Essania

Pour le voyageur de l'Esprit en quête de son Soleil
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Derniers sujets
» E. Smith - Terre intérieure : Diversité de la vie
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeSam 12 Oct - 5:59 par Régis

» Emery Smith - Terre Intérieure : Microclimats
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeSam 12 Oct - 5:40 par Régis

» Emery Smith : Terre Intérieure : Missions
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeSam 12 Oct - 5:14 par Régis

» Emery Smith : Terre Intérieure : Descente
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeSam 12 Oct - 5:01 par Régis

» Emery Smith : Télépathie et Communication avec les Extraterrestres
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeSam 12 Oct - 4:02 par Régis

» Emery Smith - Le danger des missions Portails
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeJeu 3 Oct - 17:16 par Régis

» Emery Smith et Corey Goode - Les Extraterrestres vivant sur Terre
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeLun 16 Sep - 18:21 par Régis

» Emery Smith - Les Extraterrestres aident l’humanité
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeLun 16 Sep - 18:06 par Régis

» Corey Goode - Guide des êtres non terrestres
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeMar 6 Aoû - 4:42 par Régis

» Emery Smith - Opérations sous-marines
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeLun 8 Juil - 5:37 par Régis

» Bonjour au 999 et 1000 ième membre d'Essania !!
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeMar 2 Juil - 7:27 par Claude

» Stay connected...
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeDim 26 Mai - 16:08 par Jean

» Emery Smith (20) Bigfoot et les Grands Blancs
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeSam 27 Avr - 5:37 par Régis

» Emery Smith (19) Reptiliens et Aquaphariens
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeMar 23 Avr - 5:28 par Régis

» Emery Smith (17) Conséquences des violations des mesures de sécurité
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeLun 22 Avr - 6:15 par Régis

» Emery Smith (16) Technologies médicales censurées
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeDim 21 Avr - 5:41 par Régis

» Emery Smith (15) Extraterrestres et Vaccins
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeVen 19 Avr - 10:38 par Régis

» Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeMer 17 Avr - 6:53 par Régis

» Emery Smith (18) Collègues de travail extraterrestres
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeMer 17 Avr - 6:24 par Régis

» Emery Smith (13) Expériences extrêmes avec des hybrides extraterrestres
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeDim 14 Avr - 11:31 par Régis

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée

Partagez
 

 Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation

Aller en bas 
AuteurMessage
Régis
Fondateur/Admin.
Fondateur/Admin.
Régis

Masculin
Nombre de messages : 5307
Age : 62
Localisation : Un petit coin de paradis sur Terre
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 05/06/2006

Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Empty
MessageSujet: Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation    Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Icon_minitimeMer 17 Avr - 6:53

Perturber les stratégies de divulgation
29 mai 2018


Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Corey_14


Bienvenue dans un autre épisode de “Révélation Cosmique”. Je suis votre hôte, David Wilcock, et nous voici avec Emery Smith et Corey Goode, une véritable table ronde d’initiés, pour vous donner un aperçu avant-gardiste d’un monde dont la plupart des gens n’ont pas la moindre idée.
Alors Emery, bienvenue sur le plateau.

Emery Smith: Merci, David.

David: Et Corey, bon retour parmi nous.

Corey Goode: Merci.

David: Donc, nous allons commencer avec une question venant des spectateurs. Et ceci est une question pour chacun de vous. Voici la question : L’un de vous regrette-t-il d’avoir fait des révélations ?

Emery: Pas du tout. Je repense, bien sûr, à certaines choses, à certains événements traumatisants, je passe en mode, pendant une heure ou deux : «Qu’est-ce que je fais ? Ils finiront par me tuer.»

David: En effet.

Emery: Mais dans l’ordre des choses, quand j’y repense, je n’arrive pas à croire que je suis toujours là, primo. Et deuzio, je peux en parler à tout le monde. Et tertio, j’aime en fait faire tout cela et vivre toutes ces choses incroyables. Et j’apprécie cela.

Et j’ai de la compassion pour tout ce que j’ai vécu et tout ce que j’ai fait, pas juste pour moi, mais aussi pour les gens et les êtres avec qui j’ai interagi. C’était très enrichissant, en fait. J’ai une vue d’ensemble de l’avenir. Je veux faire bouger les choses pour tout le monde. Je veux aider les gens et faire en sorte que la planète atteigne un état de niveau élevé de conscience, pour qu’on avance dans l’espace et dans d’autres royaumes.

David: Oui, mais, comme nous tous, vous avez subi des menaces très sévères.

Emery: Tout à fait.

David: Et je crois que beaucoup de lanceurs d’alerte on parlé du fait que s’ils avaient voulu vous tuer, ils l’auraient fait.

Emery: En effet.

David: Ils ne voulaient pas vraiment vous tuer ?

Emery: Non.

David: Mais ce qui vous est arrivé était peut-être destiné à intimider d’autres lanceurs d’alerte pour qu’ils ne révèlent rien.

Emery: Oh, évidemment. C’est l’objectif d’instiller la peur moyennant mes conversations avec vous à propos d’incidents qui sont survenus. S’ils veulent votre peau, ils l’auront. vous serez mort. Mais je suis là.

David: D’accord.

Emery: Je touche du bois. C’est plus un facteur d’intimidation. Ils veulent vous paralyser pour que vous ne parliez pas. Ils veulent que je ne vienne pas ici.

David: C’est vrai.

Emery: Vous avez vu ce que j’ai traversé ces deux dernières semaines pour venir ici.

David: Absolument.

Emery: C’est très dynamique, ce qu’ils ont. Ils le font de manière très précise sans aller trop loin, car il faut beaucoup de gens pour décider de supprimer quelqu’un, je dirais.

David: C’est vrai. Et vous Corey, vous ne regrettez rien ?

Corey: Au départ surtout, je l’ai un peu regretté. J’avais une bonne carrière qui a pratiquement été anéantie. Mais avoir deux enfants et une famille, tout en ayant des hélicoptères survolant votre maison, des pointeurs lasers sur votre poitrine alors que votre fils est juste à côté, j’ai eu mon lot de menaces.


Image extraite d’une courte vidéo de Corey
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Helico10


Depuis, j’ai pris du recul. Mais au départ, j’ai beaucoup regretté d’avoir fait des révélations ou d’y avoir été forcé. De comment j’y ai été forcé aussi, car je n’avais pas trop le choix.

David: Oui.

Corey: Mais si on m’avait laissé le choix de faire des révélations, je suis sûr que je me serais senti mieux dès le départ. Maintenant, j’ai une vue d’ensemble comme Emery.

David: Revenons donc au sujet que nous avions abordé la dernière fois à propos des bases souterraines. Dans l’épisode précédent, nous avions commencé à parler de ces hologrammes solides. Et vous disiez, Emery, qu’ils étaient projetés depuis des satellites. Ont-ils un lien avec le projet Blue Beam (Rayon bleu), ou est-ce différent ? Comment cela fonctionne-t-il ?

Emery: Oui, c’est différent maintenant. C’était un ancien projet. Maintenant, ils ont des types de satellites plus perfectionnés, où ils utilisent beaucoup de satellites pour le faire. Parfois, il en faut plus d’un. Ils peuvent en utiliser jusqu’à neuf à la fois.

Corey: Ils projettent une grille... une grille opérationnelle.

Emery: Oui. Absolument. Ils peuvent aussi le mettre en place au sol, en utilisant d’énormes conteneurs géants et des camions, pour faire la même chose au point de vue terrestre, depuis le sol. Mais souvent, c’est fait par satellite.

Corey: Je suis d’accord. Souvent, c’est fait par satellite. Mais parfois, c’est fait depuis le sol, dans chaque couche de la profondeur pour le rendre plus crédible.

Emery: Exactement. Oui.

David: Que se passe-t-il donc avec le fait de rendre une surface solide ? Comment est-ce possible ?

Emery: Je ne fais qu’émettre des conjonctures. J’ignore tous les aspects scientifiques ici. Etrangement, ils sont capables de changer la masse des atomes dans l’air, et d’utiliser également l’humidité, une sorte de vapeur. Certains parlent de glycérine. Je ne sais pas si c’est le cas. Deux avions pourrait survoler et vaporiser ce produit, et ensuite, vous avez un très bon... disons un très bon arrière-plan sur lequel projeter le film.

Je crois que ça a avoir avec ça, réarranger les molécules et les atomes dans un état plus dense, où vous avez cette sorte de masse palpable. Et comme je l’ai dit, je n’ai pas vu la version dure que Corey a vu, mais j’en ai touché qui sont très palpables. C’est comme toucher un matelas en mousse à mémoire, ce type de... Il vous repousse. Mais si vous poussez vraiment, vous passerez à travers.

Corey: Cette autre technologie marche avec une sorte d’électromagnétique... Ça renvoie à l’humidité. Je suppose que c’est comme avec une IRM, où tous les métaux dans votre corps vont d’un même côté, où ils peuvent les voir. C’est un peu semblable. Elle tourne toutes les molécules dans une direction, je pense.

Emery: En effet.

Corey: Puis elle les bloque magnétiquement.

Emery: Correct. Oui.

David: OK. Donc, vu ce que vous avez dit, Emery, serait-il possible qu’ils pulvérisent par exemple un aérosol qui se solidifierait comme du chocolat sur de la crème glacée ?

Emery: Non, non, il flotte toujours dans l’air. Vous ne le voyez pas. C’est de la matière nanoparticulaire, mais je ne connais pas les composants et le mélange. J’ai dit glycérine et eau parce que j’ai entendu dire que dans des projets anciens, c’est ce qu’ils faisaient dans le laboratoire en projetant ce truc sur cette vapeur et ce film.

Corey: Ah, de la fumée solide ?

Emery: Oui.

Corey: D’accord.

David: Hm. Je n’ai jamais entendu parler de ça.

Emery: Mais ce n’est pas du chocolat qui durcit sur de la glace à la vanille.

David: D’accord, ha, ha.

Emery: C’est dans l’air. Vous remarquez qu’il n’est pas aussi clair que d’habitude.

Corey: Il est particulaire.

Emery: Très particulaire, oui. Il flotte dans l’air.

David: Nous avions parlé des visualiseurs à distance qu’ils utilisaient. Je crois qu’on a vite survolé ce sujet à la fin du dernier épisode.

Emery: Oh, en effet.

David: Parlons-en un peu plus. Vous avez dit qu’une des choses dont on parlait à propos de ces bases souterraines est en lien avec quelque chose que vous... Je crois que Corey a utilisé le terme “ondes delta”. Pourquoi ne pas parler, Corey, des ondes delta et comment cela affecte les gens qui travaillent dans ces bases souterraines ?

Corey: Elles ont été développées dans ces bases souterraines. Mais elles sont plus utilisées quand ils vont dans un quartier pour enlever quelqu’un. Ils envoient des ondes delta ou créent des rythmes d’ondes delta pour tous les gens là-bas, pour qu’ils sombrent dans un profond sommeil pour qu’ils ne voient pas ce qui se passe.

Ce qui se passe plus dans les bases très profondes, c’est qu’il y a des milliers et des milliers de gens qui travaillent tous les jours. Ils savent que c’est important, mais quand ils rentrent à la maison, soit ils ne savent plus ce qu’ils ont fait, soit ils ont des souvenirs d’écran, car on a effacé leur mémoire à la fin de la journée.

Emery: Oui, ils le font quand vous sortez.

David: Comment cela fonctionnait-il pour vous ?

Emery: Cela ne m’est pas arrivé. Ça ne se faisait jamais dans mon service. Mon habilitation de sécurité était très bonne, comme j’ai monté les échelons si vite, et j’avais une très bonne réputation. Je ne me suis jamais trompé, sauf une ou deux fois, ce qui n’est pas beaucoup pour ces projets. Les gens se trompent constamment et font des erreurs.

Une chose que je sais est que lors de ces projets, ils le font aussi aux militaires. Et lorsque nous partons en mission, que ce soit pour examiner un engin ou des extraterrestres, ou pour passer des portails ou pour des variations temporelles, certains reviennent avec de sérieux TSPT (stress post-traumatique). Et si vous ne pouvez pas passer outre en une semaine ou deux, ils vous le feront aussi, alors.

Corey: Oui. Mais le plus bizarre est que cela ne supprime pas leurs TSPT.

Emery: Non, c’est vrai.

Corey: Les gens auront alors des TSPT inexpliqués.

Emery: En effet.

Corey: Ils seront de plusieurs types. Relatifs au combat. Ils auront des complexes. Et ce genre de choses n’arrivent généralement qu’aux personnes qui étaient en zone de guerre et impliquées dans de graves violences.

Emery: Oui. Je connais des officiers hauts gradés qui dirigent de grands pelotons et escadrilles et de nombreux types de missions défensive et offensive. Et je connais des colonels et des généraux dont on a effacé la mémoire au moins 20 à 30 fois, parce que c’était tout simplement trop pour eux. Ils supportent trop de choses, et perdent trop d’élèves officiers et de soldats. Et cela a un impact énorme sur ces personnes et jusqu’aux personnes se trouvant sur le front, ou, comme on dit, en expéditions, les gens à la tête de l’expédition qui, quand vous allez dans une région où vous ne savez pas à quoi vous attendre avec un vaisseau et des extraterrestres, et des gens sont blessés car ils s’y aventurent trop vite.

Corey: Quelle a été la dernière année où vous êtes allés dans une de ces bases où ils effaçaient la mémoire ?

Emery: En 1993.

Corey: OK. Connaissez-vous la méthode qu’ils utilisaient ?

Emery: Non. Je suis simplement au courant, car j’ai dû aller dans certains services... quand ils partaient, ils devait passer par un appareil comme à l’aéroport. D’après eux. Mais on le savait tous. On pensait tous qu’ils regardaient dans leur corps. Mais ça faisait en fait ce que vous décriviez. Ca effaçait leur mémoire et les endormait. Cela affectait leurs ondes cérébrales pour qu’ils ne se préoccupent pas, une fois chez chez eux, de leur journée. Ils préféraient rentrer chez eux et se coucher. Ca affectait leur cerveau de cette manière-là.

David: Lorsque vous dites “Comme dans un aéroport”, parlez-vous d’un détecteur de métal ou un scanner corporel ?

Emery: Un scanner corporel.

David: Tombaient-ils évanouis ?

Emery: Oh, non non. Cela programmait leur cerveau, comme une illusion que vous avez fait toute une journée de 12 heures. Donc, vous partez. Quand vous passez dans ces trucs, vous ne vous rappelez pas ce sur quoi vous avez travaillé et vous voulez juste rentrer vous reposer. Vous ne pensez pas à sortir et à faire la fête. Vous ne pensez pas à aller au supermarché. Beaucoup de gens s’en sont plaint, parce que certains oubliaient de passer chercher leurs enfants à la crèche.

David: Oh !

Emery: Ils ont donc dû l’atténuer et le perfectionner, car à l’époque, il ne l’était pas vraiment.

Corey: Cela ressemble vraiment à une façon mécanique, technologique, sans substances chimiques.

Emery: Oui, c’est ça.

David: Vu que cette technologie existe maintenant, combien de personnes pourrait-il y avoir dans l’armée ne sachant pas qu’ils font quelque chose de vraiment exotique ? Combien de personnes pourraient ne pas avoir la moindre idée ?

Emery: Ils savent ce qu’ils font. Ils ne se rappellent juste pas ce qu’ils ont fait. Et ça leur va, car quand ils reviennent le lendemain, ils se rappellent de tout quand ils sont à nouveau dans la base.

David: Oh.

Emery: Et puis tout va bien jusqu’à la fin de la journée. Ce n’est pas permanent, car quand vous y entrez à nouveau, tout va bien de nouveau. Tout vous revient.

Corey: Parce qu’ils vous donnent une clé quand vous passez la porte. C’est un signe ou un indice spécifique. Quand vous entrez, cela dit à votre cerveau de se souvenir.

Emery: C’est juste. Et ils le font avec un son ou des symboles sur les murs et dans les couloirs. C’est ce que j’ai appris par expérience et de ce qu’ils font maintenant.

David: Laisse-moi dire ceci : une chose très frustrante pour moi quand je parle à Pete Peterson, deux ou trois fois par semaine, pendant deux heures au téléphone, est que quand on arrive aux trucs intéressants, il commence immédiatement à s’endormir. Il déconnecte au milieu d’une phrase .
[David nous montre un clip vidéo interviewant Pete Peterson qu’on voit effectivement s’endormir.]
David: “Accroche-toi Pete. Reste éveillé, mon pote.”
Pete: “Je le suis… J’écoute.”


Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Pete_p12


Emery: Parfait exemple.

Corey: Déclencheur de programme.

Emery: Parfait exemple.

David: Que se passe-t-il donc ici ?

Corey: C’est plus comme un truc d’hypnose qu’on a programmé en lui. C’est un procédé un peu plus participatif. On peut vous programmer pour avoir une crise d’épilepsie lorsque vous accédez à des souvenirs, pour vous endormir. Ils peuvent vous faire faire tout un tas de choses.
(Note de Régis : On peut voir depuis 3 ou 4 ans sur youtube une vidéo d’une astronaute américaine répondre à des journalistes qui s’évanouit au moment où elle tente d’expliquer qu’elle a vu des ovnis là-haut. Voici le lien :
https://www.youtube.com/watch?v=qlv-s3dzFkU )

Emery: Et certains mots et fréquences. Si je veux vous dire un truc sur le projet Backscape, je ne peux pas, car dès que j’y pense, il disparaît. Je ne peux même pas le dire.

Corey: Ou vous balbutiez...

Emery: Ou vous bégayez.

Corey: En effet.

Emery: J’ai vu ça de nombreuses fois. Et parfois, vous perdez connaissance ou avez des convulsions. C’est vraiment un programme efficace. Je ne sais pas trop comment ils font. Je crois que c’est en lien avec le même type de technologie qu’ils utilisent pour effacer votre mémoire. C’est le même truc qu’ils utilisent sur les FVP [forme de vie programmée] et les clones.

David: Si vous vous souvenez de tout dès votre retour au travail, cela signifie-t-il - selon vous, Emery, puis Corey - qu’ils sont là à vie ? Y travaillent-ils toute leur vie ?

Emery: Oh, la majorité d’entre eux, sans aucun doute, quand ils acceptent le job, ils savent que ce sera pour la vie. Avec toutes les clauses de confidentialité que vous signez et toutes les menaces et les choses qu’ils font, vous êtes là parce que vous voulez ce job.

Corey: Et ils font en sorte qu’il soit dur à obtenir ou difficile de mériter ce travail.

Emery: Absolument.

Corey: L’habilitation de sécurité seule, déjà, tous les obstacles que vous devez passer, ils vous font convoiter le job, et vous ne voulez pas le perdre.

David: Quel est le type d’erreurs que les gens pourraient commettre ? Vous avez dit que vous pourriez faire une erreur et avoir des ennuis. Quel genre d’erreurs ?

Emery: Aller dans la mauvaise zone, d’abord, ça arrive souvent. C’est une erreur très grave, voire fatale, si vous entrez dans un couloir ou une pièce où vous n’êtes pas censé aller, vu que vous êtes suivi dans tout le bâtiment à tout moment.

Une autre est d’essayer de sortir des choses, des babioles ou objets qui ne devraient pas se retrouver à la surface. Et là, c’est la mort instantanée.

David: Vraiment ?

Emery: Oui, si on vous chope au delà de la sécurité avec une chose comme ça, ou si vous passez juste la sécurité. Cela indique que vous aviez l’intention de le faire et que vous aviez vraiment une dépense énorme, une organisation poussée pour pouvoir faire une chose comme ça.

Corey: Ça n’arrive pas par accident.

Emery: Exactement, car ils peuvent voir dans votre corps. Vous savez qu’ils savent tout. Ils entendent et voient tout. Quand vous êtes là-bas, il n’y a aucun espace privé. Vous êtes tout le temps suivi. On vous le rappelle tout le temps. Et ils ont de petites tactiques de temps en temps avec différentes couleurs et des avertissements, des sons, des sirènes et des bips différents pour vous rappeler : “Hey, il s’est peut-être passé quelque chose, ou pas.” Ils faisaient peut-être ça pour vous améliorer. C’est ce type d’environnement, mais c’est aussi une ambiance très relax aussi parmi les scientifiques et les médecins qui font tous ces trucs. Et les gens plaisantent.

Donc, ce sont les deux plus grandes erreurs : aller quelque part où vous n’êtes pas censé aller, et deuzio, amener une chose que vous n’êtes pas censé emporter, le passer en douce, ou faire sortir quelque chose que vous n’êtes pas censé faire sortir.

David: Sont-ils conscients qu’ils pourraient mourir s’ils font ces erreurs ?

Emery: Oui, tout le monde sait qu’ils risquent leur vie ou celle de leur famille. Donc si vous êtes très bon et que vous faites une erreur mais qu’ils ont toujours besoin de vous, ils vont prendre votre fille ou votre fils.

David: Oh, wow !

Emery: Je n’en avais pas, alors ils ont pris mes chiens. C’est donc à ce point où vous devez vouloir vraiment le faire et être aussi loyal à ce que vous faites. Et là, vous irez très loin.

David: D’accord. Parlons de certains des programmes qui ont lieu dans ces bases. En particulier, vous avez mentionné dans le passé des expériences génétiques dont vous avez été témoin et c’était un peu votre spécialité. Pouvez-vous nous en reparler maintenant que Corey est là ? Juste un aperçu de quels types de programmes génétiques vous savez qu’ils mènent dans ces bases souterraines.

Emery: Bien sûr. Certains des programmes génétiques que je connaissais quand j’y étais portaient sur l’hybridation d’humains et d’autres types de vie. Elles pourraient être animales, insectoïdes, végétales, tout ça, et tenter de voir où la conscience va avec cela, avec ces deux types de matériaux différents.

Et ils ont très bien réussi. Et ils font ça à l’étranger depuis très longtemps. On a débuté relativement tard aux États-Unis. Et maintenant, on en est les leaders, mais pas les USA. Je parle des labos ici, car quand je dis labos, ils sont tous les mêmes, les plus récents sont ici.

Corey: Eh bien, en fait, on fait ça, peut-être pas sur notre territoire, depuis bien plus longtemps. Par exemple, il existe ce qu’ils décrivent par écrit, comme une base d’essais NBC (nucléaire biologique chimique) au Mexique et propriété des États-Unis. C’est la région qu’ils appellent la Zone du Silence. Il s’avère que cette base NBC est en fait une base pour des expériences génétiques. Et c’est ainsi depuis très longtemps, bien plus longtemps que ce sur quoi on travaille aux États-Unis.

Emery: Exactement. Oui. Définitivement. Je suis d’accord à 100%. Là maintenant, les expériences menées là-bas concernent aussi le clonage de nombreuses espèces, y compris les humains, et la création de clones et de formes de vie programmables, ce qui veut dire n’importe quelle forme de vie qu’ils créent là-bas. Et c’est enrichi par un type de conscience, ou un type de circuit à un niveau nano, pour un contrôle mental total.

Corey: Ils peuvent aussi devenir des avatars. Ils peuvent pousser la conscience d’un soldat avec un champ magnétique, mais l’avatar doit être génétiquement compatible avec la fréquence de la génétique de leur corps pour qu’ils puissent l’utiliser.

Emery: Comme dans le film “Avatar”, c’est une représentation réaliste de choses qu’ils expérimentent pour le moment.

Corey: Oui. Ça fait un moment.

Emery: On pourrait faire beaucoup de bonds comme ça aussi dans différents corps. C’est un endroit de haute technologie et hautement classifié où ils le font. Je ne connais que deux laboratoires spécialisés qui s’occupent de cela. Il y en a peut-être plus.

Corey: Oui. Ce qui était intéressant, c’est que sur le vaisseau de recherche sur lequel j’étais, ils utilisaient ce type de technologie pour transférer des scientifiques et des agents de leur corps sur le vaisseau à ces corps de type avatar qui se trouvaient sur des navettes dans d’autres systèmes stellaires.

Emery: Absolument. Tout à fait vrai. Je suis ravi que vous en parliez. Je n’en aurais sûrement jamais parlé. Et j’ai vu qu’ils le faisaient aussi ici, et le mettre dans un corps en Nouvelle-Zélande ou en Australie.

Corey: En effet.

Emery: On parle ici d’un Bluetooth en folie, en prenant la conscience de quelqu’un et en l’envoyant en fait par la Terre à l’autre bout de la planète et en insufflant...

David: Et si ce corps est blessé, sent-on la douleur comme pour notre propre corps ?

Emery: Oh, absolument.

Corey: Oui, et ils diffusent leur conscience à travers le réseau cosmique, le même système de portails qu’ils utilisent pour voyager.

David: D’accord. Sentez-vous votre corps physique ?

Emery: Oui.

David: Est-ce comme la bilocation ?

Emery: Ce n’est pas différent de si vous étiez dans mon corps, vous sauriez tout de moi au point de vue physique. Et idem si j’étais en vous.

David: Non, je veux dire, si vous êtes dans un fauteuil et que vous êtes dans un avatar ailleurs, sentez-vous le fauteuil ?

Emery: Oh, non. Ce n’est pas bilocal.

Corey: Non, ça ne l’est pas.

David: Oh, OK.

Emery: Vous savez, la transformation de votre conscience va de votre corps à un corps totalement différent. Ce corps d’origine est maintenant une enveloppe froide. Il est juste assis là. Il pourrait être mis en biostase. Je l’ai vu faire.

Souvent, ces jumpers – nous les appelons “jumpers” (sauteurs) – qui le font tout le temps, ils peuvent se défaire de ce corps et continuer. Et ça embrouille tout, d’ailleurs.

Corey: C’est vrai. Il y a un type de portail qui fonctionne de cette façon. Ils l’appellent la chambre Xerox, où les gens entrent et une copie exacte est envoyée à un autre endroit. Elle est créée.

Emery: Oh, bilocation.

Corey: Et dans ce processus, celui-ci [le corps original] est détruit.

Emery: En effet.

Corey: Après qu’ils aient dit que oui, ils sont bien arrivés à leur destination, un signal est renvoyé qui vaporise automatiquement l’être de ce côté-ci.

Emery: D’accord. Wow ! C’est plutôt intense. Je sais qu’en tuant le corps que vous avez laissé, à un niveau astral, spirituel et de conscience, vous êtes séparé de votre ancien corps. Mais vous avez ces harmonies et fréquences de ce corps toujours dans ce corps. Donc, un morceau de vous se trouve là.

Corey: C’est comme faire plusieurs copies du même dossier. Une dégradation a lieu.

Emery: Oui. Exactement. C’est la même chose pour la culture de cellules et la régénération. Vous perdez si vous le faites dans une boîte de Pétri comparé au corps de quelqu’un, vous perdez toujours un peu d’intégrité cellulaire.

David: Parfois, je pense, Emery, les références à la culture pop, comme dans les films populaires, peuvent devenir des systèmes de croyances presque enracinés.

Emery: Certain.

David: Cela pourrait être dur de s’en défaire. Et je me souviens quand j’ai regardé “The Matrix”, ça me paraissait bizarre. Ils tentaient de créer un danger, mais vous vous souvenez de la scène où Keanu dit : “Si tu meurs dans la Matrice, meurs-tu ici ?” Et Morpheus dit : “Le corps ne peut vivre sans l’esprit.”

Emery: En effet.

David: Et je me dis : “Une minute”. Si on meurt dans la Matrice, c’est notre forme électronique. Votre corps reste sur la chaise. Donc...

Corey: Eh bien, cela nous ramène aussi à... qu’est-ce que c’est ? Ce que perçoit l’esprit, le corps le croit ?

Emery: En effet.

Corey: Quand l’esprit pense qu’il est mort, le corps traverse un processus.

David: Vraiment ?

Corey: Oui.

Emery: C’est vrai. Votre esprit doit être très fort pour prendre part à ces projets. Et ils passent par un régime alimentaire très strict avec des stimulateurs neurotropes, et ils doivent être physiquement pour ça. Et il y a beaucoup de variables pour être un de ces êtres. Mais l’esprit, comme vous dites, le rend réel. C’est plus un système de croyances et un système de connexion que vous avez avec votre astral et tous les corps de lumière que vous pourriez mentionner. C’est avoir une bonne relation avec ça et être capable de dire ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, car il y a des gens qui ne reviennent pas, parce qu’ils oublient et ils restent coincés dans ces états des programmes et dans ces autres états.

David: Wow !

Emery: Ca peut tourner mal. Et ils peuvent finir par partir en oubliant d’où ils viennent vraiment et par commencer une nouvelle vie.

Corey: Vous vous demandez si quelque chose comme ça se passe grâce à la réincarnation.

David: Ha, ha.

Emery: C’est le cas.

David: C’est presque comme avoir piraté le système de la réincarnation en le faisant.

Emery: Oui.

David: D’accord. reparlons encore un peu du clonage. Une chose qui me vient tout de suite à l’esprit est que s’ils ont besoin de travailleurs sous terre, et qu’il y a ce programme de clonage, alors combien de travailleurs sont en fait des clones dans ces grandes villes souterraines ?

Emery: C’est moins cher d’engager quelqu’un de la surface.

David: Moins cher ?

Corey: Les clones sont biens pour certaines choses. Mais il faut de l’expérience, en fait. Un clone n’a pas ramassé et déposé une chose un millier de fois dans sa vie. Il ne s’est jamais blessé ni n’a vécu toutes ces choses que nous traversons pour acquérir de l’expérience.

Je vous ai dit une fois que lorsque nous avons été amenés dans des installations sur Mars, les équipements qui étaient livrés avec nous, quatre types sont sortis, tous identiques les uns aux autres. Dans leurs yeux, il y avait... on aurait dit des automates. Il n’y avait pas cette chaleur ou de la vie dans leurs yeux. Ils sont venus chercher l’équipement et ils sont repartis en marche emboîtée.

Ce type de clonage se réalise et est utilisé dans de nombreux programmes. Mais l’utilité d’un clone est limitée. Vous voulez une personne avec de l’expérience, particulièrement un scientifique. On ne clone pas un scientifique, on veut qu’il ait suivi des études, qui a testé, raté et réussi pour devenir qui il est.

David: En quoi cela équivaut-il à ce que vous avez vu, Emery ?

Emery: Oui, absolument. Les clones suivent un programme de renforcement éducatif progressif. Cela consiste à leur enseigner. Leur programmation est limitée. Mais ils doivent avoir des bizarreries normales et personnelles. Et se socialiser.

Corey: On peut programmer comment nouer des lacets. Mais d’ici à ce qu’ils aient une mémoire musculaire de répéter les gestes, il est déconnecté.

Emery: C’est vrai. Donc, ce clone, si vous voulez tout savoir à son sujet, vous l’envoyez à la surface. Il aura quelques entraînements très sérieux, bien avant que tout n’arrive. Mais je suis d’accord avec Corey. Ca ressemble plus à des formes de vie programmables pour moi, pour les yeux.

Corey: Oui. Beaucoup de formes de vie programmables sont des clones.

Emery: En effet.

Corey: C’est juste le niveau de programmation.

Emery: C’est vrai. Quand je dis le mot “FVP”, pour le définir, je parle de quelque chose qu’on a fait pousser, qui est entre organique et cybernétique.

Corey: D’accord.

Emery: Vous avez une définition différente. J’y crois vraiment. C’est ce dont je parle. Puis il y a les clones, qui peuvent être programmés, exactement comme vous dites. Et ils peuvent faire toutes ces autres choses. Mais ils sont totalement organiques. Sauf s’ils ont des circuits de nanoparticules en eux, peu importe pour quoi, qui pourraient être en métal ou autre.

Corey: Oui. J’ai vu des trucs qu’ils y mettent en eux. Ca ressemble à de la fibre optique avec deux pièces différentes qu’ils mettent chirurgicalement dans leur tête.

Emery: Oui, intéressant. J’ai vu des pièces similaires d’équipement, qui sont comme intégrées dans leur corps comme ça avec quelques tuyaux et des câbles, mais ne pensez pas à des trucs bon marché, des trucs très bioluminescents qui ont une fonction spécifique.

Corey: Un article est paru il y a peu parlant de tous le personnel militaire et les scientifiques portant une Fitbit, ces montres qui contrôlent votre santé.

Emery: Oh, oui. Bien sur.

Corey: Eh bien, elles contiennent un marquage GPS. Et il semblerait que personne ne le déconnectait, quand travaillaient dans ces programmes d’accès spécial.

Emery: En effet.

Corey: Récemment, une carte a été révélée avec la position de tous ces petits pings. Et ils révélaient des bases secrètes.

L’un d’eux se trouvait près de la barrière de Ross en Antarctique, juste là où on m’avait amené précédemment et où j’ai vu un système de bases souterraines sous la glace.  Avez-vous entendu parler de ces endroits, comme des bases en Antarctique ?

Emery: Oh, il y a définitivement une base en Antarctique et une sorte d’engin écrasé. Et une ancienne civilisation qu’ils ont découvert là. Et ils mettent au point une histoire qu’ils nous divulgueront dans les deux prochaines années. Mais ils doivent d’abord maîtriser la situation. Et ils doivent d’abord examiner la base et aussi la navette. Et aussi les ruines anciennes qui sont là et mettre au point une bonne histoire qu’on croira tous.


Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation  Antarc11


Corey: Eh bien, c’est déjà en train de se produire.

Emery: Oui !

Corey: Si vous vous souvenez, il y a quelques mois, il n’y a pas si longtemps, une université a déclaré qu’il y a des poches géothermiques sous la glace, où il y a de la vie, de la faune et de la flore, avec toute sorte de diversité génétique.

Emery: En effet.

Corey: On reçoit de toutes petites infos ça et là. Donc je pense qu’on devrait tenir à l’oeil ce qui se passe en Antarctique.

Emery: C’est la zone sensible la plus grande et la chose la plus sensationnelle dont tout le monde parle en ce moment. Et je vous suis en disant qu’en utilisant cette technologie du radar rétrodiffusé à laquelle j’ai été participé, on peut voir de grandes ouvertures sphériques dans le sol et dans la croûte terrestre, et même près du manteau, qui ont leur propre atmosphère, pression, vie et toutes sortes de choses.

Et pour revenir à l’Antarctique, le meilleur, comme je l’ai dit avant à Dave, c’est qu’ils sont tous du genre : “Quand cela va-t-il se faire ? Qui va révéler l’Antarctique ?” Et j’ai dit : “C’est Gaia !” La Terre est en train de la faire fondre maintenant. Et aucun humain ne devra rien dire, parce que dans un an ou deux, cette navette sera totalement visible et par le monde entier.

Corey: On y contribue, grâce aux excavations qu’on y mène avec de la vapeur. On m’a dit que la vapeur sous haute pression, en laissant tomber des sacs et en les frappant avec des micro-ondes pour dégager de grandes surfaces, entraîne une fonte importante de la glace qui passe en dessous de la plate-forme glacière et la lubrifie davantage, ce qui la fait se désintégrer bien plus vite qu’auparavant.

Emery: En effet.

Corey: Beaucoup de choses résultent de l’activité géothermique, car la base que j’ai vu avait une tour géante qui était un générateur géothermique.

Emery: En effet.

David: Très bien. C’est vraiment fascinant. C’était le temps imparti pour cet épisode de “Révélation Cosmique”. Merci pour votre fidélité.

*****************
"Ce ne sont pas les chercheurs qui trouvent des idées, ce sont les idées qui trouvent les chercheurs." (Jean-Pierre Petit)

"La vie sous toutes ses formes est un cadeau. Elle est sacrée. Il n'y a aucune scission à faire entre la spiritualité et la vie dans la matière. Tout est sacré !" (Daniel Meurois - "Pionnier de l'Eveil" - Ed. Ariane)
Revenir en haut Aller en bas
 
Emery Smith (14) Perturber les stratégies de divulgation
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dix stratégies de manipulation de masses
» Stratégies d'évitement... Comment ça se fait ?
» Les stratégies d'Apple pour ne pas payer d'impôts
» Stratégies correction de copies
» Contrôle Stratégique Aérien et Installations Nucléaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Essania :: Vie Extra & Intra-Terrestre :: UFOLOGIE-
Sauter vers: