Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Au sujet de Billy Meier
Dim 26 Nov - 0:34 par gérardo

» Vidéo et photo ovnis par Edouard Albert Meier
Mer 8 Nov - 9:09 par gérardo

» Billy Meier Secret Photo Album
Mer 8 Nov - 9:08 par gérardo

» Prophéties des pléiades (Bill Meier) votre avis ?
Mer 8 Nov - 8:55 par gérardo

» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fabrice
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)


Masculin
Nombre de messages : 1010
Age : 52
Localisation : montreal
Date d'inscription : 06/06/2006

MessageSujet: J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent   Jeu 7 Fév - 0:14

À méditer,
c'est comme ça que je me sens moi aussi

Les années passant, je me suis rendue compte que la spiritualité, que j’ai connue il a longtemps, est devenue presque profane. Elle n’est plus sacrée, divine, subtile, imperceptible. Tout au contraire, elle s’est peinte aux couleurs de notre société de consommation, remplie de gadgets, de rituels purificatoires, d’initiations secrètes et j’en passe.
Pourtant, ne sommes-nous pas en train de parler des « choses de l’Esprit », du subtil, du beau, de l’immensité des possibles, du plus beau des comportements : Être.
A-t-on besoin de se purifier pour sourire aux autres, et laisser transpercer tout ce que notre cœur d’Amour possède à leur encontre ?
A-t-on besoin de passer des degrés d’enseignements, pour être dignes de soigner ceux qui craignent de ne pas être purs ou qui ont la peur panique d’être dépossédés de leur identité, ou encore qui veulent gravir des échelons de la reconnaissance ?
Je m’interroge encore et reste pensive sur le fait que les choses ont tant changé.
Nous sommes arrivés à la vulgarisation de la spiritualité, qui fourre dans son être tout un panel de formations à suivre, de chemins à ne pas emprunter, de rigueurs à avoir tant par notre posture, que nos paroles et bien plus nos actions. Mais qu’en est-il de notre cœur d’Amour, qui n’a jamais fait de cours de rattrapage pour marteler la Vie dans la Beauté que nous sommes ?
Je m’interroge de voir que nous sommes devenus impurs, et que nous ne pourrons rejoindre les royaumes de l’Ascension qu’après s’être purifiés ou tout au moins avoir passé des étapes, des tests, suivi une contrainte alimentaire, ou médité des heures durant, afin d’être en osmose avec le Soi.
Toutefois, même si je ne peux suivre tous ces chemins proposés, je ressens en moi cet élan qui me pousse à aller vers les autres, même si je suis rejetée. Je ressens l’envie de sourire au soleil et de le remercier de caresser mon visage. J’ai envie de me régaler en croquant une fraise tout fraiche cueillie. Et, dans ces moments là, il me plait à croire que je touche la Création au plus profond de mon être.
Que nous arrive-t-il donc, pour ne pas nous apercevoir que nous avons épousé les religions imposants leurs dogmes et leurs fardeaux d’astreintes, à la prière, à la médiation, au jeûne, aux commandements à respecter, afin d’être purs et d’ascensionner ?
Mais quel individu, au départ, nous a demandé de nous comporter de la sorte ? Qui nous a imposé une rigueur de rituels, de conditions, d’actes nécessaires à notre élévation ? Qui donc, si ce n’est nous-mêmes.
Sans nous en apercevoir, nous avons fui les religions et leurs astreintes pour nous en imposer d’autres et réitérer les mêmes chaines aux pieds, voiles devant nos yeux, séparations de nos cœurs divins et jugements sans fin.
Alors que je réfléchis à tout ceci, je me rends compte que je me suis laissée influencer par des marchands du temple, par des orateurs me demandant d’adopter leurs coutumes, par des écrits me donnant la marche à suivre, celle qui m’éloignerait de moi-même, pour retrouver ce Soi Divin et pur que je suis de toute éternité. Et je m’interroge encore.
Je regarde mon décor et le trouve si beau. Je regarde mon visage souriant et je le trouve doux. Je regarde la nature à l’infini et je la respire tant elle est merveille. Je regarde mon passé et je sais qu’il m’a appris tant et tant que mes livres de la vie sont remplis d’anecdotes folles, comme de plus complexes. Mais, c’est ça, ma Vie, c’est ça la Vie. Une expérience banale, d’une humaine qui se ballade sur une planète splendide, qui l’aime de toute sont âme. C’est ça ma spiritualité : être la femme que je suis, qui aime, qui aime, qui aime tout, tant et tant que je pourrai embrasser l’Univers et le Rien dans mes bras géants.
Je n’ai pas besoin de modifier quoi que ce soit, de guérir des mémoires, de m’asseoir en lotus des heures, de me nettoyer de miasmes passants par là, et surtout de douter un seul instant de ma divinité. Je suis de passage, ici, et c’est tout ce que j’ai besoin de reconnaître. Je suis là pour m’émerveiller et cajoler ma belle planète de jeu. Je suis là pour aimer tout ce qu’elle m’offre sans restriction. Je suis ici pour chérir chaque être, quoi qu’il fasse ou quoi qu’il ait déjà accompli, sans jugement aucun, mais dans le respect de sa différence et dans l’Amour qu’il m’apporte, à sa manière, même si elle me fait souffrir.
Je ressens la Vie, je suis la Vie, nous sommes le Monde, l’éternité, nous sommes la Création et surtout nous sommes purs et merveilleux dans nos rôles respectifs.
Merci d’être, merci d’aimer, tout simplement ……….d’aimer être !

Pascale Arcand

*****************
le plus beau reste à faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fdescurninges@hotmail.com
Rikudou
Membre ACTIF
Membre ACTIF
avatar

Masculin
Nombre de messages : 233
Age : 28
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent   Jeu 7 Fév - 11:08

C'est comme ça que je me sens moi aussi, c'est vrai. Tout est là...

*****************
Il existe un monde entre le rêve et la vision. Lorsque le premier exprime quelque chose de flou et d'éphémère où le voile de l'oubli est jeté lorsque nous sortons de son sein, le second exprime quelque chose de clair et de précis à tel point que nous pouvons toucher du doigt sa réalité jusqu'à la décrire dans chaque petit détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Big AL
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 253
Age : 55
Localisation : Montréal, Qc
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent   Jeu 7 Fév - 14:50

Citation :
Je suis là pour m’émerveiller et cajoler ma belle planète de jeu. Je suis là pour aimer tout ce qu’elle m’offre sans restriction. Je suis ici pour chérir chaque être, quoi qu’il fasse ou quoi qu’il ait déjà accompli, sans jugement aucun, mais dans le respect de sa différence et dans l’Amour qu’il m’apporte, à sa manière, même si elle me fait souffrir.
Je ressens la Vie, je suis la Vie, nous sommes le Monde, l’éternité, nous sommes la Création et surtout nous sommes purs et merveilleux dans nos rôles respectifs.
Merci d’être, merci d’aimer, tout simplement ……….d’aimer être !

Voilà certainement l'idéal à mettre en application et c'est tout-à-fait en ligne avec les enseignements des Grands Maitres Illuminés. Toutefois, je trouve cette réflexion simpliste voir "rose bonbon" et dualiste dans son jugement. Ça me fait penser à la réflexion de Daniel Meurois qui critiquait les gourous du nouvel âge qui nous vendent l'Ascension automatique une fois que nous aurons traversé la 4e ou la 5e dimension.

Il est en effet malheureux, voir frustrant, de constater qu'on ne peut atteindre l'Illumination en criant "ciseau" car comme on nous l'enseigne "Tout est déjà là au fond de nous". Cela dit, je crois qu'on n'a pas vraiment le choix, à un moment donné au cours de nos existences, de prendre conscience des fausses interprétations, des peurs et des croyances erronées qui briment la pleine expression de cet Être divin en nous. Ce n'est pas agréable de regarder nos insuffisances en face, il serait beaucoup plus joyeux de simplement "aimer'' tout le monde mais, à mon avis, ce ne serait qu'une illusion de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
YAmA
Nouveau Membre Actif
Nouveau Membre Actif
avatar

Masculin
Nombre de messages : 239
Localisation : xxxxx
Date d'inscription : 10/02/2012

MessageSujet: Re: J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent   Jeu 7 Fév - 20:09

Il y a aussi ça de cet auteur:


Citation :
Fausse route de Yéchoua






Mes chers Amis de toujours,



Je me décide à prendre la parole aujourd'hui, alors que j'ai cessé de le faire voilà quelques temps. Et si je me glisse dans vos réalités, c'est pour raviver la Flamme de votre Vie, celle de Qui vous êtes.

Mes Amis, vous vous êtes perdus, vous vous perdez chaque jour un peu …. Fort heureusement, cela ne concerne qu'une partie d'entre vous.

Je m'explique. J'ai devant mes yeux 2 groupes qui se distinguent de plus en plus, 2 pôles qui s'éloignent de plus en plus et même si je sais que tout ceci a un sens voulu et logique, je ne peux vous laisser aller trop loin, sans pour autant vous obliger de quoi que ce soit.

Mes petits, mes Grands, mes étincelles de vie, que vous arrivent-il ? Que se passe-t-il ? Alors que vous avez parcouru des milliers de kilomètres, ceux qui vous séparaient de votre grandeur, vous avez tendance à vous laisser aller et vous glissez vers des "limbes" sans vous en rendre vraiment compte. Pourtant, mes mots se veulent alarmants et consolateurs à la fois.

Votre lieu d'expérience est en train de se modifier et c'est grâce à vous, ceux qui pensent différemment, ceux qui croient en un ailleurs, ceux qui le manifestent déjà au présent, ceux qui suivent les autres plus âgés dans les domaines de l'esprit. Votre propre vie prend des allures différentes aussi et tout ce qui doit apparaître d'ici quelque temps se modifie doucement, mais bien trop lentement à mon goût. Voilà pourquoi je viens à votre rencontre sous le manteau que vous désirerez, sous l'apparence que vous préfèrerez, mais je ne suis que votre Ami et non pas votre dieu.

Tout ceci m'a fait réfléchir et je me suis aperçu de la lenteur avec laquelle le "monde" des êtres spirituels, que vous êtes, avait du mal à prendre forme, à s'associer au Divin et à commencer la métamorphose tant attendue, celle pour laquelle vous êtes venus explorer cette communauté "d'en bas". Cette lenteur vous appartient vraiment car les modifications de vie de ceux, de l'autre coté, qui ne croient ni ne pensent comme vous, vont bon train, peu importe le sens ou la tournure qu'elles prennent, elles s'activent. Alors que votre création de ce monde merveilleux, que tous attendent comme une libération, ne se manifeste toujours pas ou si peu.

L'une des raisons est celle que j'ai évoquée plus haut. Les êtres à part que vous êtes, et que je chérie, en mon cœur se sont soudains scindés en deux clans. Le premier étant celui qui représente ceux qui ont pris partie de ne pas se mêler à des affaires qui ne sont pas les leurs, c'est-à-dire, celles de votre état, de vos gouvernements, des nouvelles du monde terrestres, des tendances de la mode vestimentaires aux religions, en passant par les idéologies de nutritions sectaires ou tout simplement des croyances colportées par de petits groupes bien pensants, même si je devrais dire pensant autrement.

L'autre groupe manifeste, lui, toutes les tendances du monde de fiction sur lequel vous êtes incarnés pour jouer votre rôle. Ces personnages-là se disent faisant partie de la "spiritualité", mais ils ont peur du monde de fiction et colportent cette peur vers ceux qui n'en ont coûte, ne serait-ce que pour partager les informations, pour que tout le monde soit averti, au courant de ce qu'il se trame, et l'effet produit n'est pas celui escompté à son début.

Petit à petit, des mouvements se font et parfois ceux qui avaient "les reins solides" et les idées claires sombrent à leur tour dans la crainte de ce lendemain aussi incertain et, rarement, hélas, ils se redressent. Vos troupes de lumière s'épuisent alors que c'est maintenant qu'il faut être fiers et sûrs de vous. Les "agents au sol" doutent de leurs capacités et leurs potentiels s'effritent dans l'attente de lendemains peu prometteurs. Les plus ardus, ceux qui vous ont montré la route il y a fort longtemps, se sont souvent rangés dans le silence pour ne plus penser, mais ces "retraités " devraient pourtant reprendre du service maintenant. Et je le leurs demande avec tendresse.

Pensez-vous que je me veuille alarmiste ou que je me mêle d'un faux problème ? Et ceci est sans doute réel. Mais je vous aime tant !

Regardons juste, avec quelques détails, pour ne pas emboîter le pas des épandeurs de la crainte. Vous avez entendu parler de crise, de chute du pouvoir d'achat, de stagnation boursière ou de son effondrement, et tout nouvellement d'une maladie qui va anéantir toute la population du globe si vous n'utilisez pas de fausses réalités pour l'enrayer. Et là, le bas blesse à nous en faire souffrir. Pourquoi avez-vous donné tant de valeurs et de crédits à ces mensonges dont vous connaissez tous la source ? Pourquoi avoir répandu toutes ces fausses informations, même si vous avez trouvé légitime d'avertir les autres de ce qu'il se passait dans votre dos ? Vous avez offert de l'eau au moulin que vous vouliez assécher et vous avez déployé une énergie phénoménale à faire passer le message, mais c'est exactement ce que la face cachée du divin désirait. En fait, vous avez fait leur travail et vous leur avez permis de déverser la plus grande maladie de votre monde, celle qui frappe le plus fort, et qui tue parfois ; la peur !

Je ne vous mets pas sur le banc des accusés, je touche fort votre épaule pour vous faire voir l'image de ce monde qui court vers de chimères portes de sorties, qui s'enfuit pour ne pas être victime de ces odieux chantages à la vie, mais qui sont si légitimes. Chaque facette de l'Amour doit s'exprimer dans toute sa grandeur et le coté plus sombre a droit à sa part de rêves. Mais que faites-vous dans cette histoire-là ? Êtes-vous réellement en train d'accomplir votre propre histoire ou dépensez-vous toute votre énergie à démolir celle de l'autre ?

Pensez à cela quelques instants et reprenez-vous, je vous en prie.

Fort de vous reconnaître comme de grands cœurs ouverts au Monde, il ne convient pas vraiment de basculer vers la douce folie de vos "adversaires" qui sont aussi des parties de votre grandeur. Il est de votre "devoir" de vous ressaisir et de regarder en face, et maintenant, la grande stupidité de cette ultime farce, un peu exagérée, je le conçois, de vos frères d'expérience.

Ne vous avait-on pas dit, qu'à un moment donné, il faudrait vous accrocher fort aux branches de vos convictions et de votre Amour de la Création ? Ne vous a-t-on pas suggéré, depuis fort longtemps, de choisir de quel coté vous vouliez prendre votre envol vers d'autres sphères ou d'autres réalités ?

Vous rappelez-vous enfin de ce que vous aviez décidé en toute connaissance et en toute conscience, sur ce plan terrestre, après votre "chute" dans la densité ?

Mes Amis, mes Enfants, mes Petits, mes bouts de cœur, regardez-vous, contemplez-vous de nouveau et posez-vous ces questions :

Qui suis-je en train de "servir" ?

Est-ce ma grandeur, offerte par le grand Architecte de la Création ou est-ce le "petit moi" qui gouverne mon espace vital ?

Est-ce que je suis serein dans ma vie, sachant que tout est placé divinement pour moi, à chaque instant de mon expérience ?

Est-ce que j'entretien la joie, l'insouciance de ma divinité chaque seconde de ma vie dans cette réalité ?

Est-ce que je regarde avec détachement ces châteaux de cartes qui vont tomber tout seuls, sans que je ne fasse rien, sans que je n'y porte plus qu'un regard lointain et amusé ?

Je sais ce que vous allez me dire et, presque tous, vous allez choisir les dernières réponses comme bonnes. Mais je sais aussi, qu'insidieusement, vous vous laissez aller à la crainte. Comme celle d'éviter d'être sur la liste des gens à risque pour que l'on ne vous inocule pas des substances étrangères à votre idéologie. Je sais que vous allez vous soucier de votre lendemain économique et parfois faire des folies avant d'avoir de réels besoins. Je sais aussi que vous allez douter de ce petit télégramme, venu depuis mes étoiles, et je ne peux vous en vouloir. Tout cela fait partie de cette dernière marche à franchir, pour que vous soyez surs, pour que nous soyons certains que vous êtes maintenant aptes à construire votre Monde de demain. Celui-là même qui accueillira ceux qui vous ont entraînés dans leur prise de pouvoir insidieuse mais si facile à démasquer.

Mais est-ce que tout ceci est réellement important ? Non, rien n'est important, ni ce qu'il se passe chez vous, ni ce qui arrive dans un autre pays, et cela malgré votre immense compassion et vos prises de conscience. En fait, c'est la fraction de seconde qui s'écoule en vous qui est le plus fantastique des événements. Cette substance de Vie qui déferle en vous est la Lumière qui se répand à l'infini pour tapisser cette nouvelle Terre de l'onction dont elle a besoin. Et vous avez compris que vous ne devez rien craindre pour Elle non plus. La Source parfaite de toute chose coule en chacun de vous, dans chaque lieu, dans chaque espèce, dans chaque œuvre, quelle qu'elle soit et vous êtes cette création et cette Source.

Alors, reprenez-vous, mes Enfants, reprenez les rennes de votre vie, de vos pensées, de vos devoirs inachevés et laissez jouer ceux qui ont envie de se faire peur. Vous ne craignez rien, pas plus aujourd'hui qu'hier, vous avez juste oublié combien il est nécessaire et impératif de focaliser votre attention sur la minute que vit votre grandeur. Et ainsi, lorsque le silence et la paix auront calmé votre cœur, vous serez prêts, de nouveau, à jouer votre rôle de Lumineux, encadrés par ceux qui sont avec moi et qui vous regardent avec tant d'Amour. Même lorsque vous glissez sans vraiment vous en apercevoir sur le toboggan de vos amis de l'autre école.

Je souhaite ne pas déposer en vous une once de culpabilité ou tout autre aspect qui sonnerait un "réveil" trop brut dans votre immense tâche de créateurs. Je désire simplement que vous ne marchiez plus sur l'herbe mais plutôt de nouveau sur votre route de toute beauté. Et ainsi, tout ce que vous avez déjà créé en pensée, par l'action ou en conscience, se réalisera maintenant ! Vous avez assez attendu, et il n'est plus temps de vous fier à une quelconque date, à des dires de personnages qui voudraient vous affoler, vous culpabiliser, ou simplement vous croire "petits", parce que vous ne l'avez jamais été. Cela aussi faisait partie d'un autre plan visant à ensemencer en vous le doute. Déployez vos ailes et vous serez de nouveau inatteignables, invulnérables, mais surtout bien assis dans vos convictions. Car, sans votre Force, vous ne pourrez pas terminer cette étape finale qui vous attend avec une brassée de Roses rouges à l'arrivée.

Emerveillez-vous de la Vie, regardez les autres s'amuser, et jouez, vous aussi, à créer tout ce que vous désirez de plus beau, de plus majestueux et votre esprit s'emploiera à cela à chaque seconde de votre éternité, comme il le fait déjà ailleurs, depuis l'éternité.

Vous êtes immenses et je vous aime tant !

www.lesperlesdelunivers.fr/pages/fausse-route-de-yechoua-5105248.html+pascale+arcan+secte&cd=3&hl=fr&ct=clnk&" target="_blank" rel="nofollow">http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:rsKJID-DKU8J:www.lesperlesdelunivers.fr/pages/fausse-route-de-yechoua-5105248.html+pascale+arcan+secte&cd=3&hl=fr&ct=clnk&



Votre frère Yéchoua, Sananda ……


Je vous le dis, jamais Jésus n'a dit ça, et si il l'avait fait, il ne l'aurait jamais dit comme cela.






*****************
Tout est révélé dans le Silence de ton Corps-Coeur.
La séparation est l'ultime illusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rikudou
Membre ACTIF
Membre ACTIF
avatar

Masculin
Nombre de messages : 233
Age : 28
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 03/01/2013

MessageSujet: Re: J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent   Jeu 7 Fév - 20:58

Je ne vois pas ce qui me dérange, ce message dit pourtant vrai! Non?
Je trouve que c'est quand même un message extrèmement fort en sens. Il ne faut pas se fier au mot près... Il faut prendre le parfum qu'ils véhiculent.

Pour moi Pascal Arcan est un chanel authentique.

Je ne vois pas pourquoi tel ou tel maître ne devrait pas utiliser tel ou tel concept pour exprimer une idée. Si un Avatar vient sur Terre, ne serait-il pas obliger d'utiliser de tels mots pour être accessible à un plus grand nombre?

C'est, à n'en pas douter, Sananda qui s'est exprimé à travers Pascal Arcan.

Même si ce n'était pas le cas, ça n'a pas d'importance car le message véhiculé interpelle les cœurs et les remets face à eux-mêmes. La constante remise en questions de soi, n'est-ce pas ce qu'il faut avoir?

Le Bouddha le répétait souvent à ses disciples, de remettre même ses propres enseignement en doute car sinon, ils finiraient par être enfermé dans des certitudes dogmatique.

Je ne dis pas que je n'en ai pas, il y en a peut être beaucoup que je ne connais même pas encore.

Par exemple, quand je pense à un avènement d'un grand Avatar, je pense en moi à un homme de race blanche alors que je devrais aussi pensé à une femme de race noir ou jaune par exemple. Mais voilà, nous sommes tous conditionné à notre niveau et de façon différente.

Bien voilà c'est tout ce que je voulais vous dire. Bon, il ne faut pas voir là mon message comme un coup, parce que nous sommes tous pareil, avec nos petit défaut. Moi le premier qui peut être maladroit dans l'expression, mais je n'ai ben d'autre... jocolor Bon, "et comme le dirait ma femme" c'est aussi nos petit défaut qui fait que nous sommes nous, et que nous sommes unique.

Voilà voilà

A+

*****************
Il existe un monde entre le rêve et la vision. Lorsque le premier exprime quelque chose de flou et d'éphémère où le voile de l'oubli est jeté lorsque nous sortons de son sein, le second exprime quelque chose de clair et de précis à tel point que nous pouvons toucher du doigt sa réalité jusqu'à la décrire dans chaque petit détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai deux vies, la mienne et celle que les autres m'inventent
» SAINTE THÉRÈSE de L'ENFANT-JÉSUS
» Sainte Jeanne D'Arc et commentaire du jour "Deux apôtres, deux vies, une Eglise"
» Verdict bipolaire. Une ou deux vies plus tard *
» deux endroits à agir pour le Canada et autres pays.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Unis vers l'Univers :: Unis vers l'Univers-
Sauter vers: