiment les Chrestians, se contentant d'affirmer péremptoirement que " des êtres bisexués, sans oreille, aux doigts palmés, avec un sang vert et chaud n'existaient pas ". Pourtant, en reprenant certains éléments de leur histoire, on peut, par exemple, être frappé par l'aspect de saurien qui fait du Chrestian un parfait extraterrestre, semblable à ceux décrits par les contactés depuis le milieu du XXe siècle ! Ensuite, fait encore plus troublant, ces êtres " venus de nulle part " débarquent en Occident et principalement en France, juste après qu'y soit apparue une inexplicable invasion de vaisseaux aériens dont les pilotes, une fois pris,étaient systématiquement jetés dans les rivières après avoir été cloués en croix. Ne faudrait-il pas voir en eux des survivants de débarquement durement réprimés, résultat d'un exode planétaire pacifique, plutôt que d'une tentative de colonisation ?

Ces vaisseaux apparus en grandes quantités, comme le décrivent si bien les documents de l'époque appelés capitulaires, n'ont finalement été remarqué que là où il y avait des témoins pour les voir, c'est-à-dire près des cités. On peut penser que la plupart de ces engins ont pu finalement débarquer sur Terre le plus paisiblement du monde. Quoi d'étonnant, dans ce cas, à ce que cette population aux caractéristiques physiologiques particulières ait formé une population rapidement mis à l'écart des villes ? Pendant plus de six siècles, ces hommes sont restés " les maudits " de notre histoire et il leur faudra attendre le XIXe siècle pour se fondre définitivement dans les rangs de la population terrienne. Pour approcher un peu plus le mystère de cette population paria, le château médiéval de Nestes ( IXe - XIe siècles ), dans les Hautes-Pyrénées, a ouvert le musée des Cagots. On y apprend notamment que l'on interdisait à ces " intouchables " du Moyen Âge de boire aux fontaines de peur qu'il ne les souille !


SOURCE : http://secretebase.free.fr/civilisations/autrespeuples/chrestians/chrestians.htm

(merci à Nono de m'avoir indiqué cette info étonnante).


*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)


Dernière édition par Régis le Mar 8 Mai - 15:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eautranquille
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 860
Age : 42
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Ven 27 Avr - 11:02

j'ai une question bête : pourquoi des ET (venant avec une technologie avancé) viendraient se perdre en plein moyen age (obscurantisme) subir la stupidité des hommes, être relégué au rang d'esclave ? si quelqu'un a une idée.....sinon merci pour le texte....

quand je vois cette photo je me dis quand même que nombre de mythologie sur terre on peut être un fondement plus terre a terre que symbolique...:-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5246
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Ven 27 Avr - 13:39

Eh bien, justement cher eautranquille, si j'ai voulu poster cette histoire, c'est d'abord parce que j'ai rencontré quelques personnes dans ma vie qui disent avoir vu une ou des personnes qui avaient les mains et les pieds palmés. On peut se demander s'il n'y aurait pas une descendance de ces fameux Chrestians.

Par ailleurs, on pourrait aussi envisager que ces êtres avaient accepté de passer par ces difficultés afin d'être quand même présent parmi les terriens et afin, peut-être, d'améliorer quelque chose pour eux-memes et/ou pour nous.

Quand on entend dire aujourd'hui que certains extraterrestres ont été ou sont encore retenus prisonniers dans le secret par l'Armée américaine, on pourrait aussi, comme toi, se demander pourquoi ces ET (venant avec une technologie avancée) viendraient se laisser prendre au piège ? Peut-être est-ce intentionnel et qu'au-delà des apparences, il y a un objectif à atteindre qui ne peut passer que par ce moyen

Selon cette histoire ci-dessus, les premiers arrivés ont sans doute accepté de se sacrifier afin que les suivants aient la possibilité d'être sur Terre, même si on les a isolés des humains.

Enfin, je ne sais quoi te dire de plus, mais c'est tout de même une histoire (vérifiable) étonnante qui, évidemment, n'a jamais été racontée dans les livres d'histoires ou au catéchisme !!!

*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)


Dernière édition par Régis le Mar 8 Mai - 15:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eautranquille
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 860
Age : 42
Localisation : BELGIQUE
Date d'inscription : 28/11/2006

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Ven 27 Avr - 15:52

Régis a écrit:
Selon cette histoire ci-dessus, les premiers arrivés ont sans doute accepté de se sacrifier afin que les suivants aient la possibilité d'être sur Terre, même si on les a isolés des humains.

effectivement très intéressant d'autant plus que pour en arriver la il faut une grande connaissance du futur et une grande confiance en eux et une abnégation pour pouvoir subir cela ....quand on y pense cette planète abrite beaucoup de race extraterrestre peut être est ce un moyen autre que l'incarnation pour pouvoir profiter de la période exceptionnelle au niveau énergétique que nous vivons et une façon de participer a l'élévation vibratoire de cette planète ...merci pour ta réponse
concernant ces fameux chrestians, ils seraient toujours dans la même région ou on atterrit les premiers ? (vue qu'ils ont été aperçu )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne & Antoine
Membres d'honneur
Membres d'honneur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Mar 8 Mai - 15:53

Hello Régis et tous les amis d'Essania
Je ne connais pas les Chrestians mais ce document est très intéressant et étrange. Il me fait souvenir que des êtres des étoiles ayant précipités la chute de leur planète sont venus se réfugier sur la planète Terre à différentes périodes. Cela est arrivé aussi avec des êtres de l'infra monde, de la terre intérieure. Les causes sont parfois diverses : soit un sas s'ouvre et crée cette opportunité de venue sur terre, soit des êtres voyagent en petits groupes pour trouver une planète d'accueil après destruction ou dévitalisation de leur planète, soit certains de ces êtres sont bannis de leur planète et fuient.
J'ai aussi une autre hypothèse qui est celle des hybrides car de nombreuses expériences d'hybridation ont eu lieu entre des êtres de la nature et des humains et des êtres de l'espace et des humains. Parfois ces expériences ont été un échec et parfois elles donnent naissance à des êtres étranges aux capacités non humaines.
Voilà ce que je peux dire à ce propos mais je n'ai pas une donnée spécifique pour ces êtres précisément. As-tu vérifié si le document est bien réel ou si c'est une docu-fiction.
En tous les cas c'est passionnant
Grosses bises à toutes et à tous
Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sois.fr
PI
Membre ACTIF
Membre ACTIF


Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 53
Localisation : Esperaza
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Mar 8 Mai - 19:07

Merci Anne pour ce sympathique "coucou".
Pour les chestians , je conseille de lire d' Henri Vincenot "les étoiles de Compostelle". Cet auteur avait parfois les annales akashiques qui l'inspiraient et son livre est tres crédible , je pense. Les chrestians sont les cagots; c'est à dire une confrérie de batisseurs d'églises , cathédrales etc et qui connaissaient de lourds secrets sur la géometrie sacrée et des tas de données tres ésotériques; ils ne mariaient qu'entre eux et devaient garder ces secrets en accord semble t il avec l'invisible. Ils étaient aussi surveillés par l"église à qui leur discrétion convenait fort bien. Ils l'auraient faits pendant des siecles. D'ou une mise à l'index et pas mal de fantasmagorie sur eux . Voici un lien :
http://www.originepyrenees.com/mag/hist/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne & Antoine
Membres d'honneur
Membres d'honneur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 19/12/2006

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Jeu 10 Mai - 19:53

Merci pour l'information. Je vais lire le livre dès que j'ai un peu de temps...
Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sois.fr
PI
Membre ACTIF
Membre ACTIF


Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 53
Localisation : Esperaza
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Jeu 10 Mai - 21:10

Je crois que c'est une bonne idée de lire ce livre.Et étant donné vos capacités d'investigations akashiques , cela pourrait faire à mon avis un sujet passionnant . Autrement dit et si je peux me permettre , Anne , pourquoi n'écririez vous pas la suite ? Ces etres repliés sur eux meme ne mériteraient ils pas d'etre mis en lumiere aujourd'hui ? Car ils doivent etre passionnants à étudier.
Cordialement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PI
Membre ACTIF
Membre ACTIF


Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 53
Localisation : Esperaza
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   Mar 19 Mar - 20:15

Emission radio tres intéressante sur les chrestians ou cagots sur adofm . Et leur possible origine extraterrestre comme tu le disais , Régis dans ton premier post . (aller en bas de page émission avec Marie Roca):
http://www.adofm.fr/172/bob/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AIKI59
Membre ACTIF
Membre ACTIF


Masculin
Nombre de messages : 324
Age : 43
Localisation : LILLE
Date d'inscription : 07/02/2012

MessageSujet: chrestians en bourgogne et pyrennees   Mer 20 Mar - 13:53

Pour les chrestians javais vu un site internet dans le sud pyrennees je crois qui parlais de sa grand mere comme une chrestians avec tous ses doigts palmés. Aujourdhui et etant en campagne en bourgogne jai appris en tuant le cochon autour dun feu avec des amis qu'une grand mere bourguignonne est dans ce cas la mais seulement 2 DOIGTS de mains et de pieds sont palmés avec un sang un peu particulier ,c'est le meilleur ami de son petit fils qui me la rapporté dit (17ans). Et possiblement les gens aux yeux verts auraient une descendance de ce coté.

Les Chrestians etaient doué pour la guerre resistance physique psychique exceptionnelle.C est comme cela qu il se sont intégré a nos sociétés aussi protégés plus ou moins par certains chretiens et cures suivant les regions dou leur noms drole de chretiens ou christians chrestians;

merci a Pi et Régis a nous tous on vient presque de retrouver et prouver la trace dune nouvelle race vivant avec les "normal" zetres zumains ! chouette!

https://www.google.fr/search?q=cagot&hl=fr&rlz=1C1RNLE_enFR527FR528&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=m8xJUc7jLI6Q7AatwICoDg&ved=0CFQQsAQ&biw=1280&bih=666

http://www.elishean.fr/?p=2267
et turquie.

Origine mystérieuse 11/2002

Parias parmi les parias, les Cagots peuvent être comparés aux intouchables indiens.
Ils furent présents dans toute l'Europe au moyen âge ; en Bretagne, dans le Bas-Poitou, en Guyenne, en Gascogne, dans le pays basque, en Navarre et surtout en Béarn.
Les montagnes des Pyrénées, pourtant terres de refuge, où les ségrégations eurent peu de prises, terre des Cathares, furent néanmoins le lieu où le phénomène des Cagots fût le plus appuyé.

Leur origine reste mystérieuse, plusieurs thèses sont évoquées, allant de wisigoths battus par Clovis à Poitiers, aux Sarazins, juifs, cathares, lépreux…Il est cependant probable qu'ils soient les descendants d'un peuple vaincu par les armes.
Le nom même de " cagot " est d'origine incertaine, il peut venir de " cangoth ": les chiens de Ghoth. On retrouve aussi les termes de Gézitain, Chrestians, Gahets, Capots, Agots…


Pas le moindre droit

Race maudite à vie, leur condition était mentionnée dès la naissance dans l'acte de baptême, célébré à la nuit tombée, sans carillons. Ils ne portaient pas de nom mais un prénom suivi du terme Chrestiaa, Cagot, Gézitain. Une fois morts ils étaient inhumés à l'écart des " vrais chrétiens ".
Parmi la longue liste des interdits on peut citer : le mariage avec des non cagots, l'exercice de certains métiers en rapport avec l'eau, la terre, le feu, les aliments, porter une arme ou un objet tranchant…À l'origine des ces interdictions on retrouvait la peur de la lèpre dont les cagots étaient tous censés êtres infectés.
Malgré ces interdictions draconiennes, ils peuvent occuper des postes de chirurgiens ou sages-femmes et on leur prête des vertus de guérisseurs. La plupart sont charpentiers, vanniers, tisserands, maçons, parfois réputés et appréciés pour leur travail, d'autant que, généralement, ils ne reçoivent pas de salaire et sont seulement exonérés d'impôt.
Dans certains endroit ils devaient porter une patte de canard ou d'oie d'étoffe rouge cousue sur leurs vêtements.


Exemplaire contemporain
d'un bénitier de Cagots
en l'église de Saint Savin


Ils sont parqués au fond de l'église lors de l'office, ils ont un bénitier distinct, parfois même ils ont une porte spéciale, plus petite, les obligeant à se courber pour entrer.
Ils vivent dans des quartiers spéciaux, souvent en lieu et place d'anciennes léproseries, vont chercher l'eau à des fontaines spéciales.
Malheur à celui qui oublierait sa condition et ses contraintes : en 1741, un cagot maître charpentier de Moumour eut les pieds percés au fer rouge pour avoir voulu cultiver la terre.

Malgré cette disgrâce, ils dépendent directement de l'église et non de la commune (jurat) ou des vicomtes.



Une petite chanson

Bien que considérés plus comme des bêtes que comme des hommes, ils n'en manquaient pas moins d'esprit comme en atteste cette chanson :

Encoère que Cagots siam
Encore que nous soyons Cagots,

Nou nous en dam !
nous ne nous en faisons pas !

Touts em hilho deu pay Adam !
Nous sommes tous fils du père Adam !


Des hommes normaux

En tant qu'êtres maléfiques et nuisibles, on les affuble de toutes sortes de tares ; bien entendu ils dégagent une haleine fétide, ils auraient même les pieds palmés ou les oreilles dépourvues de lobes, ce fait sert aujourd'hui à certains illuminés à affirmer qu'il s'agissait en fait d'extra terrestres!
Plus sérieusement aucun signe particulier ne les distinguait vraiment. Plusieurs témoignages les décrivent blonds aux yeux bleus, ce qui accrédite la thèse d'origines nordiques. Des médecins experts nommés par le parlement de Bordeaux avaient d'ailleurs déclaré que les Cagots étaient tout à fait indemnes de toute atteinte pathologique.


Intégration et disparition

Avec le relâchement de la ségrégation, le sang des Cagots s'est étendu dans la population et beaucoup de béarnais en sont les descendants. Sous Louis XIV, l'emploi de termes discriminatoires à leur égard fut interdit, ce qui n'empêcha pas leur usage détourné. La dernière inhumation mentionnée dans le cimetière des Chrestians date de 1692. Par la suite le terme de Cagot perdura pour désigner bohémien, faux dévot, hypocrite, jusqu'à Molière qui l'employa au XVIIe siècle dans " Tartuffe "

Aujourd'hui, bien qu'appartenant au passé, le souvenir peu glorieux des Cagots est présent dans le Béarn, et ce n'est que depuis peu que les Béarnais se penchent sur cet épisode de leur histoire à travers une exposition permanente au château des Nestes à Arreau.

Quelques faits

733 : Des fugitifs de l'armée du général arabe Abderrahman vaincus à Poitiers, sont réduits par les Campons entre le fleuve Adour et le Prieuré Saint-Paul. Les survivants ont, peut-être, constitué la première colonie des " Cagots ".
1288 : première mention du terme de Cagot.
1580 : Les Cagots, avec l'accord des Consuls et du Recteur, construisent eux-mêmes leur propre chapelle dédiée à Saint Sébastien dans la vallée de campan.
1691 : Violent incendie dans la vallée de Campan. L'église est détruite et sera remise en état, comme en 1597, par les Cagots.
1642 : dernier acte de baptême faisiant état du terme de Cagot.
1692 : dernière inhumation mentionnée dans un cimetière des Chrestians
2002 : première exposition permanente sur les Cagots au château des Nestes à Arreau (64)


Principales sources

http://perso.wanadoo.fr/jean-claude.baradat/cagot.htm
"Le Grand guide des Pyrénées" aux éditions Milan et Rando-Editions
"Guide des Pyrénées mystérieuses" de Bernard Duhourcau aux éditions Tchou


Dans la tribune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.naturopathe-germedevie.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enigmatique race des Chrestians   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enigmatique race des Chrestians
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enigmatique race des Chrestians
» Terre Enigmatique
» Episode 04 : Le Phare de Race Rock
» La race et le débat
» Enigmatique disparition autour de l'étoile TYC 8241 2652 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Vie Extra & Intra-Terrestre :: UFOLOGIE-
Sauter vers: