Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» Au sujet de Billy Meier
Dim 26 Nov - 0:34 par gérardo

» Vidéo et photo ovnis par Edouard Albert Meier
Mer 8 Nov - 9:09 par gérardo

» Billy Meier Secret Photo Album
Mer 8 Nov - 9:08 par gérardo

» Prophéties des pléiades (Bill Meier) votre avis ?
Mer 8 Nov - 8:55 par gérardo

» Crop Circle Homme Papillon
Mar 11 Juil - 20:50 par Arké

» Alien project
Jeu 22 Juin - 9:47 par PI

» Le chemin du Cœur pour les Nuls
Mer 12 Avr - 14:20 par Jean

» Soutien pour François Asselineau
Lun 10 Avr - 8:06 par Anne & Antoine

» Alien project
Jeu 23 Fév - 11:56 par PI

» Anne Givaudan en directe ce soit
Mer 22 Fév - 19:54 par PI

» Rennes le chateau
Mer 4 Jan - 12:50 par PI

» La lévitation des pierres - Edward Leedskalnin
Mar 20 Déc - 15:51 par PI

» pire ou mieux?
Mer 16 Nov - 17:26 par Big AL

» 10 juillet 2016, ultimatum pour la mafia Khazare
Jeu 10 Nov - 23:08 par PI

» Prévisions astrologiques 2017
Mer 19 Oct - 12:10 par Régis

» Journée mondiale du théatre
Dim 11 Sep - 9:01 par PI

» Burkini...ou pas ?
Jeu 8 Sep - 22:46 par PI

» Photo d'OVNIs au-dessus du Mont Bugarach
Mer 17 Aoû - 21:27 par PI

» Des entrées géantes découvertes sur la surface de Mars
Dim 14 Aoû - 14:39 par roses

» Alliance galactique
Sam 30 Juil - 7:05 par Régis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez | 
 

 ROSWELL : un leurre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5247
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: ROSWELL : un leurre ?   Ven 22 Nov - 19:34

A mesure de visionner des vidéos sur l'affaire Roswell, je remarque qu'il y a une hypothèse qui est souvent mise en avant dans ces reportages ou témoignages : c'est le fait que toute cette technologie que nous avons aujourd'hui proviendrait des analyses effectuées à partir de certaines pièces récupérées sur ovnis qui se sont crachés... mais je ne peux m'empêcher de garder en mémoire le témoignage apporté dans le livre "Celui qui vient" (Ed. SOIS)

Selon ce témoignage, on comprend que le gouvernement secret américain a passé un pacte avec les Gris pour obtenir des éléments technologiques qui allait donner aux Etat-Unis une avance technologique inconsidérable. Mais j'imagine que ceux-ci (les Gris comme leur complice terriens) savaient aussi qu'il viendrait un jour où il deviendrait impossible de cacher la vérité sur la provenance extraterrestre de cette technologie, comme cela est d'ailleurs le cas de nos jours.

Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit que les Gris eux-mêmes ont dû proposer de mettre au point toute cette histoire du crash de Roswell afin d'attirer l'attention des ufologues sur cette affaire... et 60 ans après, c'est le sujet qui est mis le plus en avant par les ufologues... sans toutefois trouver de véritable réponse concluante, tant il y a de contradictions créees de toutes pièces qui provoque une interminable polémique sur ce sujet, chose qui éloigne tout le monde de la réalité. Et ça marche très bien apparemment car aucun de tous ces ufologues ne tiendraient compte de ce type de témoignage comme celui donné dans ce livre..

Et pourtant... Ils devraient au moins se poser la question : "Et si ce témoignage disait vrai ? Et si on avait vraiment cherché à nous manipuler avec cette histoire de Roswell et que cette affaire n'est qu'un leurre pour cacher la vérité sur ce pacte que Eisenhower avait passé au début des années 50 avec les petits Gris et leurs complices terriens du gouvernement secret des Etats-Unis qui se formait à peine à l'époque ?  Et si la vérité était à la fois aussi incroyable et aussi simple que cela ?"

Mais je devine déjà la réponse de certains ufologues : "En admettons que ce soit vrai, où peut-on trouver la preuve de tout cela ?"

Hélas, je crois que s'ils ont réussi à le cacher pendant plus de 60 ans, c'est parce que les seuls témoins de ces contacts et échanges entre les Gris et les etatsuniens sont aujourd'hui soit très âgés et sous contrôle, soit morts. Alors évidemment, il n'y avait et il n'y a aucun risque qu'on puisse trouver des preuves matérielles car ils ont toujours veillé à ce qu'il en soit ainsi.

C'est peut-être pourquoi les Êtres de Lumière avaient souhaité que Anne Givaudan et Daniel Meurois puissent accéder à la mémoire de ce premier pacte avec les Gris. S'ils n'avaient pas permis cela, nous n'aurions peut-être même jamais pu imaginer un tel scénario, et c'est bien normal, la plupart des ufologues sont encore bien trop préoccupés à comprendre ce qui s'est passé à Roswell ! Sans vouloir les décourager, je crains que les ufologues perdent vraiment leur temps et leur énergie à vouloir suivre cette piste. Cela arrange d'ailleurs très bien ceux qui tirent les ficelles dans l'ombre...

Il serait peut-être intéressant que "Bob vous dit toute la vérité" invite Anne Givaudan à s'exprimer au sujet de ce chapitre sur la rencontre avec les Gris et pour savoir si elle pense ou non que l'affaire Roswell est une "vérité" qui sert de leurre.

*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)


Dernière édition par Régis le Sam 23 Nov - 14:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jachal
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1159
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: ROSWELL : un leurre ?   Sam 23 Nov - 8:38

J'ai toujours pensé que le crash avait été volontairement préparé pour organiser un contact ciblé avec les étasuniens. Des étasuniens qui avaient déjà connaissance des contacts établis par les nazis avec une race aliene, contacts qui avaient donné lieu à des transferts de technologie et leur avait permis en particulier de construire les premières soucoupes volantes.

Mais qui avait la maîtrise de ces contacts ? Au-dessus des étasuniens et des nazis il y a un gouvernement de l'ombre. Et d'un certain point de vue ils ont assuré leur continuité après avoir délocalisé leurs QG.

*****************
Le droit le plus important, c'est le droit de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PI
Membre ACTIF
Membre ACTIF


Masculin
Nombre de messages : 808
Age : 53
Localisation : Esperaza
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: ROSWELL : un leurre ?   Dim 24 Nov - 8:41

Je suis prêt à croire à une collaboration aliens et nazis , Jachal. Mais avec des soucoupes volantes (au point , ajoutons) , les nazis auraient gagné la guerre;
Donc pour moi , il y a quelque chose qui colle pas. Et j'ai m'impression qu'il nous manque des éléments;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jachal
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
Membre ACTIF (Ancien d'Essania)
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1159
Localisation : France
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: ROSWELL : un leurre ?   Dim 24 Nov - 8:46

Les soucoupes volantes mises au point par les nazis avaient du mal à se déplacer, à maîtriser l'antigravité et surtout elles ne pouvaient embarquer des armes lourdes. Apparemment la recherche en était qu'à ses débuts. Par contre les nazis avaient une base en Antarctique. Les Etats-Unis, malgré de gros moyens, ont essayé de s'en emparer et ils n'y sont jamais arrivés. C'est quelque chose que l'Histoire semble avoir oublié.

*****************
Le droit le plus important, c'est le droit de rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5247
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: ROSWELL : un leurre ?   Dim 24 Nov - 10:38

jachal a écrit:
Les soucoupes volantes mises au point par les nazis avaient du mal à se déplacer, à maîtriser l'antigravité et surtout elles ne pouvaient embarquer des armes lourdes. Apparemment la recherche en était qu'à ses débuts. Par contre les nazis avaient une base en Antarctique. Les Etats-Unis, malgré de gros moyens, ont essayé de s'en emparer et ils n'y sont jamais arrivés. C'est quelque chose que l'Histoire semble avoir oublié.  
Voir cet interview du Dr Joseph Farrel qui explique comment les nazis avaient expérimenté une technologie très avancée pour l'époque, et comment nombre de scientifiques nazis considérés comme une ressource de valeur pour l'Amérique de l'après-guerre, furent rapatriés aux États-Unis sous couvert du fameux Project Paperclip, juste après la guerre.



*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5247
Age : 60
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

MessageSujet: Re: ROSWELL : un leurre ?   Dim 24 Nov - 19:40

Comme on peut le constater dans cette vidéo, contrairement à ce qu'on nous a fait croire, les Nazis contrôlaient déjà les armes nucléaires si l'on en croit les dires du Dr Joseph Farrel, mais ce qui les intéressaient, c'était quelque chose de bien plus important connu sous le nom de Cloche Nazie.

On apprend en tout cas dans cette vidéo ci-dessus des choses qu'on ne risque pas de trouver dans nos livres d'histoire.  Voir ces extraits qui nous donnent un aperçu de la situation...

.../...

Joseph Farrel : Pour vous donner une réponse rapide, je dirais que : Premièrement je pense que le projet nazi de la bombe atomique fut couronné de succès, mais je dois demander à vos lecteurs d'accepter cela pour la clarté de l'argument afin que je puisse établir le contexte, d'accord ?

Si vous regardez la codification du Projet Bell, les nazis l'ont classé en tant que Kriegesentscheidend: Crucial pour guerre [War decisive]. Autrement dit, dans le système de classification du 3ème Reich, The Bell fut classé de façon unique et porté au pinacle du système; c'est le SEUL projet de l'Allemagne Nazie qui reçut cette classification particulière. En d'autres mots, plus élevé que la bombe atomique, ok ?

Pour les nazis, la bombe atomique est déjà de "l'histoire ancienne", ça donne une indication de l'importance du projet. Si nous regardons la physique qu'ils essaient d'examiner, je pense qu'ils l'étudient pour 3 raisons différentes, dans le buts d'arriver à 3 résultats.
•    Ils veulent libérer l'Allemagne d'une dépendance aux ressources étrangères, à l'énergie étrangère. Autrement dit, ils étudient l'énergie du point Zéro.
•    Cette même sorte de physique qu'ils ont vue sert de porte d'entrée vers une propulsion avancée, antigravité si vous voulez la nommer ainsi.
•    Les nazis étant des nazis, ils veulent construire cette physique et la manigancer pour en faire une arme. Et bien sûr, nous avons affaire à la physique qui peut manipuler le tissu espace-temps localement."

.../...

Je pense que pour les nazis, le but est d'en faire une arme. Et bien sûr, je le répète dans toutes mes interviews, si vous avez affaire à une technologie qui a le pouvoir de construire et manipuler l'espace-temps et si vous l'armez, alors à coté, une bombe à hydrogène aura l'air d'un pétard mouillé. C'est réellement un truc à faire sauter des planètes si vous avez l'ingénierie derrière et si vous savez...développer des énergies appropriées etc... ce qui, une fois de plus, amène à l'énergie du point zéro, et voilà votre puissance, voyez ?

BR: Et il y a de très grands scientifiques à l'époque.

JF: absolument !

BR: Les meilleurs, peut-on dire ?

JF: Je dirais oui. C'est pourquoi je commence avec la mention de la bombe atomique, parce que la légende alliée de l'après-guerre, comme je l'appelle, est que les allemands étaient des ratés du nucléaires. Ils n'avaient pas assez de main d'œuvre, pas assez d'argent, Voyez, tout ce non-sens bien joli que vous lisez dans les livres d'école. Pour moi, cette version n'a aucun sens. Vous avez bien raison, ils ont Heisenberg, ils ont Hartek, ces personnes ne sont pas des secondes mains."

.../...

J.F. : .... Alors, vous savez aussi bien que moi que la Wehrmarcht, sur le front Est, a éliminé les soldats de l'Armée Rouge avec un coefficient stupéfiant.

BR: Oui. Des millions de soldats Rouges.

JF: 50% des pertes de la seconde guerre mondiale ont été infligées à la Russie Soviétique par la machine de guerre nazie.

BR: Oui, je n'ai jamais pu comprendre ça.

JF: Exactement. De mon point de vue d'historien militaire amateur, les opérations possibles ne peuvent expliquer cela. D'ailleurs, incidemment, la Russie a révélé ces dernières années le fait que ses pertes auraient été aussi élevées que 10 à 15 millions de plus que les 25 millions connus.

BR: Hm

JF: Voyez, ce petit pays ennuyeux (l'Allemagne) ne se bat pas seulement contre le Royaume Uni et plus tard les États-Unis et tout le monde, mais tout ça pour eux est comme un évènement secondaire. Cette énorme campagne militaire sur le front Est, hé bien pour moi, aussi compétente et brillante de stratégie que soit l'armée allemande, ça n'explique pas ça. Il y a autre chose là...

BR: Vous avez une théorie ?

JF: Oh oui. J'en parle dans mon premier bouquin nazi Reich of the Black Sun. Des rumeurs persistantes viennent de Russie au début de la guerre que les nazis utilisaient quelque chose sur le front Est qu'ils n'utilisaient pas contre les alliés occidentaux simplement parce que les communistes -les bolchéviques- étaient leurs ennemis idéologiques. "Ce sont des sous-hommes. Nous pouvons utiliser sur eux toute cette technologie effroyable que l'on a"...

Kerry:  Vous suggérez de l'armement biologique ?

JF: Non. Je suggère peut-être des bombes radiologiques. Je suis absolument sûr qu'ils utilisaient un prototype (ou bien une première génération) de "fuel-air bombs". Si vous ne savez pas ce que c'est, c'est une bombe traditionnelle avec l'énergie explosive d'une arme nucléaire tactique. Alors si vous dites arme nucléaire tactique et tapis de bombes, vous avez une idée du carnage qu'ils ont infligé à l'Armée Rouge. Et c'est si mauvais qu'en 1941 pendant la bataille pour Moscou, pendant que les allemands font ça, les soviets disent aux allemands par l'intermédiaire de la Suède, que s'ils ne cessent pas, ils commenceront à utiliser des gaz mortels. C'était mauvais à ce point.

BR: Il y a des rapports de témoins ?

JF: Oui, tout à fait.

BR: Des gens qui disent avoir vu quelque chose comme des explosions nucléaires.

JF: Oui, exactement. C'est juste. Vous avez tout ça sur le front Est. Inexplicable d'après moi sans l'utilisation et le déploiement de toutes ces armes avancées nazies. C'est pourquoi on n'en entend pas parler. De plus, pendant la guerre, le gouvernement de Staline devra s'abaisser à admettre qu'il est en face d'un ennemi beaucoup plus supérieur technologiquement.

BR: Embarrassant.

JF: Embarrassant pour le moins. Mais imaginez le moral de l'Armée Rouge à cause de cette boucherie au point qu'il faille avoir des menaces de mort immédiate pour qui déserterait ! Si Staline avait admis cela en public son gouvernement en aurait été affaibli; il aurait pu le perdre et si ça avait été le cas, un nouveau gouvernement aurait pu vouloir se rendre.

BR: Oui. Ces rapports de généraux en chef, prêts à tirer sur les déserteurs... C'est tout à fait contraire à tout ce que nous comprenons de l'âme russe, de la personnalité russe et de l'endurance russe.

JF: Exactement.

BR: Ça ne colle pas !

JF: Pas du tout.

Kerry:  Je croyais que c'était l'hiver russe qui avait stoppé le nazis...

JF: Nous avons...oui, il y a toute cette version magnifique, particulièrement en Amérique, dans les livres d'histoire. Vous savez: L'Amérique arrive et sauve la situation dans WWI (1ère guerre mondiale). L'Amérique arrive et sauve la situation dans WWII (seconde guerre mondiale). Pour moi, ce sont des balivernes militaires.

Kerry:  Ok.

JF: Alors, oui, le général Winter et tout ça. Mais vous pouvez argumenter cette thèse là car en août 1941, Adolph Hitler fait bifurquer l'Army Group Center, la 2ème Armée Panzer, à 1000km au sud pour encercler des forces russes à Kiev, alors qu'en face d'eux il est à 380km de Moscou à la fin du mois d'août, et ils ont décimé 60% de l'Armée Rouge, il a une division russe entre lui et Moscou. La guerre était donc perdue, pas par le général Winter ou le général Mud, mais par Hitler avec cette décision militaire idiote et indéfendable de faire ce détour."

.../...

A LA FIN DE LA GUERRE

JF: A mon avis,Martin Bormann s'arrange pour que les alliés et l'Union Soviétique obtiennent plus ou moins un partage égal du butin technologique. Selon ma recherche, il s'assure que les US obtiennent des composés cruciaux pour la bombe atomique. L'uranium235 fissible, des fusibles infra-rouge de proximité qui sont bien pratiques quand vous essayez de faire exploser des noyaux de plutonium; toute cette technologie va aux Etats-Unis.

Et il s'arrange pour que l'USSR obtienne un scientifique nazi de première importance qui avait développé des techniques d'enrichissement d'isotope.

En d'autres termes, les alliés et l'Union Soviétique récoltent les jets, les fusées, la vision infra-rouge, les ordinateurs, les puces semi-conductrices, tout ça. mais le projet classifié: "War decisive", les nazis se le gardent.

Au cours de ma recherche, j'ai trouvé sans aucun doute que le projet de fusion après la guerre dans l'argentine de Juan Peron, n'est rien de plus que la continuation de certains aspects du Projet Bell.

Avec tous ces nazis installés en Argentine, dont Martin Bormann lui-même, nous avons le patron sur place dans la région où ce projet secret argentin se déroule. Ce n'est pas Péron qui commande, c'est Bormann. Il en est le financier. On a donc la Bell qui ne va pas à l'ouest, qui ne va pas à l'Union Soviétique, mais qui va en Argentine."

.../...

J F : Je n'ai pu identifier que 2 scientifiques du Projet Bell arrivés aux États-Unis.  L'un, Dr. Hubertus Strughold était impliqué dans l'aspect médical du projet. L'autre est un type nommé Dr. Kurt Debus.
Et là, ce type est intéressant puisqu'il était l'homme qui a conçu la centrale électrique pour la Bell. Voici pourquoi cet homme est important. J'ai une photo de lui dans le livre et il se tient juste à coté du Dr. Wernher von Braun à la NASA, et ... les voilà qui sourient en tournant la tête et leur regard... ils savent où ça part!
Il se tient à coté de Wernher von Braun à la Nasa, et ils montrent quelque chose dans la distance, c'est un supérieur, directeur de vol pour le programme Apollo au Cap Carnaveral. Il a donc droit de regard sur tout ce qui se passe à la Nasa en tant qu'administrateur, mais cet homme ne sort pas de Polytechnique ! C'est un électromécanicien !"

.../...

J F ; Bien. je vous donne un contexte. L'effondrement financier actuel est pour moi le signe qu'il y a une cassure en cours entre les groupes d'après-guerre. Je parle des fondateurs du groupe Bilderberg; Lawrence et David Rockfeller et un Rothschild. Ceux-ci représentaient les intérêts anglo-américains de leurs corporations.
Mais, du coté européen, le fondateur principal est Prince Bernhard, des Pays-Bas. Qui est-il ? C'est un officier SS. Et de ce fait, vous avez toujours une chaine de commande nazie d'après-guerre, existante.  Si vous avez un commandement nazi d'après-guerre existant, alors un officier SS comme Bernhard rapporte à son chef qui est Martin Bormann, qui lui, a un rang de Général SS 4 étoiles, ok ? Mais Bernhard est aussi vice-président de --oh, voyez, voyez-- IG Farben... ? IG Farben vient d'être totalement liquidée, en 2003. Cette corporation était si grande, si énorme et tous ces accords de licences partout dans le monde étaient un tel sac de nœuds que ça a pris tout ce temps pour s'en débarrasser complètement. C'est un pouvoir énorme.

... un personnage important est également présent lors de ces premières rencontres Bilderberger... Il s'agit Dr. Herman Joseph Abs, le PDG de la Deutsche Bank, l'une des plus grandes banques internationales. Celle qui a encaissé ce fameux chèque pour Bormann à Buenos Aires; chèque émis par  Manufacturers Hanover et la Chase Manhattan Bank; deux grosses banques Rockfeller.

En rejoignant toutes ces petites informations, il me semble que le premier but caché du groupe Bilderberger après la guerre, était de prendre tout ce cash liquide des mains de ces nazis d'après-guerre pour le déplacer vers les banques occidentales, le laisser à ces banquiers là. Je soupçonne même que beaucoup de liquide ait été transféré sous le manteau. Somme toute, ils blanchissent une énorme quantité d'argent.
Mais voici le problème.  Avec Martin Bormann, on a affaire à un Dick Cheney sans le coté chaleureux et sans le charme naturel. Donc, lorsqu'ils traitent ces affaires, c'est : "Nous sommes d'accord avec vous, le "corporate fascism" est la route à suivre et nous sommes d'accord que dominer le monde, c'est cool et nous sommes d'accord pour jouer à la balle avec vous. Voilà donc plein d'argent pour commencer."
Quand vous traitez avec un Bormann, vous traitez avec un Cheney sans cœur et sans charme. Cet argent va arriver avec beaucoup de conditions et quand il est temps pour vous de payer, vous avez intérêt à pouvoir le faire.

Et si avec Bormann, il y a une organisation de renseignements dirigée par son ami Heinrich Muller, qui, je crois, s'est échappé de l'Allemagne Nazie, la tête de la Gestapo, vous traitez avec des gens qui ne se contentent pas de menacer mais qui mettent leurs menaces à exécution, même contre les très très riches et les extrêmement puissants.

Kerry Cassidy:  Mais les US ont gagné la guerre !

JF: Si on veut.

Kerry:  Pourquoi les US laisseraient les nazis partir pour l'Argentine avec leur bénédiction s'ils n'avaient pas les mains sales dans cette affaire ?

JF: Simple. C'est exact, ils ont les mains sales dans cette affaire. Bormann a traité pour livrer tous ces composés de la bombe aux États-Unis, il avait donc déjà un certain avantage moral sur les États-Unis. Il pourrait tout lâcher et exposer le fait que les US ont fait un pacte avec la diable. C'est l'impasse classique. Ce pacte comporte tous les renseignements militaires allemands, dispersés au sein de la CIA tout en restant pour l'opérationnel sous le contrôle du même général nazi qui contrôlait toutes ces informations pendant la guerre mondiale elle-même.

Je pense que c'est dés 1950 que Eisenhower réalise le danger car il nous met en garde contre quoi ? Contre le complexe militaro-industriel, et il connait tous les nazis, ok ? Il connait ces nazis car il les a combattus. Je pense qu'il met le peuple en garde, et tout l'occident en fait, pas tant contre le CMI made in USA, mais plutôt contre les personnes qui s'infiltrent et se positionnent dans tous les postes de pouvoir et d'influence au sein de ce complexe, c'est à dire: Les nazis.

ils tiennent un revolver sur la tempe des élites anglo-américaines et pour parler d'aujourd'hui...c'est une spéculation de ma part, mais le comportement des élites aux audiences du bail out, avec cette histoire d'aucun droit de regard, plus les annonces faites par les familles banquières etc...m'ont frappé par leur état de panique très réel. Ce n'était pas un rôle joué pour les médias.

En voyageant dans le monde entier, je vois la panique, mais rien de semblable ni proche de l'hystérie que l'on voit aux Etats-Unis comme lorsqu'on vient d'Europe. Certes il y a de la panique en Islande, mais il apparait que plus on va vers l'est, moins nous voyons d'hystérie. C'est surtout ce bail out sans surveillance qui m'a fait raisonner ainsi. C'est l'attitude de quelqu'un pris au piège, un couteau sous la gorge à qui l'on dit: On veut beaucoup d'argent mais on ne peut pas vous dire ce qu'on en fera."

.../...

BR:  S'il y a un pouvoir central pour les nazis en ce moment, où se trouve t-il ? Qui sont-ils ? Quelles ficelles tirent t-ils ? Et devrions-nous nous inquiéter ?

JF: Ah... L'Allemagne et certains des principaux politiciens.

Qu'est-ce que Martin Bormann a dit vouloir faire après la guerre ? Il veut créer une fédération européenne, ou bien une confédération, que l'Allemagne pourra dominer.  Ecoutez ses propres paroles: Avec des moyens politiques souples [elastic political means] Il a appris à parler le jargon à la perfection.

Surveillez bien l'Allemagne qui en a fait bien plus. Allez voir sur Youtube. J'y ai trouvé un bataillon Bundeswehr qui avait un concert à Cologne en 2005 ! Les bras m'en tombaient ! Parce qu'ici, en Amérique  nous n'avons aucune idée de cela. Ce que je vois c'est la restauration de toutes ces vieilles traditions militaires prussiennes. Ça fait peur. Je disais à des amis environ 5 ans avant la réunification Observez, si ça arrive, ils rapporteront peu à peu toutes ces traditions militaires.

Et maintenant, 2 à 3 ans plus tard, ils tiennent des flambeaux avec la Bundeswehr, ils défilent en portant le Bell Tree juste devant le Reichstag, oui, ça donne la chair de poule.

.../...

JF: Ok. Posez-vous la question,  le collisionneur Hadron ? Vous avez 2 énormes anneaux, tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ils vont faire tournoyer ces particules et les écraser ensemble, ok ? Je trouve toute cette idée de tourner en inverse vraiment bizarre vous savez. Mais ce qu'il y a de plus étrange encore pour moi, c'est ceci:  Pourquoi le premier Chancelier du Parti Démocrate Chrétien d'Allemagne après Köhl est une physicienne ? [Angela Merkel] Le saviez-vous ?

BR: Non.

JF: Elle a un doctorat de physique

BR: Ok.

JF: Pourquoi un PhD. de physique ? Et vous savez ce que c'est que d'obtenir un PhD. allemand.

BR: Je le sais.

JF: Ils ne les donnent pas à la pelle....Pourquoi ce genre de personne se retrouve en politique et particulièrement à ce niveau ? Voyez... Ce n'est pas comme un PhD. de physique, président de la Somalie. C'est plutôt une nation sophistiquée technologiquement, alors ceci, pour moi est un autre signe qui montre que nous devons surveiller très attentivement ce qui se passe.

*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ROSWELL : un leurre ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
ROSWELL : un leurre ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROSWELL : un leurre ?
» Que pensez-vous du crash de Roswell?
» Un pompier de Roswell avoue — c’était une soucoupe volante
» La pierre de Roswell une rumeur ?
» Roswell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Vie Extra & Intra-Terrestre :: UFOLOGIE-
Sauter vers: